Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Coronavirus: les services d'orientation proposent des prestations de conseil en ligne, par téléphone et par e-mail.
Certaines entreprises/organisations ne sont plus joignables. Jusqu'à nouvel ordre, aucune manifestation ne peut avoir lieu.

Négocier son salaire

Pour faire valoir ses prétentions salariales lors d’un entretien d’embauche ou pour obtenir une augmentation, il est nécessaire de s’informer sur les salaires de la branche et de préparer de bons arguments.

Préparer l'entretien

Apporter des chiffres concrets

De nombreux demandeurs et demandeuses d'emploi ne savent pas à quel salaire ils et elles peuvent prétendre. Avant de se présenter à un entretien d’embauche, il est important de préparer une stratégie claire en effectuant des recherches préalables. Pour entrer en matière avec des éléments concrets, il vaut la peine de se renseigner sur les salaires moyens pratiqués dans la branche et de rassembler des arguments factuels. Il peut également être utile de s’exercer pour l’entretien.

Le montant du salaire est déterminé par les questions suivantes:

  • Quel type de contrat de travail est en usage dans la branche? Il en existe trois en Suisse: le contrat individuel de travail, la convention collective de travail (CCT) et le contrat-type de travail. Le premier est conclu entre employeurs et travailleurs et ne repose sur aucune prescription formelle. Le second réunit les associations d'employeurs et les associations de travailleurs et fixe un salaire minimum qui doit être respecté dans les contrats individuels de travail. Le troisième concerne les branches qui ne connaissent pas de CCT. Il s’agit d’un contrat-type de travail édicté par la Confédération ou les cantons et qui impose un salaire minimum obligatoire. 
    Pour plus d'informations, voir : ch.ch>contrat de travail et ch.ch>conventions collectives de travail.
  • Quel est le salaire moyen dans la branche?
  • Existe-t-il une grille de salaires en vigueur dans la branche ou dans l'entreprise?
  • Que gagnent les personnes occupant une position similaire? Il faut prendre en compte la branche, la formation, l'expérience, l'entreprise et la région.

Les organisations du monde du travail et les bureaux de placement peuvent également fournir des renseignements: ils connaissent généralement la fourchette des salaires que les entreprises sont prêtes à verser. Il existe en outre plusieurs calculateurs de salaire sur Internet, dont une liste est disponible sur la page salaire de notre site. Pour plus d'informations sur les organisations du monde du travail, voirformationprofessionnelleplus.ch.

Pour estimer un salaire, il faut aussi se baser sur des paramètres personnels:

  • Quelles sont mes prétentions de salaire?
  • Quel est mon salaire actuel (salaire annuel brut à 100%)?
  • Quelle est la limite inférieure, soit le salaire minimum, pour laquelle j'accepterais encore cet emploi?

Avancer des arguments

Le salaire souhaité doit être solidement argumenté. Cela vaut également pour les personnes qui sollicitent une augmentation de salaire. Il est nécessaire de réfléchir à ses réalisations professionnelles, en se basant notamment sur les questions suivantes:

  • Quelle est ma responsabilité dans mon travail (gestion d'équipe, conduite de projet, etc.)?
  • Quelle est l'étendue de mes tâches?
  • Ai-je obtenu des résultats ou réalisé des prestations dépassant les attentes? (exemples: chiffre d'affaires, heures supplémentaires, remplacement de collègues, bonnes relations avec la clientèle et autres performances);
  • Ai-je suivi des formations continues, enrichi mes compétences, effectué des séjours linguistiques

Tenir compte d'autres avantages

Le salaire n'est pas le seul élément à prendre en compte: l'entreprise offre peut-être des avantages sociaux. Parmi ceux-ci, on peut citer:

  • Participation aux frais de transport;
  • Participation aux frais de téléphone portable;
  • Participation aux frais de formation continue;
  • Véhicule d'entreprise, place de parc;
  • Réductions pour le personnel;
  • Bons de repas, chèques Reka, etc.;
  • Participation à la caisse d'assurance-maladie, à la caisse de pension, à l'assurance-vie;
  • Abonnement de fitness;
  • Possiblité de télétravail, autonomie, flexibilité d'horaires, congé paternité ou vacances supplémentaires.

Conseils pour négocier une augmentation de salaire

Lorsqu’on occupe un emploi et qu’on désire une augmentation de salaire, il est nécessaire de se poser les questions suivantes:

  • À quelle personne dois-je m'adresser?
  • Quel est le meilleur moment pour m'adresser à mon supérieur, à ma supérieure? (heure, jour, entretien d'évaluation, situation économique, planification annuelle de l'entreprise);
  • Quel est le meilleur moment en ce qui me concerne? (au terme d'un projet mené avec succès, après une promotion ou un nouvel échelon de responsabilité);
  • Comment répondre aux éventuels contre-arguments?

Dans le cas d'une adaptation de salaire, il est courant d’avancer un pourcentage plutôt qu'un montant. Si la demande d'augmentation est refusée, il est pertinent de convenir d’une prochaine échéance avec son supérieur ou sa supérieure hiérarchique pour effectuer une nouvelle évaluation du salaire.

Informations complémentaires:



orientation.ch