Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
#
Recherche

Criminaliste UNI

Ajouté à myOrientation

Catégories
Domaines professionnels
Droit, sécurité, police - Biologie, chimie, physique
Niveaux de formation
Formation HES, HEP, EPF ou universitaire
Swissdoc
0.622.15.0

Mise à jour 24.10.2016

Description

Le ou la criminaliste appliquent des principes scientifiques et des méthodes techniques afin de résoudre des affaires criminelles, des questions d'ordre civil ou réglementaire. Grâce aux preuves matérielles qu'ils récoltent et analysent (traces, empreintes, objets), ils aident la justice à identifier les auteurs de délits et à en établir les circonstances: homicides, suicides, lésions corporelles graves, découverte de cadavres, vols avec ou sans effraction, brigandages, agressions, incendies ou explosions, accidents de travail, de la circulation, etc.

Leurs principales activités consistent à:

Investigation

  • intervenir sur les lieux d’un délit ou d’un crime et procéder aux constatations techniques (description, photographie, planimétrie, enregistrement vidéo, etc.);
  • rechercher, documenter et prélever des traces matérielles (brins de tissus, verre, peinture, terre, bois, métal, etc.), des traces d’effraction, de semelles, des traces biologiques (sang, sperme, salive, cheveux, etc.) ou de morsures, des empreintes digitales, plantaires, palmaires, etc.;
  • explorer les marques laissées par des outils, des véhicules, des armes à feu, etc.;
  • rechercher les causes d’incendies ou d’explosions;
  • déterminer les circonstances de graves accidents professionnels ou de la circulation;
  • se saisir de tout document à caractère suspect ou susceptible d'apporter des éléments utiles à l'enquête;

Analyse en laboratoire

  • exploiter les indices prélevés sur les lieux des effractions ;
  • effectuer des analyses de laboratoire (rayons ultraviolets, infrarouges, analyses physico-chimiques, etc.) à l'aide d'une technologie de pointe;
  • procéder à l'expertise de documents d’identité ou de billets de banque, détecter d'éventuelles falsifications ou contrefaçons;
  • expertiser, comparer et identifier des écritures ou des signatures;
  • identifier des personnes vivantes ou décédées;

Interprétation

  • déterminer si la trace analysée constitue une preuve ou seulement un indice;
  • évaluer la méthode d'analyse utilisée et la compétence de l'expert;
  • mener un travail de raisonnement et de synthèse pour déterminer le contexte d'un délit, établir des liens entre les personnes suspectes et les lieux de l'affaire, confirmer ou infirmer les témoignages et les aveux recueillis par les enquêteurs;
  • présenter des rapports d'expertises aux personnes concernées par l'enquête (avocats, juge d'instruction, etc.) sous une forme qui leur soit accessible.

Environnement de travail

Le ou la criminaliste travaillent seuls ou en équipe restreinte. Ils sont appelés à se déplacer sur les lieux des délits pour pratiquer des relevés dans des conditions parfois difficiles. Les criminalistes effectuent un grand nombre de tâches en laboratoire, mais aussi dans un bureau. Pour tenir compte des besoins et des urgences des enquêtes, leur horaire de travail peut être irrégulier.

Formation

La formation de criminaliste s'acquiert par des études universitaires.

Lieu

  • Lausanne.

Durée

  • 6 semestres pour le bachelor et 4 semestres supplémentaires pour le master.

Conditions d'admission

  • maturité gymnasiale ou titre jugé équivalent.

Titres obtenus

  • bachelor et/ou master.

Contenu

Cycle bachelor

  • sciences de base (physique, biologie, mathématiques);
  • chimie, droit;
  • enseignements spécialisés: science forensique, médecine légale, criminologie, informatique, imagerie, etc.

Cycle master

Spécialisation en:

  • science forensique, mention criminalistique chimique;
  • science forensique, mention identification physique;
  • science forensique, mention investigation et identification numériques ;
  • traçologie et analyse de la criminalité.

Remarque: selon la spécialisation choisie, les candidats au master en science forensique doivent obligatoirement être porteurs d’un bachelor en science forensique.

Pour plus de détails, consulter http://www.unil.ch/esc.

Perspectives professionnelles

Le ou la criminaliste obtiennent le plus souvent des emplois dans l'administration publique et dans les différents services de police où ils peuvent être promus aux postes de chefs de service d'identité judiciaire ou chefs de la sûreté. Le développement des méthodes scientifiques d'investigation et de détection en usage dans les enquêtes judiciaires permet aujourd'hui un éventail de débouchés plus large.

Des emplois leur sont également accessibles dans la magistrature (juge d'instruction), dans les assurances (inspecteur-trice de sinistres), dans certaines entreprises (au sein des services de sécurité, anti-contrefaçon, antifraude) et dans la recherche (dans les laboratoires ou les unités spécialisées de la police).

Perfectionnement

Les criminalistes peuvent envisager les perfectionnements suivants:

  • cours et séminaires dans des domaines de la science forensique ou du droit, organisés principalement par l'Ecole des sciences criminelles, Lausanne;
  • doctorat en sciences forensiques, Lausanne;
  • doctorat en criminologie, Lausanne;
  • etc.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/postgrades.

Adresses utiles

Université de Lausanne (UNIL)
Ecole des sciences criminelles
Batochime
Dorigny
1015 Lausanne
Tél.: 021 692 46 00
URL: http://www.unil.ch/esc

Autres informations

Qualités requises

  • Capacité d'analyse
  • Capacité à s'adapter à un horaire irrégulier ou de nuit
  • Capacité à supporter la vue du sang
  • Discrétion
  • Esprit de synthèse
  • Esprit méthodique
  • Résistance nerveuse
  • Rigueur scientifique

Intérêts

  • Surveillance, sécurité, défense
  • Etude, développement, recherche
  • Droit, diplomatie