?global_aria_skip_link_title?

Recherche

Papetier CFC / Papetière CFC

Catégories
Domaines professionnels
Bois, papier, cuir - Industrie graphique
Niveaux de formation
Formation professionnelle initiale
Swissdoc
0.520.5.0

Mise à jour 31.03.2022

Programmer les installations

Programmer les installations

Depuis un panneau de contrôle, la papetière programme une machine qui découpe les bobines de feuilles en rames plus petites.

Copyright SDBB | CSFO, Maurice Grünig

Programmer les installations
Piloter et surveiller la production

Piloter et surveiller la production

Depuis son écran, le papetier surveille le récupérateur, une installation qui brasse des fibres de papier recyclé dans de l’eau.

Copyright SDBB | CSFO, Maurice Grünig

Piloter et surveiller la production
Mettre la main à la pâte

Mettre la main à la pâte

Malgré l’automatisation des processus, de nombreuses tâches doivent être effectuées à la main. Ici, la papetière prépare une bande de papier pour son passage dans l’enrouleur.

Copyright SDBB | CSFO, Maurice Grünig

Mettre la main à la pâte
Effectuer des dépannages

Effectuer des dépannages

En cas de dysfonctionnement, il faut chercher l’origine du problème. Par exemple, un mauvais réglage de la pression des cylindres peut provoquer des plis lors de la phase de façonnage.

Copyright SDBB | CSFO, Maurice Grünig

Effectuer des dépannages
Nettoyer les installations

Nettoyer les installations

Pour débarrasser les machines des restes collants de pâte à papier, il faut régulièrement les nettoyer sous haute pression.

Copyright SDBB | CSFO, Maurice Grünig

Nettoyer les installations
Apprêter les bobines

Apprêter les bobines

La papetière étiquette les rames de papier avant de les emballer et de les expédier au stockage.

Copyright SDBB | CSFO, Maurice Grünig

Apprêter les bobines
Contrôler la qualité

Contrôler la qualité

En laboratoire, le papetier fabrique une feuille test à partir d’échantillons de pâte à papier. Il contrôle notamment sa résistance à la déchirure.

Copyright SDBB | CSFO, Maurice Grünig

Contrôler la qualité
Piloter la grue

Piloter la grue

Les cylindres et les bobines de papier, qui pèsent plusieurs tonnes, doivent être déplacés précautionneusement et à l’aide d’une grue.

Copyright SDBB | CSFO, Maurice Grünig

Piloter la grue

Description

Le papetier ou la papetière fabriquent et recyclent du papier ou du carton. Ils surveillent les installations de production et de traitement pendant le processus de fabrication. Ces professionnels pilotent d'énormes machines entièrement automatisées, règlent et contrôlent les dispositifs de commande et exécutent des travaux d'entretien. Au bout de la chaîne, ils vérifient la qualité du papier produit.

Leurs principales activités consistent à:

Recyclage du vieux papier

  • réceptionner différents types de vieux papiers, chiffons ou cartons récupérés;
  • mettre les papiers, chiffons ou cartons récupérés en suspension dans de l'eau à l'intérieur d'un récupérateur qui les brasse pour séparer les fibres;
  • épurer, enlever les substances indésirables (agrafes, plastiques ou autres parties métalliques);
  • selon la qualité du produit que l'on veut obtenir, enlever l'encre des fibres;
  • intégrer la pâte obtenue au circuit classique de production du papier (presse et séchage);

Fabrication de pâte à papier

  • réceptionner la matière première (rondin de bois);
  • défibrer le bois au moyen de meules, de râpes ou de procédés chimiques pour obtenir une pâte de fibres;
  • raffiner cette préparation de pâte à travers différents tamis ou épurateurs;
  • doser et mélanger des ingrédients qui modifient la texture du papier (amidons, colles, colorants, craie, talc, etc.) par programmation informatique;
  • dans certains cas, blanchir la pâte à l'aide de différentes substances (peroxyde d'oxygène, produits à base de chlore, etc.);

