Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
#
Recherche

Préparateur en sciences naturelles / Préparatrice en sciences naturelles

Ajouté à myOrientation

Catégories
Domaines professionnels
Agriculture, horticulture, sylviculture, animaux
Niveaux de formation
Autre formation
Swissdoc
0.160.31.0

Mise à jour 17.08.2016

Description

Le préparateur ou la préparatrice en sciences naturelles (appelés aussi préparateurs en zoologie ou taxidermistes) reconstituent des animaux ou des parties d'animaux morts (mammifères, oiseaux, reptiles, etc.). A partir de leur dépouille, ils donnent aux animaux un aspect réaliste et conforme à la nature en vue de leur exposition dans des musées ou chez des particuliers (collections de trophées de chasse).

Leurs principales activités consistent à:

Stockage et conservation

  • établir une fiche technique de l'animal avec indications précises de poids, taille, mensurations, lieu et heure de sa mort, catégorie zoologique, etc.;
  • nettoyer la bête et la congeler;

Dépouillage et tannage

  • enlever le maximum de chair, les graisses, les muscles, ainsi qu'une partie ou la totalité du squelette et récupérer la peau, la fourrure ou les plumes;
  • ramollir et assouplir la peau à l'aide de plusieurs bains spéciaux à base d'acide et traiter spécialement la peau des oiseaux par déshydratation;
  • nettoyer, traiter et sécher les bois, les cornes, etc.;
  • reconstituer parfois des squelettes;

Montage et habillage du mannequin

  • mesurer la surface du corps sans la peau, dessiner puis reconstruire l'animal en pâte à modeler; établir un négatif en silicone ou en plâtre et un positif en mousse expansive;
  • confectionner une armature en fil d'acier ou en bois, procéder au bourrage et au modelage du mannequin avec différents matériaux (plâtre, tourbe, fibres, polyester, pâtes, mousses, résines, etc.);
  • tenir compte des proportions et des formes;
  • reconstituer les parties manquantes en s'inspirant d'illustrations scientifiques ou de squelettes;
  • tendre la peau sur le mannequin, la coller, puis la coudre et ajuster divers éléments et prothèses;

Mise sur le plateau

  • ajouter des yeux de verre sélectionnés selon l'espèce, la taille et la couleur, donner une expression naturelle à la bête;
  • reconstituer une bouche ouverte, mettre les plumes en place et lisser les poils;
  • effectuer les dernières retouches et placer l'animal dans un décor réaliste selon les désirs des clients.

Environnement de travail

Les préparateurs en sciences naturelles reconstituent généralement des animaux morts ou restaurent des spécimens historiques existants. Ils peuvent aussi être amenés à en créer de toutes pièces. Les espèces animales étant protégées par la loi (variable selon les cantons et les pays), la taxidermie ne peut être pratiquée que sur autorisation délivrée par l'autorité compétente.

Sur le terrain comme en laboratoire, les préparateurs en sciences naturelles sont exposés à des odeurs difficilement supportables (putréfaction, produits chimiques). Le plus souvent indépendants, ils travaillent seuls et leurs horaires peuvent être irréguliers, notamment en période de chasse.

Formation

La formation de préparateur ou préparatrice en sciences naturelles s'acquiert en emploi dans l'une des trois options: zoologie, médecine ou sciences de la terre.

Lieu

  • stage pratique chez un-e professionnel-le indépendant-e ou dans un musée.

Durée

  • 4 ans.

Conditions d'admission

  • scolarité obligatoire achevée avec de très bonnes notes en sciences naturelles, en dessin et dans les branches artistiques;
  • formation professionnelle terminée ou année préparatoire achevée dans une école d'arts.

Titre délivré

  • diplôme de préparateur ou de préparatrice en sciences naturelles reconnu par la Fédération suisse des préparateurs en sciences naturelles.

Contenu

  • biologie;
  • systématique animale;
  • technique de préparation et technique de musée;
  • science des matériaux et des machines;
  • prescription d'hygiène et de dépollution;
  • culture générale;
  • exercices pratiques de préparations et d'assemblage.

Durant toute la durée de la formation, des cours théoriques peuvent être suivis dans une école professionnelle, une école d'arts appliqués ou même à l'université. Toutefois, les possibilités diffèrent selon l'endroit où l'on se forme.

Perspectives professionnelles

La plupart des préparateurs en sciences naturelles de Suisse romande sont installés à leur compte et travaillent sur mandat. Ils naturalisent des animaux pour des privés, en particulier des chasseurs, des collectionneurs ou pour des écoles et des associations de protection de la nature et des oiseaux. D'autres exercent leurs activités auprès des musées d'histoire naturelle pour la préparation d'expositions, l'entretien et la restauration des collections ou pour la conservation d'animaux en voie de disparition. Les places sont peu nombreuses car rares sont les musées qui emploient plus d'un ou une professionnel-le diplômé-e. Après quelques années d'expérience, les préparateurs en sciences naturelles peuvent se spécialiser dans certains types d'animaux (mammifères de grande taille, oiseaux, poissons, etc.).

Une cinquantaine de préparateurs en sciences naturelles vivent de leur métier en Suisse. Ils exposent leurs pièces de collection lors de concours organisés dans toute l'Europe et obtiennent des résultats leur permettant de se faire connaître et de développer leur clientèle. Les professionnels de la branche doivent aussi faire face à la concurrence d'amateurs qui pratiquent la taxidermie en hobby, en parallèle à l'exercice d'un autre métier.

Perfectionnement

Il n'existe aucune spécialisation en préparation zoologique débouchant sur un titre supérieur officiellement reconnu.

Les préparateurs en sciences naturelles peuvent envisager les perfectionnements suivants:

  • stage dans différents musées ou chez un-e indépendant-e en Suisse ou à l'étranger;
  • congrès ou conférences organisés par la Fédération suisse des préparateurs en sciences naturelles (FSPSN), par des fabricants de produits utilisés ou par d'autres organisations du monde du travail à l'étranger;
  • spécialisation dans la préparation d'un type d'animaux (animaux domestiques, reptiles, mammifères, oiseaux, squelettes, etc), dans l'illustration d'animaux (ouvrages scientifiques, manuels scolaires ou bandes dessinées) ou dans l'entretien et la restauration d'anciens spécimens.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/perfectionnement.

Adresses utiles

Fédération suisse des préparateurs en sciences naturelles (VNPS/FSPSN)
M. Martin Troxler
Bernastrasse 15
Musée d'histoire naturelle
3005 Berne
Tél.: 031 350 7235
URL: http://www.praeparation.ch

Autres informations

Qualités requises

  • Habileté manuelle
  • Sensibilité artistique
  • Capacité à supporter la vue du sang
  • Capacité à supporter les mauvaises odeurs
  • Sens esthétique
  • Bonne représentation spatiale

Intérêts

  • Animaux