?global_aria_skip_link_title?

Recherche

Micromécanicien CFC / Micromécanicienne CFC

Catégories
Domaines professionnels
Mécanique, horlogerie, métallurgie
Niveaux de formation
Formation professionnelle initiale
Swissdoc
0.556.3.0

Mise à jour 11.10.2023

De la modélisation à l’objet concret

De la modélisation à l’objet concret

Les vues en 3D fournies par le bureau technique permettent au micromécanicien de se représenter la pièce terminée.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

De la modélisation à l’objet concret
Dossier de fabrication

Dossier de fabrication

Toutes les données techniques sont transmises au micromécanicien qui fabrique des pièces dont les dimensions se mesurent au micron près.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Dossier de fabrication
Travail au tour

Travail au tour

Les machines conventionnelles sont réglées à la main et permettent de fabriquer des pièces uniques ainsi que des moules ou des étampes qui seront insérés dans les outils de production.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Travail au tour
Usinage conventionnel

Usinage conventionnel

Sur une machine conventionnelle, la pièce est usinée à partir d’un cylindre de métal. Il est indispensable de se protéger les yeux des projections de métal.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Usinage conventionnel
Fraisage

Fraisage

Les écrans de contrôle permettent au micromécanicien de suivre les différentes opérations de haute précision effectuées par la machine.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Fraisage
Programmation CNC

Programmation CNC

Les coordonnées (mesures et cotes) de la pièce à usiner sont introduites dans le programme. La machine fait le reste.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Programmation CNC
Contrôle des pièces

Contrôle des pièces

Les pièces usinées sont ensuite contrôlées pour vérifier que les dimensions sont bien respectées. La tolérance se mesure au centième de millimètre.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Contrôle des pièces
Micromécanicien / Micromécanicienne CFC – Portraits

Micromécanicien / Micromécanicienne CFC – Portraits

Ce film donne un aperçu de la profession de micromécanicien/ne CFC et de ses activités au quotidien.

© 2017 – MEDIAPROFIL – OCOSP-VD

Micromécanicien / Micromécanicienne CFC – Portraits
Micromécanicien / Micromécanicienne CFC

Micromécanicien / Micromécanicienne CFC

Ce film donne un aperçu de la profession de micromécanicien/ne CFC et de ses activités au quotidien.

© 2015 – Convention patronale de l'industrie horlogère suisse (CP)

Micromécanicien / Micromécanicienne CFC
Micromécanicien / Micromécanicienne CFC

Micromécanicien / Micromécanicienne CFC

Ce film donne un aperçu de la profession de micromécanicien/ne CFC et de ses activités au quotidien.

© 2021 – Le Génie des Métiers

Micromécanicien / Micromécanicienne CFC

Description

Le micromécanicien ou la micromécanicienne fabriquent et assemblent des pièces de très petites dimensions pour divers appareils et outillages: montres (pièces du mouvement, rouages, etc.), prothèses médicales, instruments de mesure ou de contrôle, étampes, etc. Ils fabriquent des pièces uniques, des prototypes ou des séries limitées. Ils doivent parfois adapter les plans du bureau technique aux possibilités réelles des machines de production.

Leurs principales activités consistent à:

Préparation du travail

  • préparer le travail et les machines pour fabriquer une pièce ou un assemblage selon le cahier des charges;
  • préparer des plans et esquisser des pièces;

Domaine spécifique Fabrication et CNC

  • programmer les machines conventionnelles et à commandes numériques (CNC);
  • prendre les références de la pièce et des outils, les introduire sur la commande;
  • transférer le programme et les correcteurs d'outils sur CNC;
  • monter le dispositif de récupération des pièces;
  • utiliser les machines conventionnelles et CNC spécifiques pour produire des pièces;
  • analyser les fiches de contrôle en amenant des optimisations;
  • élaborer, de manière indépendante, les documents de fabrication et gammes opératoires;
  • vérifier la conformité des pièces usinées, les rectifier, les nettoyer;
  • entretenir les moyens de production;

Domaine spécifique Décolletage

  • fabriquer des pièces à l’aide d’une décolleteuse (machine qui sert à enlever de la matière);
  • réaliser les opérations liées à la fabrication d'un jeu de came (pièce dont le profil sert à transmettre ou modifier un mouvement), en particulier le calcul et l'extraction de données;
  • fabriquer différents outils propres au décolletage, comme le burin, le foret ou le centreur;
  • contrôler et mesurer les pièces, analyser les résultats et appliquer les mesures correctrices;

Domaine spécifique Étampe/Moule

  • utiliser les machines conventionnelles pour fabriquer les composants des étampes: presse-flan, poussette, goupille;
  • réaliser des poinçons ou des matrices à l'aide de machines d'érosion ou CNC;

Participation au processus d'amélioration

  • identifier, analyser et résoudre les problèmes liés à la fabrication d'une pièce ou d'un assemblage micromécanique;
  • assurer le suivi des modifications sur les documents techniques;
  • interpréter les données de la production.

Environnement de travail

Les micromécaniciens exercent leurs activités dans les ateliers de secteurs industriels où la miniaturisation des pièces joue un rôle essentiel: électronique, horlogerie, aéronautique, chimie, instrumentation médicale, etc. Lors de productions en séries, ils assurent la supervision des opérateurs.

