Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Travailler en Suisse

Les étrangers qui veulent travailler en Suisse doivent dans la plupart des cas obtenir une autorisation de séjour. Les demandeurs d'emploi de la zone UE/AELE bénéficient de conditions facilitées.

Séjour en vue d'un emploi

Les ressortissants étrangers qui souhaitent travailler en Suisse ont besoin d'une autorisation. Celle-ci peut différer en fonction de la nationalité et de la durée du séjour. Les ressortissants des pays de l'UE/AELE qui souhaitent travailler en Suisse pendant moins de trois mois font exception: ils n'ont pas besoin d'autorisation.

Dans tous les cas, les personnes qui entrent en Suisse pour venir y vivre et y travailler doivent s’annoncer au contrôle des habitants de leur nouvelle commune de domicile avant de commencer à travailler.

Autorisation de séjour

UE/AELE

Les personnes originaires de l’UE/AELE qui travaillent en Suisse plus de trois mois doivent  demander une autorisation de séjour.

Elles doivent présenter les documents suivants:

  • carte d'identité ou passeport en cours de validité;
  • déclaration écrite de l'employeur (par exemple, contrat de travail incluant la durée et la charge de travail).

En fonction de la durée de relation de travail, un permis L (contrat de travail jusqu’à 364 jours) ou un permis B (contrat d’au moins un an ou à durée indéterminée) est délivré.

Des dispositions spéciales s’appliquent aux ressortissants bulgares, croates et roumains. Plus d’informations sur le site du Secrétariat d'Etat aux migrations: www.sem.admin.ch.

Hors UE/AELE

Les citoyens de ces Etats (pays tiers) doivent toujours demander un permis de séjour. En règle générale, seuls les travailleurs qualifiés sont admis. En outre, l'employeur doit prouver qu'aucune main-d'œuvre nationale et originaire de l’UE/AELE ne peut être recrutée.

Le Conseil fédéral fixe chaque année le nombre maximal d’autorisations qui pourra être délivré. Plus d'informations: www.sem.admin.ch.

Cas particulier: stage

La Suisse a conclu des accords d’échanges de stagiaires avec différents Etats. Cela permet aux jeunes professionnels souhaitant développer leurs compétences professionnelles et linguistiques en Suisse d'obtenir un permis de travail d’une durée maximale de 18 mois. Les ressortissants ayant une formation professionnelle ou un diplôme universitaire sont admis.

Ces accords existent avec l'Argentine, l'Australie, le Chili, le Japon, le Canada, Monaco, la Nouvelle-Zélande, les Philippines, la Russie, l'Afrique du Sud, la Tunisie, l'Ukraine, les Etats-Unis. Plus d'informations: www.sem.admin.ch.

Réseau EURES

Le réseau européen de l’emploi EURES (EURopean Employment Services) a pour but de faciliter la mobilité des travailleurs en Europe. Il met à leur disposition un réseau de plus de 900 conseillères et conseillers. Ces spécialistes informent et soutiennent les demandeurs d'emploi désireux de travailler dans un Etat membre de l’Union européenne (UE) ou de l’Association européenne de libre-échange (AELE). Ils les renseignent sur les possibilités d’emploi ainsi que sur les conditions de vie et de travail dans ces pays.

La Suisse a rejoint le réseau EURES le 1er juin 2002 dans le cadre de l'accord sur la libre circulation des personnes. Ce réseau a été créé en 1993 par la Commission européenne.

Pour obtenir des informations sur la mobilité en Europe, consulter des offres d’emploi et connaître les possibilités d’éducation et de formation, voir le portail EURES europa.eu, et pour la Suisse plus particulièrement, voir eures.ch.

Frontaliers

De nombreuses personnes travaillent en Suisse tout en habitant dans un pays voisin. Elles ont besoin d’informations concernant notamment le droit du travail, la prévoyance professionnelle, les assurances et le chômage. La foire aux questions du site frontalier.org répond aux interrogations les plus fréquentes et fournit des informations utiles aux frontaliers. Les employeurs, les organisations syndicales et les associations professionnelles peuvent aussi fournir des renseignements. Voir également les sites ch.ch (portail des autorités suisses), eures-t-rhinsuperieur.eu et infobest.eu (informations sur les questions transfrontalières).



Informations

Informations des cantons

Les cantons romands suivants proposent des contenus complémentaires.

Choisissez votre canton

orientation.ch