Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
#
Recherche

Technicien ES en restauration-complication horlogère / Technicienne ES en restauration-complication horlogère

Ajouté à myOrientation

Catégories
Domaines professionnels
Mécanique, horlogerie, métallurgie - Arts appliqués, arts, musique
Niveaux de formation
Formation professionnelle supérieure
Swissdoc
0.556.16.0

Mise à jour 30.11.2016

Description

Le technicien ou la technicienne en restauration-complication horlogère réparent et restaurent des pièces anciennes de valeur utilisées pour la mesure du temps (pendules ou montres de collection notamment). Ils reconstruisent ou recréent des mécanismes détériorés ou manquants en ayant recours aux procédés modernes ou traditionnels de fabrication horlogère.

Leurs principales activités consistent à:

Nettoyage

  • effectuer un relevé du mécanisme, puis démonter les pièces d'horlogerie;
  • plonger le mouvement dans des bains acides pour dégraisser, enlever la peinture;
  • tremper les pièces les plus délicates dans un bain à ultrasons;
  • nettoyer et éliminer la rouille;

Polissage

  • remonter une première fois pour analyser l'usure entre les éléments et déterminer quelles sont les pièces à remplacer;
  • relever tous les défauts de l'habillage (cadrans, boîtes de montres, cabinet de pendulerie);
  • reconstituer les pièces manquantes (roues, détentes, aiguilles, etc.) du mécanisme défectueux, en tenant compte de l'époque et du style du modèle d'origine;
  • dessiner avec précision les pièces à remplacer;
  • choisir le matériau le plus adapté pour la restauration et usiner les pièces (tracer, scier, percer, limer, fraiser, tourner), soit manuellement, soit à l'aide de machines;
  • remonter le mécanisme à partir du relevé, rectifier les jeux, lubrifier;
  • donner aux boîtes de montres, aux cabinets de pendules leur aspect original grâce à différents traitements tels que nettoyage, polissage, lustrage;
  • habiller les mouvements (poser les cadrans et les aiguilles, fixer le tout dans les boîtes de montre ou les cabinets de pendule);

Réglage

  • affiner les réglages pendant plusieurs jours, avant de remettre l'objet au client;

Expertise et conseil

  • effectuer des expertises, évaluer la valeur d'un objet, établir des devis de réparation ou de restauration;
  • dispenser des conseils pour remonter et entretenir les mécanismes.

Environnement de travail

Le technicien ou la technicienne en restauration-complication horlogère travaillent souvent seuls dans des laboratoires d'horlogerie. Ils entretiennent des relations d'affaires avec leurs clients car leurs connaissances de l'histoire de l'horlogerie et des styles en font des spécialistes auxquels collectionneurs et conservateurs de musées font appel pour évaluer les garde-temps, les réparer et les restaurer. Ils collaborent étroitement avec les responsables du bureau technique.

Formation

La formation de technicien ou de technicienne en restauration-complication horlogère s'acquiert par des études dans une école supérieure.

Lieu

  • Le Locle.

Durée

  • 2 ans à plein temps.

Conditions d'admission

  • certificat fédéral de capacité (CFC) d'horloger ou d'horlogère;
  • examen pratique;
  • autre CFC: admission sur examen et/ou dossier.


Titre obtenu

  • technicien diplômé ES ou technicienne diplômée ES en microtechniques, spécialisation restauration-complication horlogère.

Contenu

  • branches générales: mathématiques, anglais, communication, économie d'entreprise, droit;
  • branches spécialisées: technologie de construction, mécanique appliquée, pratique, sciences, résistance des matériaux, théorie d'horlogerie, histoire des styles, horlogerie, histoire de l'art;
  • branches pratiques: pratique horlogère de base, introduction à la restauration, atelier de restauration, projet final;
  • stage en entreprise.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/ecoles.

Perspectives professionnelles

Les techniciens en restauration-complication horlogère trouvent du travail dans les musées d'horlogerie ou s'installent à leur compte. Toutefois, il est difficile de ne vivre que de la restauration de l'horlogerie ancienne. L'industrie horlogère fait appel à ces spécialistes notamment pour la mise au point de nouveaux produits, la réalisation de prototypes, le montage et le réglage des complications haut de gamme.

Perfectionnement

Les techniciens en restauration-complication horlogère peuvent envisager les perfectionnements suivants:

  • brevet fédéral d'agent-e de processus, 1,5 an en emploi, Prilly;
  • diplôme de technicien-ne ES en processus d'entreprise, 3 ans en emploi, diverses localités de Suisse romande;
  • diplôme de designer ES en design de produit, spécialisation design d'objets horlogers, 2 ans, plein temps, La Chaux-de-Fonds;
  • Bachelor of Science HES en microtechniques (orientation ingénierie horlogère), à plein temps ou en emploi, Genève et Neuchâtel .

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/perfectionnement.

Adresses utiles

Convention patronale de l'industrie horlogère suisse (CP)
Av. Léopold-Robert 65
Case postale
2301 La Chaux-de-Fonds
Tél.: 032 910 03 83
URL: http://www.cpih.ch

Ecole supérieure du canton de Neuchâtel (ESNE)
CIFOM - Ecole technique
Rue Klaus 1
2400 Le Locle
Tél.: 032 886 32 32
URL: http://www.esne.ch

Autres informations

Qualités requises

  • Aptitude à travailler de façon indépendante
  • Bonne acuité visuelle
  • Habileté manuelle
  • Ordre et propreté
  • Précision et minutie
  • Sensibilité artistique

Intérêts

  • Bureau technique
  • Bijouterie, horlogerie, microtechnique