Formation

La formation de micromécanicien ou de micromécanicienne s'acquiert par un apprentissage en entreprise ou en école à plein temps dans l'un des domaines spécifiques suivants (dès la 2e année): Fabrication et CNC, Décolletage, Étampe/moule.

Lieux

En entreprise

  • formation pratique (3 à 4 jours par semaine) en entreprise;
  • formation théorique (1 à 2 jours par semaine) à l’école professionnelle;
  • cours interentreprises (20 jours répartis sur la 2e et la 3e année).

En école à plein temps

  • théorie et pratique à Bienne/BE, Porrentruy/JU, Le Locle/NE, Le Sentier/VD, Plan-les-Ouates/GE et St-Imier/BE.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/ecoles.

Durée

  • 4 ans.

Conditions d’admission

  • scolarité obligatoire achevée;
  • certaines entreprises ou écoles recourent à un examen d'admission.

Titre obtenu

  • certificat fédéral de capacité (CFC) de micromécanicien ou de micromécanicienne.

Contenu

Branches théoriques (sur 4 ans):

  • préparation des opérations en vue du travail de production (enseignement commun aux 3 professions du champ professionnel de la microtechnique: dessinateur-trice en construction microtechnique, micromécanicien-ne, qualiticien-ne en microtechnique);
  • gestion de base de projet (enseignement commun aux 3 professions du champ professionnel de la microtechnique);
  • anglais technique (enseignement commun aux 3 professions du champ professionnel de la microtechnique);
  • enseignement spécifique à la profession.

Possibilité d'obtenir une maturité professionnelle pendant l'apprentissage ou après l'obtention du CFC, selon des modalités variables d'un canton à l'autre.

Perspectives professionnelles

Les micromécaniciens trouvent des débouchés dans les secteurs industriels de l'horlogerie, de la robotique, de l'électronique et de l'informatique, mais également dans l'aéronautique, les télécommunications, l'optique ou l'instrumentation médicale. Avec de l'expérience, ils peuvent accéder à des postes à responsabilités comme chef-fe d'équipe, contremaître-sse, ou encore spécialiste technico-gestionnaire.

Perfectionnement

Les micromécaniciens peuvent envisager les perfectionnements suivants:

  • apprentissage complémentaire dans un autre CFC du champ professionnel de la microtechnique: dessinateur-trice en construction microtechnique, qualiticien-ne en microtechnique;
  • cours donnés par les institutions de formation ou les associations professionnelles;
  • brevet fédéral d'agent de processus, de responsable d'atelier dans les domaines de l'horlogerie ou de spécialiste technico-gestionnaire;
  • diplôme fédéral de dirigeant-e de production industrielle;
  • diplôme de technicien-ne ES en microtechniques; ou de designer ES en design de produit (spécialisation en design horloger);
  • Bachelor of Science HES en microtechniques, en Industrial Design Engineering, en génie mécanique, en énergie et techniques environnementales, en génie électrique, en ingénierie et gestion industrielles ou en systèmes industriels;
  • Bachelor of Arts HES en design industriel et de produits;
  • Master of Advanced Studies (MAS) en conception horlogère;
  • etc.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/perfectionnement.

Adresses utiles

Centre de formation professionnelle (CFP) Biel-Bienne
Lycée technique
Rue de la Gabelle 18
2503 Biel/Bienne
Tél.: 032 344 38 11
URL: https://www.bbz-cfp.ch/fr

Centre de formation professionnelle Berne francophone
ceff INDUSTRIE
Rue Baptiste-Savoye 26
2610 St-Imier
Tél.: 032 942 43 44
URL: https://www.ceff.ch/industrie

Centre de formation professionnelle neuchâtelois (CPNE)
Pôle Technologies et Industrie (CPNE-TI)
Site Klaus
Rue Klaus 1
2400 Le Locle
Tél.: 032 886 32 32
URL: https://www.cpne.ch

Centre de formation professionnelle Technique (CFPT)
École d'horlogerie
Route de la Galaise 23A
1228 Plan-les-Ouates
Tél.: 022 388 87 09
URL: https://edu.ge.ch/site/cfpt-horlogerie/

Centre jurassien d'enseignement et de formation (CEJEF)
Division technique
École des métiers techniques (EMT)
Cité des Microtechniques
2900 Porrentruy
Tél.: 032 420 35 50
URL: https://www.divtec.ch

Convention patronale de l'industrie horlogère suisse (CP)
Avenue Léopold-Robert 65
Case postale
2301 La Chaux-de-Fonds
Tél.: 032 910 03 83
URL: https://www.cpih.ch
URL: https://metiers-horlogerie.ch/

École technique de la Vallée de Joux (ETVJ)
Rue G.-H. Piguet 41
1347 Le Sentier
Tél.: 021 557 43 00
URL: https://www.etvj.ch

Autres informations

Qualités requises

L'exercice de cette profession fait appel à des qualités comme:

  • Habileté manuelle
  • Précision et minutie
  • Bonne représentation spatiale
  • Sens technique
  • Esprit méthodique
  • Persévérance
  • Aptitude à travailler en équipe
  • Capacité d'adaptation à l'évolution technologique

Intérêts

  • Bijouterie, horlogerie, microtechnique
  • Électricité, électronique
  • Fabrication, montage, réparation et entretien des machines

orientation.ch