Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
#

Validation des acquis de l’expérience

La validation des acquis de l’expérience (VAE) est une procédure qui permet de faire reconnaître des compétences en vue d’obtenir un certificat fédéral de capacité ou une attestation fédérale de formation professionnelle.

Définition

Les adultes peuvent faire reconnaître leur expérience professionnelle grâce à la procédure de validation des acquis de l’expérience (VAE). Cette procédure permet d’obtenir un certificat fédéral de capacité (CFC) ou une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) sans effectuer d'apprentissage. Elle n'existe toutefois que pour quelques professions.
Le principe de la VAE est d’établir un bilan documenté des compétences acquises et de les valider. Le candidat ou la candidate au CFC ou à l’AFP par VAE doit composer un dossier qui décrit rigoureusement les expériences acquises en cours d’emploi. Le dossier est ensuite examiné. Selon le cas, l’expérience est reconnue entièrement ou partiellement. Les compétences qui n’ont pas été reconnues font l’objet d’un complément de formation. 
La VAE est régie par l’article 31, al. 1 de l’ordonnance sur la formation professionnelle.

Prérequis

Cinq ans d’expérience professionnelle

Pour faire valider son expérience, il faut avoir accumulé une expérience professionnelle de cinq ans minimum, dont trois à quatre ans dans la profession visée.

Pas d’obligation d’emploi

Etre en un emploi n'est pas indispensable à la procédure de validation des acquis de l’expérience. Cependant, selon les compléments à faire au niveau pratique un emploi dans la branche peut être nécessaire.

Démarches

La validation des acquis de l’expérience comprend cinq phases:

  • information et conseil
  • bilan
  • évaluation
  • validation des acquis
  • certification

Information et conseil

Pour s’informer sur la procédure à suivre, le candidat doit prendre contact avec l’office d’orientation professionnelle du canton de domicile (le portail d’entrée VAE). La VAE n’existe que pour quelques professions: il faut s’assurer qu’il est possible de l’effectuer dans le métier visé. La page Offres de VAE répertorie les différentes offres existantes. Si le canton de domicile ne propose aucune procédure de validation des acquis, il est parfois possible d’être redirigé vers un autre canton.
Assister à une séance d’information proposée par les offices cantonaux d’orientation ou d’autres services compétents est utile et dans certains cantons même obligatoire. Ces séances permettent aux candidats de poser des questions sur les différentes possibilités et sur les conditions à remplir. Dans certains cas, elles sont même obligatoires pour s’inscrire à la VAE.

Bilan

Dans la procédure de validation des acquis, les candidats font un bilan de ce qu’ils ont appris sur le plan théorique et pratique. Ils le documentent ensuite dans un dossier de validation. Ce dossier contient donc des données, des faits et des preuves en lien avec le profil de qualification spécifique de la profession visée et le profil d’exigences pour la culture générale. Si nécessaire, des spécialistes peuvent aider les candidats dans la réalisation de cette tâche.
L’élaboration du dossier de validation présuppose une bonne maîtrise écrite de la langue française et l’habitude de travailler de manière autonome. Il est nécessaire de saisir des textes à l’ordinateur et d’avoir une connexion internet.
De plus, constituer ce dossier représente un travail conséquent et demande un grand investissement de temps. Il est recommandé de planifier soigneusement son emploi du temps et de faire preuve de persévérance.

Evaluation

Les experts examinent le dossier en fonction du profil de qualification requis pour le titre visé. Les compétences professionnelles sont prises en compte dès lors qu’elles suffisent aux exigences du titre convoité. Suite à l’examen du dossier, les candidats sont invités à un entretien, au cours duquel les experts vérifient les compétences annoncées.

Validation des acquis

Une fois l’examen du dossier terminé, l’organe de validation envoie une attestation. Celle-ci précise en détail quelles sont les compétences reconnues. S’il y a des lacunes dans les compétences, les candidats ont cinq ans pour les acquérir grâce à une formation complémentaire (modules à suivre dans des écoles professionnelles, attestations pratiques ou autres offres).

Certification

Dès que le candidat ou la candidate remplit toutes les exigences pour la profession et peut en attester, il ou elle reçoit le CFC ou l’AFP.

Conseils et coûts

L’office d’orientation professionnelle du canton de domicile (portail d’entrée VAE) renseigne sur les questions concernant la procédure de validation des acquis de l’expérience (où, quand et comment déposer la demande d’admission). Ces questions sont aussi traitées lors des séances d'information proposées par les offices d’orientation cantonaux ou d’autres services compétents. Les spécialistes du portail d’entrée VAE peuvent également aider les candidats pour l’élaboration du dossier. Celle-ci prend beaucoup de temps. Il faut compter environ une centaine d'heures pour créer le dossier.

Les coûts de l’élaboration du dossier et de l’expertise varient selon les cantons (en moyenne CHF 2300.-). A ce montant peuvent également s’ajouter les coûts des éventuels compléments à faire et parfois un émolument d’entrée (ou taxe d’inscription). Certains cantons prennent en charge une partie des frais. Au total, les coûts de la procédure de VAE se situe généralement entre CHF 5000.- et 7000.-. Pour obtenir des informations précises à ce sujet, il faut se renseigner directement auprès de l’office d’orientation professionnelle du canton de domicile (portail d’entrée VAE).



Informations

Informations des cantons

Les cantons romands suivants proposent des contenus complémentaires.

Choisissez votre canton

?global_countybox_altimage? ?be?

Berne