Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Choix professionnel

Le choix d’une formation ou d’un métier est une démarche qui passe par plusieurs étapes. Pour être à l’écoute de ses aspirations personnelles, il faut parfois regarder au-delà des clichés et des idées toutes faites sur les métiers "féminins" ou "masculins".

Le choix pas à pas

Le choix d’un métier ou d’une formation est important, surtout à la fin de la scolarité obligatoire. Il n’est cependant pas forcément définitif. Le système suisse de formation prévoit des passerelles entre les différentes filières, ce qui permet d’ajuster ce choix en chemin.

Ce choix ne conditionne pas non plus nécessairement le parcours professionnel dans son entier. En effet, les questions d’orientation peuvent aussi surgir pendant la formation ou en cours de carrière. Les personnes ayant déjà une première formation, et éventuellement une expérience professionnelle, trouveront des informations sur ces questions d’évolution de carrière à la page Planifier son parcours professionnel.

Choisir une formation ou une profession n’est pas facile et prend du temps. Pour faire le meilleur choix possible, il faut tenir compte de ses intérêts et de ses points forts tout en se préoccupant des débouchés possibles. De plus, la famille, les amis, la société influencent aussi ce choix. En définitive, le plus important est de se former dans un secteur d’activité qui corresponde à ses aspirations.

Le choix professionnel passe schématiquement par quatre étapes:

Définir ses intérêts et ses points forts

Une personne qui connaît bien ses intérêts aura plus de facilité à trouver un métier qui lui correspond. Choisir une profession qui s’accorde à la fois à ce que l’on aime faire et à ce pour quoi on a du talent, cela permet de rester motivé-e pour toute la durée de la formation et d’avoir du plaisir dans son travail par la suite.

Définir ses intérêts demande de prendre le temps de réfléchir sur soi, sur sa personnalité et ses valeurs. Les élèves qui souhaitent se faire aider pour cela peuvent s’adresser à un ou une conseiller-ère en orientation dans leur centre scolaire. Dans chaque canton, les offices d’orientation professionnelle, universitaire et de carrière proposent des informations, des conseils et un accompagnement, aussi bien aux jeunes qu’aux adultes. Adresses et prestations des offices d’orientation.

Explorer le monde des professions et des formations

Le but de cette étape est de chercher des métiers qui correspondent à ses intérêts. Explorer le monde des professions et des formations donne la possibilité de se faire une idée concrète des activités professionnelles. C’est aussi l’occasion de se renseigner sur les qualités requises et les exigences des différentes professions, ainsi que sur les conditions d’admission des formations qui y mènent.

Il existe différents moyens de s’informer:

  • Le portail orientation.ch propose des informations sur les professions et les formations, y compris sous forme d’images et de films. Voir les pages Rechercher une profession et Rechercher un film.
  • Ce portail met également à disposition des questionnaires qui permettent de vérifier si une profession correspond à ses intérêts et à ses capacités (pour les formations professionnelles initiales AFP et CFC). Voir la page Questionnaires métiers.
  • Il existe des publications donnant des vues d’ensemble des domaines ou des activités professionnels, ou qui permettent de les découvrir en détail. Ces outils peuvent être consultés gratuitement dans les centres de documentation des offices d’orientation, parfois même directement dans les établissements scolaires. Pour plus d’informations, voir la page Offices d’orientation.
  • Une autre façon de mieux connaître des métiers est de participer à des séances d’information organisées par les entreprises, les associations professionnelles, les écoles, etc. Il est aussi possible de se rendre à des salons des métiers et de visiter des entreprises pour rencontrer des professionnels et des apprentis. Pour retrouver les dates de ces événements, consulter le calendrier des manifestations.
  • Les stages sont un excellent moyen de se faire une idée concrète d’une profession. Plus de détails à la page Stage d’orientation.

Prendre une décision

Les étapes précédentes ont permis d’obtenir de nombreux renseignements sur soi-même, sur les professions et sur les formations. A ce stade, il est possible que plusieurs métiers soient envisagés. Pour pouvoir choisir, il faut les comparer, trier les informations récoltées et peser le pour et le contre des différentes options. Les résultats de cette réflexion doivent permettre de se décider pour la profession que l’on préfère et d’en sélectionner une ou deux autres comme seconds choix. Cela permet de rebondir dans le cas où, par exemple, aucune place de formation n’est disponible dans le premier métier choisi.

