?global_aria_skip_link_title?

Élevage, soins aux animaux

La Suisse compte plus de seize millions d’animaux de rente et près de huit millions d’animaux de compagnie. Qu’ils soient à poils, à plumes ou à écailles, tous ont besoin qu’on s’occupe d’eux.

Aperçu

Un homme brosse un cheval.
Un large savoir-faire et une connaissance approfondie des espèces animales sont nécessaires pour détenir, soigner et élever des animaux de rente. © SDBB ǀ CSFO, photo Maurice Gruenig

Les animaux sont aujourd’hui sur le devant de la scène. Les débats sur l’alimentation, l'écologie, les crises sanitaires et les animaux de compagnie, soulignent à quel point ils font partie de notre actualité. Ces thématiques reflètent la grande diversité des métiers liés aux animaux.

Un homme brosse un cheval.

Un large savoir-faire et une connaissance approfondie des espèces animales sont nécessaires pour détenir, soigner et élever des animaux de rente. © SDBB ǀ CSFO, photo Maurice Gruenig

Domaines d'activité: une grande diversité

Les professions liées à l’élevage et aux soins aux animaux se répartissent dans les six domaines d’activité suivants:

  • détention et élevage d'animaux
  • médecine vétérinaire et soins aux animaux
  • éducation animale
  • protection et conservation des espèces
  • aide aux handicaps et thérapie avec les animaux
  • sécurité alimentaire et recherche

En chiffres: des évolutions qui reflètent les changements de consommation

Graphique sur l'évolution des animaux de rente
Graphique Animaux de rente. © BFS/OFS/UST/FSO
Graphique sur l'évolution des animaux de rente

Graphique Animaux de rente. © BFS/OFS/UST/FSO

En chiffres: un nombre important d'animaux de compagnie dans les différentes catégories

Infographie sur le nombre d'animaux en Suisse en 2022
Statistiques sur le nombre d'animaux de compagnie en Suisse en 2022. © Société pour l'alimentation des animaux familiers VHN
Infographie sur le nombre d'animaux en Suisse en 2022

Statistiques sur le nombre d'animaux de compagnie en Suisse en 2022. © Société pour l'alimentation des animaux familiers VHN

Marché du travail

Le marché du travail est en constante évolution. Deux personnes représentant le secteur résument les tendances actuelles.

Compétences: des compétences plus larges et plus pointues

Les exigences envers les professionnel-le-s du secteur croissent. Les éleveurs doivent approfondir leurs connaissances dans le domaine de la santé animale. De bonnes connaissances de la biologie et de l'écosystème des espèces, c'est-à-dire de leur environnement naturel, sont de plus en plus requises pour détenir, soigner et élever des animaux de rente, de compagnie et de zoo.

Emploi: un secteur entre pénurie et nouvelles exigences

Le domaine de l'élevage souffre d'une pénurie de main-d'œuvre à tous les niveaux de qualification. Dans les soins aux animaux, les profils répondant aux nouvelles exigences du secteur, notamment en ce qui concerne la protection de la biodiversité, sont rares.

Loïc Bardet, directeur de l'organisation faîtière de l'agriculture romande Agora.

«La numérisation en cours des pratiques agricoles nécessitera de nouvelles compétences.»

Voir la page Marché du travail: élevage
Michel Ansermet, vice-président de l'Association suisse pour la formation en soins animaliers ASFSA

«La profession de gardien-ne d’animaux attire de nombreuses personnes. Elle est perçue comme un métier hobby et les idées reçues sont nombreuses.»

Voir la page Marché du travail: soins aux animaux

Portraits

Des personnes actives dans le domaine de l'élevage et des soins aux animaux expliquent en quoi consiste leur travail et évoquent leur parcours.

Karin Brägger, apicultrice BF dans la ferme familiale

«Mon travail est récompensé par la production de miel que j'écoule dans de petits commerces et en vente directe.»

Voir la page Portrait: élevage
Judith Hettich, hippothérapeute et physiothérapeute pour animaux DF, indépendante

«Des connaissances solides en anatomie, en pathologie et en théorie du mouvement forment la base de l’activité des physiothérapeutes pour animaux.»

Voir la page Portrait: soins aux animaux
Valéry Uldry, biologiste UNI indépendant, actif dans des projets de protection de la nature

«Ma fonction exige d’être très ouvert et disponible, d’être présent sur la scène publique, de répondre aux questions des gens et d’amener une réflexion sur la protection des espèces.»

Voir la page Portrait: protection des espèces

Se former et se perfectionner

En Suisse, il existe des formations de différents niveaux permettant de s'insérer et d'évoluer professionnellement dans ce secteur. Chaque voie de formation a ses conditions d'admission particulières.

Voies de formation: des formations spécifiques aux différentes espèces

Différentes voies de formation sont possibles, selon que l’on s’intéresse à l’élevage, au gardiennage, aux soins aux animaux, à l’éducation, à l’entraînement, à l’accompagnement thérapeutique ou encore à la protection de la nature et à la sauvegarde de la faune. Des CFC et AFP spécifiques existent, comme le CFC d'aviculteur-trice ou de gardien-ne d'animaux par exemple. Il est ensuite possible de poursuivre une formation professionnelle supérieure avec plusieurs brevets fédéraux comme celui de garde-faune ou de spécialiste du domaine équin. Des diplômes fédéraux sont aussi possibles tels que celui d'instructeur-trice de chiens guides d’aveugles DF. Les hautes écoles proposent notamment des bachelors et masters dans les domaines de l'agronomie, de la biologie et de la médecine vétérinaire. Quelques formations continues de niveau tertiaire sont également disponibles.

Vues d'ensemble des possibilités

  • Schéma [PDF, 110 KB]: vue d'ensemble des principales formations sous la forme d’un schéma récapitulatif sur une page, hors CFC et AFP
  • Liste des formations [PDF, 246 KB]: liste des formations et des perfectionnements possibles, classés par niveau de formation, CFC et AFP inclus
  • Recherche: description des professions et des fonctions


orientation.ch