Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
#
Recherche

Conservateur-restaurateur HES / Conservatrice-restauratrice HES

Ajouté à myOrientation

Catégories
Domaines professionnels
Arts appliqués, arts, musique
Niveaux de formation
Formation HES, HEP, EPF ou universitaire
Swissdoc
0.827.4.0

Mise à jour 14.08.2015

Description

Le conservateur-restaurateur ou la conservatrice-restauratrice assurent la préservation de biens culturels de toutes époques touchant des domaines variés. Spécialistes d’une technique ou d’un matériau (peintures, sculptures, photographies, textiles, métaux, poteries, etc.), ils s’appuient sur des règles internationales d’éthique pour examiner, analyser puis traiter les différents objets d'art qui leur sont confiés.

Leurs principales activités consistent à:

Restauration

  • établir un rapport détaillé sur l’origine et l’histoire de l’ouvrage ou de l’objet, sur sa valeur culturelle et matérielle ainsi que sur son état;
  • identifier les matériaux constitutifs et les techniques de fabrication; déterminer les modifications déjà subies et leurs causes;
  • évaluer le degré d’intervention nécessaire et acceptable à titre préventif ou à titre curatif;
  • rédiger un document récapitulatif avec esquisses, dessins modélisés en 2D ou 3D, photographies, etc, indiquant le détail de la restauration et l’estimation de son coût;
  • procéder à la restauration proprement dite (nettoyer, désinfecter, reconstituer certaines parties manquantes, peindre, dorer, vernir, cirer, recoudre, etc.);
  • intervenir de manière stricte et limitée; utiliser des produits et des techniques ne portant atteinte ni à l’objet, ni à l’environnement;
  • appliquer des traitements de protection sur des œuvres originales;
  • consigner les interventions pratiquées;
  • suivre des projets de restauration confiés à des collaborateurs externes;

Conservation

  • gérer des collections, des dépôts d’archives, etc;
  • inventorier des biens culturels, constituer la documentation liée à leur conservation préventive et à leur sauvegarde;
  • mettre en place des conditions de stockage appropriées (éclairage, température ambiante, mesures de sécurité, etc.) dans les réserves ou dans les salles de visites;
  • évaluer les demandes de prêts formulées par des musées, des galeries, des organisateurs d’événements;
  • définir les conditions de manipulation, d’emballage, de transport, d’exposition et surveiller leur application;
  • former les collaborateurs au respect du patrimoine historique, scientifique, religieux ou artistique;
  • effectuer des recherches sur les techniques de conservation et de restauration et les diffuser dans des revues spécialisées.

Environnement de travail

Les conservateurs-restaurateurs collaborent étroitement avec des historiens de l’art, des conservateurs de musée ou de monuments historiques, des archéologues, des scientifiques et des juristes. Ils travaillent en équipes pluridisciplinaires dans des laboratoires, dans des ateliers de musée ou sur des chantiers de restauration. Les biens sur lesquels ils interviennent sont des originaux par définition irremplaçables. Un acte irréfléchi pourrait conduire à leur dégradation, voire à leur destruction irrémédiable.

Formation

La formation de conservateur-restaurateur ou de conservatrice-restauratrice s’acquiert dans une haute école spécialisée.

Lieux

  • Berne, Canobbio, Neuchâtel, Riggisberg.

Durée

  • 6 semestres pour le bachelor et 4 semestres supplémentaires pour le master.

    Remarque: les études de niveau bachelor sont composées d'un tronc commun de 4 semestres et d'une spécialisation de 2 semestres à choisir dans l'une des 4 écoles.

Conditions d’admission Bachelor

  • CFC dans le domaine artistique et maturité professionnelle, gymnasiale ou titre jugé équivalent;
  • maturité gymnasiale ou autre maturité professionnelle et 1 an de stage professionnel dans un musée, un laboratoire ou une institution pratiquant la conservation-restauration (recommandés);
  • dossier personnel de candidature, entretien et concours d’entrée.

Conditions d'admission Master

  • bachelor of Arts HES-SO en conservation;
  • diplômes HES en conservation-restauration orientations CRAE/CROSTH délivrés de 2000 à 2010;
  • autres bachelors, licences et titres jugés équivalents en conservation;
  • dossier personnel de candidature, entretien et concours d'entrée.

