Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
#

Conseils pour les apprentis

Lorsqu’on entame un apprentissage, il faut être responsable, apprendre à travailler de façon autonome et suivre les cours de manière assidue. On peut être confronté à des difficultés dans l’entreprise ou à l’école professionnelle. Différents services apportent un soutien dans ces cas-là.

Conseils pour la vie professionnelle

Faire un apprentissage, c’est entrer dans un monde nouveau, apprendre un métier et travailler pour une entreprise. Le premier métier est la plupart du temps un tremplin pour la suite de la carrière professionnelle. Plus tard, en effet, on change peut-être d’emploi, on apprend à connaître d’autres domaines, on se perfectionne, on exerce d’autres fonctions.

Lorsqu’on commence un apprentissage, on se retrouve tout à coup avec des adultes. Ceux-ci ont déjà un métier et attendent que l’on apprenne rapidement et que l’on soit productif. Ils n’ont par ailleurs peut-être pas toujours le temps d’expliquer en détail les tâches à effectuer, et il faut alors se débrouiller seul pour exécuter le travail.

Conseils concrets

  • Etre responsable
    Dans l’entreprise, on compte sur le travail de l’apprenti ou l’apprentie. L’apprentissage, c’est donc aussi être responsable! On attend également des apprentis qu’ils aient un comportement approprié, par exemple lorsqu’ils répondent au téléphone ou qu’ils saluent un client, et cela dès le début de la formation. Car ils sont aussi les représentants de l’entreprise à l’extérieur.
  • Apprendre à travailler de façon autonome
    Dans une entreprise, il y a souvent beaucoup à faire. Tous les employés sont très occupés et ont de nombreuses tâches à mener à bien. L’apprenti ou l’apprentie doivent donc souvent déterminer seuls ce qui doit être fait et chercher par eux-mêmes les informations nécessaires.
  • S’investir dans les cours parallèlement au travail
    Parallèlement au travail, on suit chaque semaine des cours à l’école professionnelle. Les matières étudiées en classe n’ont souvent pas grand-chose à voir avec ce que l’on fait dans la pratique au début de l’apprentissage. Cependant, on doit suivre ces cours et s’investir à fond! Si l’on veut obtenir la maturité professionnelle, on va même généralement deux jours par semaine à l’école.
  • S’informer auprès d’apprentis et d’apprenties
    Parler avec des jeunes qui sont déjà en formation et les questionner sur leurs expériences peut permettre de mieux se préparer aux difficultés que l’on peut rencontrer lorsqu’on entre dans la vie professionnelle.

En cas de difficultés durant l’apprentissage

Si on rencontre des difficultés dans l’entreprise ou à l’école professionnelle, si on a l’impression de s’être trompé de métier, si les relations avec les parents ou avec les collègues de travail sont compliquées, on peut trouver de l’aide auprès de différents services et institutions.

Où trouver de l’aide

  • Problèmes personnels?
    Avec l’aide d’amis, des parents ou d’autres personnes de référence, on peut parfois parvenir à mettre le doigt sur le problème principal. Mais il se peut aussi qu’on n’y arrive pas. On peut alors s’adresser au médiateur ou à la médiatrice scolaire, à l'orientation (voir la page Offices d'orientation) ou au service d’aide à la jeunesse de son canton. On y trouvera soutien et conseils, ou une orientation vers d’autres services utiles si nécessaire. D'autres aides possibles sont La Main tendue (tél. 143 ou 143.ch) ou la ligne d'aide de Pro Juventute (tél. 147 ou 147.ch).
  • Résultats scolaires insuffisants?
    Il ne faut pas hésiter à s’adresser à l’enseignant ou à l’enseignante et demander si l’école professionnelle propose des cours de soutien ou d’autres formes d’aide pour les élèves. Il est également possible de se faire aider par des camarades de classe. Les entreprises formatrices offrent quant à elles un soutien pour les devoirs scolaires.
  • Difficultés dans l’entreprise?
    Il faut essayer de parler des problèmes que l’on rencontre: le dialogue aide à clarifier les choses. Bien sûr, il faut un peu de courage, mais cela en vaut généralement la peine. Si le dialogue n’est pas possible, si on ne peut vraiment pas parler de ses difficultés dans l’entreprise, on peut alors s’adresser à l’orientation professionnelle ou au service d’aide à la jeunesse de son canton. En cas de non-respect des droits de l’apprenti-e ou de l’ordonnance de formation, on peut s’adresser à l’inspection du travail ou à l’office de la formation professionnelle (surveillance des apprentissages) de son canton. Voir adresses.csfo.ch.
  • Harcèlement verbal ou physique?
    Le harcèlement peut prendre différentes formes: des remarques, des moqueries, des gestes déplacés, des contacts physiques «accidentels», des regards ou des allusions équivoques ou désobligeants. On peut en être victime aussi bien à l’école professionnelle que dans l’entreprise. Si l’on sent que quelque chose ne va pas ou ne nous plaît pas, il faut oser dire non. On a le droit de se faire respecter, de poser des limites et de protéger son intégrité personnelle.
    Il ne faut pas non plus hésiter à demander de l’aide. Les services et sites suivants fournissent conseils et informations:
    - Les offices ou services cantonaux de la formation professionnelle constituent une première source d’information. Ils communiquent les adresses de services spécialisés: adresses.csfo.ch.
    - Le Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes conseille et fournit une aide concrète en cas de harcèlement: harcelement-sexuel.ch.
    - Le site leg.ch fournit des informations sur les problématiques de discrimination en raison du sexe, pour le grand public et les professionnels du droit.
    - Le site formationprof.ch fournit des informations générales sur le harcèlement sexuel.
  • Envie d’arrêter l’apprentissage?
    Il faut éviter d’interrompre son apprentissage sur un coup de tête. On prendra soin de réfléchir aux raisons pour lesquelles on a envie d’arrêter, et on se posera les questions suivantes:
    - Pourquoi est-ce que je veux arrêter mon apprentissage, ou pourquoi est-ce que je veux changer de place d’apprentissage?
    - La cause vient-elle de moi ou de l’entreprise?
    - Est-ce que j’ai trop de travail, ou au contraire pas assez?
    - Est-ce que je me suis trompé-e de métier?

Les conseillers et conseillères en orientation, les commissaires professionnels ou les inspecteurs et inspectrices des apprentissages sont à disposition pour la recherche d’une solution. Il est recommandé de s’adresser à eux avant de décider de rompre son contrat d’apprentissage.