Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
#

Travailler en Suisse

L’entrée sur le territoire suisse dépend du but et de la durée du séjour. Pour travailler en Suisse, une autorisation de séjour est requise, ainsi qu’un visa selon la nationalité. La Suisse fait partie du réseau EURES.

Entrée en Suisse

Pour entrer et travailler sur le territoire suisse, il est nécessaire, entre autres, de disposer:

  • d'un document de voyage (passeport, carte d’identité, etc.) valable et reconnu par la Suisse;
  • dans certains cas, d’un visa. Voir les informations du Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) sur www.sem.admin.ch;
  • de moyens financiers suffisants pour subvenir à ses besoins en Suisse;
  • d’une autorisation de séjour;
  • d’un contrat de travail.

Les étrangères et étrangers qui entrent en Suisse pour venir y vivre et y travailler doivent s’annoncer au contrôle des habitants de leur nouvelle commune de domicile, dans tous les cas avant de commencer de travailler.

Conditions selon la nationalité

Pour les autorisations de séjour, la Suisse fait une distinction, par rapport à la nationalité, entre les ressortissants des Etats membres de l’UE/AELE et les ressortissants des Etats tiers.

Autorisation de séjour

Si le séjour dure moins de trois mois et si l'on n'exerce pas d'activité lucrative sur le territoire suisse durant cette période, une autorisation de séjour n’est pas nécessaire. Si la personne vient en Suisse pour y exercer une activité lucrative, elle doit demander une autorisation de séjour.

Pour demander une autorisation de séjour, il faut disposer d’un contrat de travail d'un employeur suisse ou d’un contrat de prestations pour un mandant suisse. Important : la demande doit être déposée avant l’entrée en Suisse.

Si l’on est soumis à l’obligation de visa, on reçoit une assurance d’autorisation de séjour avec le visa. La demande peut aussi être faite par l’employeur ou le mandant. C'est alors l'employeur ou le mandant qui s’occupe des formalités.

Les autorisations de séjour sont délivrées par les autorités cantonales. La structure fédérale de la Suisse comporte trois niveaux: la Confédération, les cantons, les communes; et l’exécution de la loi sur les étrangers relève de la compétence des cantons. Leurs adresses sont à disposition sur www.sem.admin.ch.

Réseau EURES

Le réseau européen de l’emploi EURES (EURopean Employment Services) a pour but de faciliter la mobilité des travailleurs en Europe. Il met à leur disposition un réseau de plus de 900 conseillers et conseillères. Ces spécialistes informent, orientent et soutiennent les demandeurs d'emploi désireux de travailler dans un Etat membre de l’Union européenne (UE) ou de l’Association européenne de libre-échange (AELE). Ils les renseignent sur les possibilités d’emploi ainsi que sur les conditions de vie et de travail dans ces pays.

La Suisse a rejoint le réseau EURES le 1er juin 2002 dans le cadre de l'accord sur la libre circulation des personnes. Ce réseau a été créé en 1993 par la Commission européenne.

Pour obtenir de l’information sur la mobilité en Europe, consulter des offres d’emploi et connaître les possibilités d’éducation et de formation, voir le portail EURES europa.eu, et pour la Suisse plus particulièrement, voir eures.ch.