Titres obtenus

  • Bachelor of Arts HES in conservation;
  • Master of Arts HES in conservation-restoration.

Contenu

Cycle bachelor

  • conservation: gestion des collections, conservation du patrimoine, technologie et conservation des biens culturels, processus de dégradation des matériaux, etc.;
  • sciences naturelles: chimie, mathématiques, physique, biologie, imagerie, microscopie, etc;
  • sciences humaines: histoire de l'art et des cultures, management, gestion et aspects légaux, archéologie, ethnologie, etc.;
  • ateliers pratiques.

Cycle master

  • travaux pratiques de recherche et de développement;
  • approfondissement des connaissances en technologie des matériaux et en conservation;
  • techniques de documentation et d’évaluation (contrefaçons, imitations,etc.);
  • analyse en sciences exactes;
  • communication, gestion de projets.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/ecoles ou www.swiss-crc.ch.

Perspectives professionnelles

Le conservateur-restaurateur ou la conservatrice-restauratrice s’occupent de mobilier, de textiles, de céramique, d'œuvres graphiques, de livres, de moyens audiovisuels, de bijouterie, d’horlogerie, d'armes, d'instruments de musique, de peinture sur bois, sur toile, de peinture murale, de sculpture, de fresques, de dorures, etc. Il faut compter plusieurs années de travail pour prétendre connaître et maîtriser les techniques de la restauration.

Les titulaires d’un bachelor sont qualifiés pour exercer dans le domaine de la conservation préventive, la gestion de collections ou de dépôts. Ils sont collaborateurs salariés d’un musée, d’un service de conservation des monuments historiques ou d’un centre d’archives.

Les titulaires d’un master peuvent pratiquer la conservation et la restauration à titre indépendant sous leur propre responsabilité. Ils peuvent être engagés par des laboratoires et entreprises privés chargés de conservation curative, de restauration et d’expertises.

Perfectionnement

Les conservateurs-restaurateurs peuvent envisager les perfectionnements suivants:

  • stages à l’Institut suisse pour l’étude de l’art, Zurich;
  • cours postgrades en management culturel dans les hautes écoles d’arts appliqués (HEAA);
  • Master of Advanced Studies (MAS) en conservation du patrimoine et muséologie des beaux-arts, 2 semestres, formation à plein temps, divers lieux de Suisse romande;

L’étude d’ouvrages spécialisés, la participation à des congrès, des ateliers ou des cours sur des aspects particuliers de la conservation-restauration organisés par des associations spécialisées nationales ou internationales est vivement recommandée. L’Association suisse de conservation et restauration renseigne sur les lieux de stage en fonction des spécialisations recherchées.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/postgrades.

Adresses utiles

Abegg-Stiftung
Werner Abeggstrasse 67
3132 Riggisberg
Tél.: 031 808 12 01
URL: http://www.abegg-stiftung.ch
E-mail:

Association suisse de conservation et restauration (SKR)
Secrétariat
Brunngasse 60
3000 Berne
Tél.: 031 311 63 03
URL: http://www.skr.ch

Haute école Arc Conservation-restauration
Campus Arc 2
Espace de l'Europe 11
2000 Neuchâtel
Tél.: 032 930 19 19
URL: http://www.he-arc.ch

Haute école des arts de Berne (HEAB)
Filière conservation et restauration
Fellerstrasse 11
3027 Berne 27
Tél.: 031 848 38 78
URL: http://www.hkb.bfh.ch

SUPSI Scuola Universitaria Professionale della Svizzera Italiana
Dipartimento Ambiente Costruzioni e Design (DACD)
Campus Trevano
6952 Canobbio
Tél.: 058 666 63 00
URL: http://www.supsi.ch/dacd
E-mail:

Autres informations

Qualités requises

  • Sens de l'observation
  • Esprit de synthèse
  • Habileté manuelle
  • Précision et minutie
  • Esprit méthodique
  • Capacité de concentration
  • Facilité de rédaction

Intérêts

  • Art, création artistique, littérature
  • Textile, mode
  • Cuir, carton, papier, matières synthétiques