?global_aria_skip_link_title?

Portrait: réalisation d'équipements scéniques

Un menuisier, actif dans un théâtre, présente son activité et ses tâches.

Planter le décor des spectacles

Dominik Lehmann Flury, menuisier dans un grand théâtre de la ville de Berne

Dominil Lehmann Flury est en train de construire un caisson en bois.
L'assemblage d'éléments en bois à l'aide de colle, d'agrafes, de clous ou de vis fait partie des tâches du menuisier de théâtre. © SDBB I CSFO, photo Dominik Buettner
Dominil Lehmann Flury est en train de construire un caisson en bois.

L'assemblage d'éléments en bois à l'aide de colle, d'agrafes, de clous ou de vis fait partie des tâches du menuisier de théâtre. © SDBB I CSFO, photo Dominik Buettner

Biographie express

Année/âgeActivité/formation
18 ansDiplôme de l'école Rudolf Steiner, Berne et Ittigen
22 ansCFC de menuisier avec maturité professionnelle, Lehrwerkstätten Bern, aujourd'hui Technische Fachschule Bern. Cours de théâtre 
23 ansMenuisier de théâtre: Bühnen Bern
25 ansDiverses activités en parallèle à l'activité professionnelle: technicien, comédien et régisseur de scène pour divers théâtres
30 ansComédien en parallèle à l'activité professionnelle: diverses institutions de formation médicale

Comment est née l'idée de devenir menuisier dans un théâtre?

J'ai choisi le métier de menuisier après un stage professionnel à l’école secondaire. Le travail créatif avec le bois m'a tout de suite beaucoup plu. Pour poursuivre la spécialisation artistique suivie à l'école Rudolf Steiner, j'ai décidé de faire une maturité professionnelle en arts appliqués en cours d'apprentissage. Celle-ci m'a permis d'acquérir, en plus de l'aspect artistique, des connaissances de fond sur l'histoire du théâtre, l'art et la culture. À l'école, j'aimais déjà monter sur scène. Pendant mon apprentissage, les ateliers se trouvaient à proximité du théâtre. Je pouvais de temps en temps jeter un coup d'œil dans le grand hall de montage. Après le service civil, j'ai envoyé une candidature spontanée au Théâtre municipal de Berne - aujourd'hui Bühnen Bern - et j'ai été engagé.

«La construction d'objets insolites fait la particularité et l'attrait de mon travail.»

Quelles sont vos tâches principales?

Dans notre atelier, nous fabriquons différents éléments de décor: parois, meubles, fenêtres, tables, revêtements de sols, portes, escaliers, plafonds, tours, chariots, etc. Nous travaillons main dans la main avec les ateliers de serrurerie et de peinture, qui se trouvent dans les mêmes locaux. J'utilise différentes techniques de montage: je visse des pièces de bois, j'agrafe du contreplaqué ou de fins panneaux de bois à l'aide d'un pistolet à air comprimé. Je colle des cadres et j'enduis les murs et les sols avec différents matériaux. La découpe de lattes et de panneaux à la fraiseuse fait également partie de mon travail.

Quelle était la tâche la plus difficile à réaliser?

Tout au début de ma carrière, j'ai dû fabriquer une fontaine circulaire sur une surface pentue. Une autre fois, il fallait découper des pièces de contreplaqué pour construire une sorte de Spoutnik. Toutes les pièces, avec six angles différents, devaient s'adapter à l'ossature! Mais ce sont aussi ces objets insolites qui font la particularité et l'attrait de mon travail. Il m’arrive aussi de devoir fabriquer des éléments en série, par exemple des cadres droits en grand nombre ou d'accomplir d'autres tâches répétitives.

En savoir plus



orientation.ch