Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
#
Recherche

Technologue de fonderie CFC

Ajouté à myOrientation

Catégories
Domaines professionnels
Mécanique, horlogerie, métallurgie
Niveaux de formation
Formation professionnelle initiale
Swissdoc
0.552.2.0

Mise à jour 30.11.2016

Description

Le ou la technologue de fonderie produisent des pièces de construction en fonte (robinets, ferrements pour portes et fenêtres, boîtiers d'ordinateurs, roues, parties de moteurs, pièces hydrauliques, tuyaux, rails, etc.) pour différents secteurs industriels. Employés polyvalents dans tous les secteurs d'une fonderie, ils conseillent les clients, planifient le travail, organisent la confection de moules permanents (fabrication d'outils en séries) ou perdus (construction de modèles uniques), surveillent la production des pièces moulées et assurent le contrôle de la qualité des produits livrés.

Leurs principales activités consistent à:

Etude et développement

  • étudier les demandes des clients, élaborer un projet avec les outils informatiques;
  • évaluer le temps nécessaire à la production, calculer le coût, établir une offre;
  • lister les matériaux nécessaires;
  • faire réaliser par les mouleurs de fonderie, un modèle à mouler (élément en bois ou en résine identique à la pièce désirée);
  • suivre la conception et la fabrication des moules permanents (pour la coulée en coquille, sous pression, continue ou par centrifugation) et des moules perdus (pour la coulée au sable);
  • contrôler les échantillons de modèles et de moules; rédiger la documentation technique correspondante;

Laboratoire de contrôle

  • examiner les différentes sortes de sable (grosseur des grains, teneur en eau, durcissement, résistance, etc.);
  • analyser les métaux (examens métallographiques), les cires, les plastiques;
  • prélever le métal en fusion (acier, fer, aluminium), vérifier l'homogénéité des alliages et leur composition;
  • contrôler les pièces coulées visuellement puis, par informatique (densité, mesures), déceler d'éventuels défauts; soumettre des pièces produites à certaines contraintes (pression, températures, chocs, etc.) et en mesurer la résistance;
  • recycler certaines matières (sable, etc.);

Fabrication

  • gérer la production dans l'atelier de moulage, distribuer le travail, fixer les délais, vérifier les modèles, la qualité des moules, le produit fini;
  • programmer les installations robotisées;
  • participer à la production, régler certains dispositifs de coulée; superviser la charge des fours, les températures de fusion;
  • veiller à l'entretien, au nettoyage et à la rénovation des équipements.

Environnement de travail

Les technologues de fonderie travaillent, soit au bureau technique d'une fonderie, dans une ambiance calme, soit dans les ateliers de moulage et de coulage, bruyants et chauds. Les technologues de fonderie font partie d'une équipe et collaborent notamment avec des ingénieurs et des mouleurs.

Formation

La formation de technologue de fonderie s'acquiert par un apprentissage dans l'une des orientations suivantes: construction de modèles de fonderie, moules permanents ou moules perdus. L'enseignement est dispensé en 2 niveaux d'exigences: B (base) et E (étendu).
Durant la formation, l'apprenti-e effectue 2 stages de 2 mois dans les 2 autres orientations.

Lieux

  • formation pratique (3 à 4 jours par semaine) en entreprise;
  • cours théoriques (1 à 2 jours par semaine) à Delémont;
  • cours interentreprises (24 à 26 jours sur les 4 ans).

Durée

  • 4 ans.

Conditions d’admission

  • scolarité obligatoire achevée.
  • certaines entreprises ou écoles recourent à un examen d'admission.

Titre obtenu

  • certificat fédéral de capacité (CFC) de technologue de fonderie avec mention de l'orientation.

Possibilité d'obtenir une maturité professionnelle, pendant l'apprentissage ou après l'obtention du CFC, selon des modalités variables d'un canton à l'autre.

Contenu

Branches théoriques (sur 4 ans) Niveau E Niveau B
Connaissances professionnelles:
- planification de la production et développement du concept de production
- maîtrise du procédé de production
- sécurité au travail, protection de la santé et protection de l'environnement
240 240
Notions techniques fondamentales (mathématiques, physique, informatique) 400 320
Anglais technique 160 80
Technique des matériaux et d'usinage 280 280
Technique de dessin et des machines 280 240
Electrotechnique et technique de commande 160 80
Projets interdisciplinaires 160 120
Culture générale 480 480
Gymnastique et sport 240 200
Total 2400 2040

Perspectives professionnelles

Les perspectives professionnelles des technologues de fonderie se situent dans les fonderies et les ateliers de production de pièces métalliques utiles aux domaines électrique, automobile, textile, énergie, technique de mesures, microtechnique, génie médical, etc. Les débouchés en Suisse romande ne sont pas nombreux mais permettent tout de même une évolution professionnelle. Après quelques années de pratique, les technologues de fonderie peuvent devenir chef-fe de groupe, contremaître-sse, chef-fe d'atelier, responsable de la production. Ils peuvent aussi se spécialiser dans la recherche et le développement de nouveaux procédés, dans la préparation du travail, dans la production et le contrôle de la qualité, ou encore dans la vente et le marketing.

1 seul CFC (JU)  a été délivré en Suisse romande en 2015.

Perfectionnement

Les technologues de fonderie peuvent envisager les perfectionnements suivants:

  • cours pratiques et théoriques de formation continue mis sur pied par les organisations du monde du travail ou les entreprises;
  • brevet fédéral d'agent-e de processus, formation en emploi, divers lieux de Suisse romande;
  • diplôme de technicien-ne ES en processus d'entreprise, en systèmes industriels, en génie mécanique, à plein temps ou en emploi, divers lieux de Suisse romande;
  • Bachelor of Science HES en génie mécanique, 3 ans d'études à plein temps, divers lieux de Suisse romande.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/perfectionnement.

Adresses utiles

Association suisse des fonderies - GVS
CP 71
8024 Zurich 24
Tél.: 043 366 00 84
URL: http://www.giesserei-verband.ch

CEJEF - Division artisanale
Rue de la Jeunesse 32
2800 Delémont
Tél.: 032 420 75 00
URL: http://www.divart.ch

Autres informations

Qualités requises

  • Habileté manuelle
  • Résistance aux variations de température
  • Capacité à supporter les bruits
  • Esprit méthodique
  • Aptitude à travailler en équipe

Intérêts

  • Fabrication, montage, réparation et entretien des machines
  • Métal