?global_aria_skip_link_title?

Portrait: design de produits

Une designer HES indépendante, réalisant ses propres collections ainsi que des commandes, présente son activité et ses tâches.

Du croquis au produit fini

Nadine Bucher, designer HES indépendante

Une femme réalise des produits en céramique dans son atelier.
© SDBB I CSFO, photo Dominic Büttner
Une femme réalise des produits en céramique dans son atelier.

© SDBB I CSFO, photo Dominic Büttner

Biographie express

Âge/annéeActivité/formation
20 ansCFC d’assistante médicale. Activité en cabinet médical. École de paysanne: Frick AG, aujourd’hui Gränichen AG. Flight Attendant: Swiss. Formation en formation d’adultes
33 ansCours préparatoire artistique: École d’arts appliqués, Saint-Gall
38 ansBachelor HES en arts visuels: Haute école des arts de Berne
40 ansMaster HES en Design & Management: Haute école spécialisée de Lucerne. Responsable des cours interentreprises: École de sculpture sur bois, Brienz BE

En quoi consiste votre activité de designer?

Le design me permet de rendre visibles mes inspirations et mes sentiments. Je crée mes propres collections. Je réalise aussi des commandes. Récemment, j’ai conçu des cravates et des foulards personnalisés pour une entreprise. J’ai d’abord évalué les besoins du client, en menant d’intenses entretiens préparatoires. J’ai développé plusieurs propositions, puis j’ai affiné le design des modèles choisis. J’ai ensuite organisé la production, allant du choix du tissu à la remise des produits joliment emballés au client.
En plus des travaux liés aux collections et aux commandes, je soumets régulièrement mes projets à des expositions. Je cherche à développer les thèmes imposés de manière innovante et passionnante. Une fois le projet soumis, il faut attendre la décision du jury. Deux de mes objets ont été présentés à la Biennale du design de Gwangju, en Corée du Sud. En tant qu'artiste, cela m'a fait extrêmement plaisir.

«Je peux expérimenter, conclure des coopérations et apprendre sans cesse de nouvelles choses.»

Vous avez réalisé un bachelor en arts visuels puis un master en design. Quel a été l’impact de vos études sur vos travaux?

Les études de bachelor m’ont permis de trouver ma voie. J’ai pu essayer, découvrir et comprendre ce qui me plaisait et quels étaient mes points forts. J'ai ressenti ces trois années d'études comme un immense champ d'expérimentation. J'ai rapidement réalisé que les grandes installations d'inspiration architecturale étaient mon truc et que j'aimais travailler en fonction de l'espace. Lors de mes études de master en design, j’ai acquis les outils nécessaires pour réaliser des projets de A à Z.

Comment voyez-vous votre activité en tant qu’indépendante?

Les connaissances que j’ai acquises me permettent aujourd'hui de vivre mon rêve en tant que designer indépendante, même si c'est toujours un défi. D’un point de vue économique, il est difficile de survivre en produisant uniquement de petites séries et presque exclusivement en Suisse. Mais je ne veux pas non plus me laisser guider par la pression et lancer des produits qui doivent plaire à tout prix. Je veux réaliser mes idées et mes rêves, indépendamment du fait qu’un produit se vendra bien ou non. Jusqu'à présent, je m'en suis bien sortie, avec beaucoup de passion, beaucoup de travail et aussi quelques nuits blanches. On n’obtient rien sans rien. Ce qui me plaît dans mon activité, c'est que je peux faire ce dont j'ai envie. Je peux expérimenter, conclure des coopérations et apprendre sans cesse de nouvelles choses. La vie est une pure source d'inspiration. L'architecture, les façades et les parkings m'attirent comme par magie. Je consigne mes idées par mots-clés dans le carnet de croquis que je porte toujours sur moi. J'ai aussi des centaines de photos qui attendent d'être utilisées.

En savoir plus



orientation.ch