Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
#
Recherche

Médecin spécialiste en dermatologie et vénéréologie

Ajouté à myOrientation

Catégories
Domaines professionnels
Médecine, santé
Niveaux de formation
Formation HES, HEP, EPF ou universitaire
Swissdoc
0.724.10.0

Mise à jour 31.10.2016

Description

Le ou la médecin spécialiste en dermatologie et vénéréologie (dermatologue vénéréologue) diagnostiquent et traitent les maladies de la peau, des cheveux et des ongles, ainsi que
des muqueuses et des tissus cellulaires sous-cutanés. La prévention et le traitement des cancers de la peau (mélanomes, lymphomes cutanés), des dermatoses allergiques (eczéma), infectieuses (maladies sexuellement transmissibles) et des problèmes psychologiques qui en découlent font partie de leur quotidien. Certains traitements esthétiques relèvent également de leurs préoccupations.

Leurs principales activités consistent à:

Consultation

  • recevoir des patients en consultation et faire le bilan des symptômes (éruptions, démangeaisons, rougeurs, etc.);
  • observer l'aspect morphologique et l'apparence externe de la peau, des muqueuses, des cheveux ou des ongles;
  • effectuer et interpréter certains tests cutanés pour découvrir d'éventuelles allergies;
  • tenir compte des facteurs psychologiques, certaines affections dermatologiques étant d'origine ou de répercussion psychosomatique;
  • procéder à des analyses de laboratoire, interpréter les résultats obtenus et ceux transmis par d'autres laboratoires;
  • procéder à des prélèvements (biopsies) en vue d'un examen microscopique;
  • examiner des patients présentant une anomalie des organes génitaux ou un trouble des fonctions sexuelles;
  • poser un diagnostic (acnés, allergies, infections cutanées, tumeurs, maladies sexuellement transmissibles, etc.) à partir des observations et des examens (histologiques, microbiologiques, radiologiques, etc.) réalisés;

Traitements

  • prescrire des médicaments (antihistaminiques, antibiotiques, immunomodulateurs topiques, etc.) en tenant compte des effets secondaires;
  • procéder à certaines interventions chirurgicales (excision d'une tumeur bénigne ou maligne, etc.);
  • pratiquer des interventions esthétiques au laser (effacer des taches pigmentaires, des rougeurs, des tatouages, etc.) ;
  • pratiquer la radiothérapie, la photothérapie, la cryothérapie (froid), l'électrothérapie et la thérapie par laser;
  • orienter des malades, dans certains cas, vers d'autres spécialistes;

Recherche, conseil et prévention

  • collaborer avec d'autres médecins (généraliste, interniste) et remplir une fonction de médecins consultants auprès d'autres praticiens;
  • rédiger des expertises à l'adresse d'assurances ou d'instances judiciaires;
  • participer à des actions d'information et de prévention (campagne de protection contre le soleil par exemple).

Environnement de travail

Les spécialistes en dermatologie et vénéréologie peuvent travailler dans un cabinet privé, dans une clinique ou dans un service de dermatologie rattaché à un hôpital. Ils participent activement à l'organisation des systèmes de prévention de la santé dans une région ou dans un pays.

Formation

La formation postgraduée pratique et théorique en dermatologie et vénéréologie se déroule après l'obtention du diplôme fédéral de médecin (études universitaires).

Lieux

  • établissements de formation reconnus (divisions de dermatologie et vénéréologie des cliniques et policliniques universitaires suisses, divisions autonomes des hôpitaux non universitaires).

Durée

  • 5 ans de formation totalement spécifique dont au maximum 6 mois en angiologie, 6 mois en allergologie et immunologie et 6 mois dans un cabinet médical dermatologique reconnu.

Condition d'admission

  • diplôme fédéral de médecin.

Pour plus de détails sur les études universitaires de médecine, consulter www.orientation.ch/etudes.

 

Titre obtenu

  • diplôme fédéral de médecin spécialiste en dermatologie et vénéréologie.

Contenu

  • connaissances théoriques en anatomie, physiologie, pathologie, physiopathologie de la peau;
  • connaissances cliniques en dermatologie et vénéréologie;
  • maîtrise des examens de laboratoire;
  • tests cutanés et interprétation;
  • maladies professionnelles: prévention et traitement;
  • dermatologie chirurgicale: biopsie, électrocoagulation, cryochirurgie, lasérothérapie, etc;
  • connaissances particulières: dermatopathologie et immunopathologie; mycologie; photobiologie et photothérapie; proctologie, dermato-oncologie, prévention et réadaptation; etc.

Pour plus de détails sur le contenu de la formation postgrade, consulter le site de la Fédération des médecins suisses FMH www.fmh.ch.

Perspectives professionnelles

Depuis l'entrée en vigueur des accords bilatéraux (juin 2002), la loi sur les professions médicales assure la reconnaissance de la formation postgraduée des médecins et leur permet d'envisager la pratique de leur spécialité dans certains pays de l'Union européenne.

Selon une statistique de la Fédération des médecins suisses, 24 titres de spécialiste en dermatologie et vénéréologie ont été décernés en Suisse en 2015.

Perfectionnement

La formation médicale continue est, pour chaque médecin, une obligation légale et un devoir d'ordre éthique. Son étendue dépend des besoins de perfectionnement particuliers, de la spécialité et de l'activité.
Actuellement, les sciences médicales connaissent un développement rapide. Les nouvelles techniques obligent les médecins et les spécialistes en médecine à poursuivre leur formation aussi longtemps qu'ils exercent une activité professionnelle.

La Fédération des médecins suisses (FMH) dispense à ses membres des formations approfondies qui aboutissent à des attestations de formation complémentaire et des certificats d'aptitude technique.
Les spécialistes en dermatologie et vénéréologie peuvent envisager les perfectionnements suivants:

  • certificat de formation approfondie en dermatopathologie, 2 ans;
  • etc.

La formation continue mise sur pied par les hôpitaux et cliniques, les associations médicales régionales ou cantonales, la Fédération des médecins suisses, l'industrie pharmaceutique, revêt les formes les plus diverses: séminaires, congrès, colloques, cours de perfectionnement, travaux de groupes, études de cas, stages professionnels, etc.

Adresses utiles

Association suisse des médecins-assistant(e)s et chef(fe)s de clinique (ASMAC)
Secrétariat central
Case postale 8650
Bahnhofplatz 10
3001 Berne 1
Tél.: 031 350 4488
URL: http://www.asmac.ch

Fédération des médecins suisses (FMH)
Secrétariat général
Case postale 300
Elfenstrasse 18
3000 Berne 15
Tél.: 031 359 1111
URL: http://www.fmh.ch

Société suisse de dermatologie et vénéréologie (SSDV)
Secrétariat général
Dalmazirain 11
3005 Berne
Tél.: Tél. 031 352 22 02
URL: http://www.derma.ch

Autres informations

Qualités requises

  • Capacité à mettre en confiance autrui
  • Sens de l'observation
  • Bonne acuité visuelle
  • Discrétion
  • Désir de soigner les autres
  • Disponibilité
  • Ecoute et compréhension d'autrui

Intérêts

  • Santé