Réaliser concrètement son projet

Dans cette phase, il s’agit d’organiser et de mettre en place les actions qui vont permettre de concrétiser son choix. Deux cas de figure peuvent se présenter:

  • Le métier choisi passe par un apprentissage en entreprise (formation duale). Dans ce cas, les différentes démarches à entreprendre sont: préparer un dossier de candidature, chercher une place d’apprentissage, se préparer à l’entretien d’embauche ainsi qu’aux tests d’aptitudes ou au stage de sélection (s’ils sont exigés). La page Apprentissage donne accès à des informations détaillées sur ces différents points.
  • La profession visée passe par une formation en école (école de culture générale ou de commerce, école de maturité gymnasiale ou école de métiers). Il faut alors se renseigner sur la procédure d’inscription en faisant attention aux délais et se préparer à un éventuel examen d’admission. Pour obtenir des informations sur l’inscription et l’admission dans une école en particulier, se rendre à la page Rechercher une formation (sélectionner dans le moteur de recherche le type d'école et le canton, puis l'école et la formation visée).


MyOrientation propose la même démarche en étapes, mais dans une version plus détaillée. Cet outil soutient les jeunes dans leur choix d’une formation ou d’une profession en mettant à leur disposition des conseils et des fiches de travail.

Avis et soutien de l’entourage

Le choix d’un métier et d’une voie de formation est une étape majeure de la vie. En discuter avec ses parents, ses proches, ses amis ou ses enseignants peut faciliter cette décision. Le soutien de l’entourage peut être précieux et l’avis des personnes qui nous connaissent bien est souvent utile, mais il est aussi important de rester à l’écoute de ses propres motivations et envies.

Les élèves qui souhaitent se faire aider peuvent s’adresser à un ou une conseiller-ère en orientation dans leur centre scolaire. Dans chaque canton, les offices d’orientation professionnelle, universitaire et de carrière proposent des informations, des conseils et un accompagnement, aussi bien aux jeunes qu’aux adultes. Adresses et prestations des offices d’orientation.

"Métiers de femme", "métiers d’homme": les stéréotypes dans le choix professionnel

Une fille qui veut devenir maçonne, un garçon qui rêve d’être esthéticien: pourquoi pas, si cela correspond à leurs intérêts. Dans l’idéal, cela ne devrait pas poser de problème. La motivation et les compétences devraient être les seules vraies exigences pour exercer une profession. Dans les faits, il peut être difficile pour une fille de choisir une carrière dans un domaine professionnel perçu comme masculin. De même, un garçon peut rencontrer des difficultés s’il souhaite exercer un métier vu comme féminin. L’opinion des autres exerce une forte influence sur le choix professionnel et beaucoup de jeunes préfèrent suivre des parcours traditionnels.

Choisir une carrière non traditionnelle

Pour faire un choix qui sorte des sentiers battus, il faut être capable de remettre en question les idées toutes faites et les clichés. Il est aussi fondamental d’être motivé-e et déterminé-e, à la fois pour réussir la formation et pour s’épanouir ensuite dans la vie professionnelle.

Voici quelques exemples de personnes qui ont choisi des carrières atypiques du point de vue de leur sexe:

Morgane, apprentie carrossière-tôlière

«Ce n’est pas parce que je suis une fille qu’ils vont me traiter différemment. Ça s’est tout de suite très bien passé.»

Voir le portrait vidéo
Yves, sage-femme

«Tout le monde m’a soutenu et m’a dit: Vas-y, c’est fait pour toi.»

Voir le portrait vidéo
Clélia, ingénieure en génie civil

«On peut avoir des problèmes sur les chantiers, des hommes qui nous sifflent ou on n’est pas prise au sérieux pendant des séances.[…] J’ai su m’imposer, il faut avoir du caractère.»

Voir le portrait vidéo
Bertrand, enseignant à l'école primaire

«Il est plus intéressant d'avoir une mixité dans l'école, puisqu'on n'a pas les mêmes personnalités, pas la même façon de percevoir les choses.»

Voir le portrait vidéo

La journée Futur en tous genres, organisée chaque année, permet de découvrir des métiers traditionnellement exercés par des personnes de l'autre sexe. Pour en savoir plus, voir www.futurentousgenres.ch.



orientation.ch