Presse et séchage

  • distribuer la pâte neuve ou recyclée sur une toile où les fibres s'alignent pour former la feuille;
  • comprimer la feuille obtenue entre deux cylindres (presse), selon la qualité souhaitée et l'usage: journaux, emballages, papier d'hygiène, etc.;
  • sécher la feuille à l'aide de caisses, cylindres aspirants ou chauffés à la vapeur;
  • effectuer différents traitements de surface (enduction, lissage) pour améliorer les caractéristiques du papier;
  • enrouler les feuilles sur des bobines, les découper en rames plus petites et les stocker par format, couleur, grammage, etc.;
  • contrôler sans cesse le poids et l'humidité du papier à l'aide d'instruments de mesure électroniques, tester différents facteurs (résistance, couleur, densité, etc.) en laboratoire;
  • gérer les commandes et les livraisons.

Environnement de travail

Les papetiers travaillent dans de grandes industries de fabrication de papier ou de carton, dans des ateliers bruyants et gigantesques (une chaîne de machines peut atteindre 250 mètres de long). Les horaires sont le plus souvent organisés en équipes travaillant en alternance jour et nuit, sept jours sur sept.

Formation

La formation de papetier ou de papetière s’acquiert par un apprentissage.

Lieux

  • formation pratique dans une fabrique de papier;
  • formation théorique sous forme de cours-blocs à Gernsbach, en Allemagne (enseignement en allemand).

Durée

  • 3 ans.

Conditions d’admission

  • scolarité obligatoire achevée;
  • certaines entreprises ou écoles recourent à un examen d'admission.

Titre obtenu

  • certificat fédéral de capacité (CFC) de papetier ou de papetière;
  • diplôme de l'École de Gernsbach, reconnu dans l'Union européenne.

Contenu (à titre indicatif)

Branches théoriques (sur 3 ans):

  • extraire et contrôler les fibres primaires;
  • exploiter les composants hydrauliques et pneumatiques de l'installation;
  • utiliser les processus chimiques de la production de papier;
  • contrôler les produits et les utiliser en fonction de l'application;
  • contrôler les processus de production avec la technique de contrôle des processus;
  • préparer l'eau brute et les fibres primaires;
  • préparer les fibres secondaires;
  • fabriquer la pâte à papier;
  • exploiter les systèmes de formations des feuilles;
  • exploiter les systèmes de pressage et de séchage;
  • affiner et apprêter les produits.

Possibilité d'obtenir une maturité professionnelle, pendant l'apprentissage ou après l'obtention du CFC, selon des modalités variables d'un canton à l'autre.

Perspectives professionnelles

La profession de papetier est peu représentée en Suisse romande, les industries du papier étant essentiellement implantées dans la partie alémanique du pays.

Très peu d'entreprises forment des apprentis, 3 CFC ont été délivrés en 2020, dans toute la Suisse (aucun en Suisse romande).

Perfectionnement

Les papetiers peuvent envisager les perfectionnements suivants:

  • cours de perfectionnement au Centre de formation des fabricants de papier de Gernsbach (Allemagne) ou à Steyermühl (Autriche) pour devenir contremaître-esse ou chef-fe d'atelier;
  • diplôme d'ingénieur-e papetier-ère (bachelor), formation à plein temps ou en emploi en Allemagne, en Autriche et en France;
  • etc.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/perfectionnement.

Adresses utiles

Verband Schweizerischer Papier-, Karton- und Folienhersteller (SPKF)
Bergstrasse 110
8032 Zurich 32
Tél.: 044 266 99 21
URL: https://www.spkf.ch

Autres informations

Qualités requises

  • Capacité d'adaptation à l'évolution technologique
  • Capacité à supporter les bruits
  • Ordre et propreté
  • Aptitude à travailler en équipe
  • Esprit méthodique
  • Sens technique

Intérêts

  • Arts graphiques
  • Cuir, carton, papier, matières synthétiques

orientation.ch