?global_aria_skip_link_title?

Recherche

Opérateur en horlogerie AFP / Opératrice en horlogerie AFP

Catégories
Domaines professionnels
Mécanique, horlogerie, métallurgie
Niveaux de formation
Formation professionnelle initiale
Swissdoc
0.556.25.0

Mise à jour 15.06.2023

Usiner

Usiner

Les opérateurs et opératrices en horlogerie acquièrent des bases en micromécanique et fabriquent leurs propres outils, par exemple au tour automatique ou à la fraiseuse.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Usiner
Assembler

Assembler

Pour que la montre fonctionne, chaque composant doit être intégré à la bonne place selon un ordre précis.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Assembler
Nettoyer

Nettoyer

Les composants de la montre doivent être parfaitement propres. Au besoin, ils sont placés dans un panier et mis dans une machine qui les passe dans différents bains chimiques.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Nettoyer
Contrôler

Contrôler

Les horlogers utilisent différents appareils pour contrôler par exemple la précision du mouvement de la montre ou son étanchéité.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Contrôler
Régler la montre

Régler la montre

Différents appareils permettent de tester la précision du mécanisme une fois monté. Selon les résultats, les horlogers adaptent les réglages.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Régler la montre
Emboîter et habiller

Emboîter et habiller

Le mouvement est placé dans le boîtier de la montre puis «habillé» par différents composants visibles: cadran, aiguilles, poussoir, etc. Ces composants sont parfois intégrés à l'aide d'une presse.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Emboîter et habiller
Maîtriser les gestes

Maîtriser les gestes

Les opérateurs et opératrices en horlogerie font preuve de dextérité pour manipuler des pièces minuscules. Les aiguilles font partie des plus grands éléments.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Maîtriser les gestes
Mettre en marche

Mettre en marche

Les professionnels de l'horlogerie contrôlent les différentes fonctions des montres une fois montées: tour des aiguilles, date,
chronomètre, etc.

Copyright SDBB | CSFO, Lucas Vuitel

Mettre en marche
Opérateur / Opératrice en horlogerie AFP

Opérateur / Opératrice en horlogerie AFP

Ce film donne un aperçu de la profession d'opérateur/trice en horlogerie AFP et de ses activités au quotidien.

© 2014 – Canal Alpha

Opérateur / Opératrice en horlogerie AFP

Description

L'opérateur ou l'opératrice en horlogerie montent les composants du mouvement des montres mécaniques ou électroniques. Selon leur domaine spécifique, ils posent le cadran et les aiguilles sur le mouvement, introduisent les composants dans un boîtier et fixent le bracelet (assemblage), règlent le mouvement (réglage) ou assemblent les éléments qui donnent à la montre son aspect extérieur (habillage), suivant les consignes de leurs responsables.

Leurs principales activités consistent à:

Micromécanique

  • entretenir les outils et l'outillage horloger nécessaires à l'assemblage des composants du mouvement;
  • réaliser des croquis simples, lire et interpréter des dessins techniques;
  • suivre les instructions pour scier, limer, tracer, pointer diverses formes par usinage manuel et sur machine;

Domaine spécifique Assemblage

  • insérer puis enchâsser des pierres dans les ponts et les platines;
  • contrôler, après chaque intervention, le bon fonctionnement et l'esthétique des composants;
  • lubrifier le mouvement selon les consignes;
  • poser le cadran sur le mouvement;
  • placer les aiguilles et emboîter le mouvement;

Domaine spécifique Réglage

  • assembler, ajuster et régler le coq, le balancier et le spiral (les pièces du mouvement qui sont à l'origine du "tic-tac" de la montre);
  • contrôler la précision du mouvement;
  • exécuter la mise en marche, effectuer le réglage final, retoucher et ajuster si nécessaire;

Domaine spécifique Habillage horloger

  • poser le cadran et emboîter le mouvement;
  • assembler les composants de la couronne, du poussoir, de la glace et du bracelet (fermoir, boucle, maillons), ainsi que de la boîte de la montre;
  • réaliser l'avivage (brillance, miroitement) de la montre avec un brunissoir, de la pâte à polir ou un disque;

Santé et sécurité au travail

  • respecter les règles de sécurité dans l'utilisation des machines et la manipulation de substances (bains de nettoyage des pièces, lubrifiants, etc.);
  • récupérer les matières, trier et éliminer les déchets selon les normes environnementales en vigueur.

Environnement de travail

Les opérateurs en horlogerie travaillent en équipe dans des ateliers ou des îlots de production horlogère silencieux et bien éclairés. Ils sont assis à un établi, les avant-bras posés sur des accoudoirs. Leurs tâches sont répétitives et doivent répondre aux critères de rendement, de sécurité et de qualité fixés pour la production. Les opérateurs en horlogerie collaborent essentiellement avec des horlogers de production et des horlogers qui supervisent leur travail.

Formation

La formation d'opérateur ou d'opératrice en horlogerie s'acquiert par un apprentissage en entreprise ou en école à plein temps dans l'un des domaines spécifiques suivants: Assemblage, Réglage ou Habillage horloger.

Lieux

En entreprise

  • formation pratique (4 jours par semaine) dans un atelier d'horlogerie;
  • formation théorique (1 jour par semaine) à l'école professionnelle;
  • cours interentreprises (16 jours répartis sur la 1re année).

En école à plein temps

  • théorie et pratique à Bienne/BE.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/ecoles.

Durée

  • 2 ans.

Conditions d'admission

  • scolarité obligatoire achevée;
  • certaines entreprises ou écoles recourent à un examen d'admission.

Titre obtenu

  • attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) d'opérateur ou d'opératrice en horlogerie.

Contenu

Branches théoriques (sur 2 ans):

  • réalisation d'outils et d'outillage horloger;
  • assemblage de composants (y compris enseignement propre au domaine spécifique et application des directives de sécurité au travail, de protection de la santé et de protection de l'environnement);
  • respect des standards de production.

 

Remarque: il existe une formation modulaire pour adultes organisée par la Convention patronale de l'industrie horlogère. Pour plus de détails, voir www.orientation.ch/perfectionnement et www.cpih.ch/formations-modulaires-pour-adultes.

Perspectives professionnelles

Les opérateurs en horlogerie ont de bonnes perspectives d’emploi dans les entreprises horlogères. Spécifique à l'Arc jurassien, cette profession est peu pratiquée ailleurs en Suisse.

Perfectionnement

Les opérateurs en horlogerie peuvent envisager un complément de formation pour obtenir le certificat fédéral de capacité (CFC) d'horloger-ère de production, voire d'horloger-ère. Un CFC est nécessaire pour accéder à la maturité professionnelle, et est généralement exigé pour suivre une formation supérieure (p.ex. brevet fédéral).

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/perfectionnement.

Adresses utiles

Centre de formation professionnelle (CFP) Biel-Bienne
Lycée technique
Rue de la Gabelle 18
2503 Biel/Bienne
Tél.: 032 344 38 11
URL: https://www.bbz-cfp.ch/fr

Convention patronale de l'industrie horlogère suisse (CP)
Avenue Léopold-Robert 65
Case postale
2301 La Chaux-de-Fonds
Tél.: 032 910 03 83
URL: https://www.cpih.ch
URL: https://metiers-horlogerie.ch/

Autres informations

Qualités requises

L'exercice de cette profession fait appel à des qualités comme:

  • Habileté manuelle
  • Bonne acuité visuelle
  • Capacité de concentration
  • Précision et minutie
  • Ordre et propreté
  • Persévérance

Intérêts

  • Bijouterie, horlogerie, microtechnique

orientation.ch