?global_aria_skip_link_title?

Sciences alimentaires, technologie alimentaire: débouchés

Les diplômé-e-s en sciences et technologie alimentaires remplissent des fonctions dans l'industrie, les services, l'enseignement et la recherche.

Domaines d'activité

Les scientifiques et les technologues en denrées alimentaires profitent d'un marché de l'emploi dynamique. Le secteur est porté par les défis de l'industrie alimentaire et de la nutrition, ainsi que par un grand nombre d'institutions de recherche et de contrôle.

Industrie

L'industrie agro-alimentaire est l'une des plus importantes au monde. Une grande partie des spécialistes en sciences alimentaires travaillent à la production, la transformation et la conservation de denrées alimentaires et de boissons. Ils ou elles remplissent des tâches au sein des départements de recherche et développement, du marketing ou du contrôle et de l'assurance qualité. La production de médicaments et de cosmétiques propose aussi des débouchés.

Services

Les diplômé-e-s en sciences et technologies alimentaires travaillent en tant qu'indépendant-e-s ou salarié-e-s dans des bureaux de conseil et d'ingénieur-e-s. Ils ou elles effectuent différentes missions pour leur clientèle: évaluation de nouveaux marchés en Suisse et à l'étranger, développement de modèles d'affaires durables ou réalisation d'expertises sur des thèmes tels que le droit alimentaire, l'hygiène ou la protection des brevets.

Recherche et enseignement

Parmi les diplômé-e-s de cette filière, les personnes au profit d'un titre universitaire poursuivent plus souvent une carrière au sein d'une haute école, dans la recherche et l'enseignement. Ils ou elles approfondissent leurs travaux de recherche, rédigent une thèse de doctorat, donnent des cours et encadrent des étudiant-e-s. Avec une qualification complémentaire adéquate, ces diplômé-e-s peuvent également assumer des fonctions dans l'enseignement auprès d'écoles professionnelles de la branche alimentaire.

Autres domaines d'activité

Certain-e-s diplômé-e-s en sciences alimentaires occupent aussi des postes auprès de fédérations et des services publics, par exemple dans le domaine des contrôles sanitaires. Selon les spécialisations et les formations complémentaires, leur expertise peut être demandée par les médias, les services de communication ou encore dans le cadre de projets de coopération internationale.



orientation.ch