Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
#
Recherche

Fondeur d'art / Fondeuse d'art

Ajouté à myOrientation

Catégories
Domaines professionnels
Mécanique, horlogerie, métallurgie - Arts appliqués, arts, musique
Niveaux de formation
Autre formation
Swissdoc
0.552.7.0

Mise à jour 30.11.2016

Description

Le fondeur d'art ou la fondeuse d'art réalisent des objets décoratifs variés (bijoux, statues, statuettes, etc.) en coulant à très haute température du bronze, de la fonte, du laiton, de l'or, de l'étain ou d'autres alliages dans des moules. Les moules de complexité variable sont fabriqués à partir d'un modèle déjà existant (sculpture à reproduire) ou à partir d'une nouvelle création (plan ou maquette). Selon la grandeur des pièces à réaliser, le travail se fait à l'établi, au sol ou dans des fosses. Les fondeurs d'art utilisent soit la technique de la fonte à cire perdue, soit celle de la fonte au sable.

Leurs principales activités consistent à:

Elaboration du projet

  • accueillir le client et examiner sa demande;
  • repérer l'endroit où sera placée la sculpture, déterminer sa taille, son équilibrage et ses points d'ancrage;
  • évaluer le temps et la quantité de matériaux nécessaires et établir un devis;

Préparation

  • au besoin, créer une maquette à la grandeur réelle;
  • pour les oeuvres de grande taille, déterminer le nombre de moules dans lesquels sera fondu le métal;
  • appliquer un produit protecteur sur le modèle, l'enrober d'une enveloppe de caoutchouc malléable (élastomère) afin d'obtenir la copie en négatif;
  • renforcer l'enveloppe avec une ou plusieurs couches en plâtre et laisser sécher le modèle;
  • chauffer la cire, l'appliquer à l'intérieur du moule, laisser sécher avant de la ressortir;
  • préparer les noyaux et les placer à l'intérieur de la cire;
  • fixer les clous en acier en traversant la cire afin de maintenir les noyaux lors de la coulée du métal;
  • assembler les différentes parties en cire, supprimer les traces de suture et les défauts de la surface à l'aide de petites spatules ou de pointes chauffées;
  • confectionner les canaux en cire d'amenée du métal (jets) et d'évacuation de l'air et de la cire (évents);

Moulage

  • appliquer le coulis (plâtre réfractaire) autour du modèle en cire et laisser durcir;
  • poser une armature autour des moules de grande dimension afin de les renforcer;
  • placer le moule dans une cuve ou un cylindre pour garantir sa solidité;

Séchage

  • chauffer le moule afin de permettre la fonte et la sortie de la cire par les canaux d'évacuation;
  • chauffer le métal, puis le couler dans le réseau de canaux;
  • laisser refroidir le métal, puis décocher la sculpture à l'aide de jets à pression ou d'outils tels que maillets ou ciseaux;

Finition

  • souder au fil de bronze les différentes pièces entre elles, puis, à l'aide du chalumeau, terminer le soudage en utilisant des baguettes du même métal que la sculpture;
  • scier les petites barres en métal qui se sont formées lors du coulage dans les canaux et qui hérissent la sculpture;
  • boucher les trous, ciseler avec des petits burins de forme et marteler la reproduction selon l'effet recherché, polir;
  • attaquer le métal avec de l'acide pour lui donner la couleur souhaitée ou le vieillir (patiner);
  • fixer la réaction à la cire d'abeille pour stopper l'action de l'acide.

Environnement de travail

Les fondeurs d'art travaillent le plus souvent en tant qu'indépendants dans un atelier, en collaboration avec un mouleur ou une mouleuse d'art. Ils y fabriquent des pièces uniques ou en série. Les températures élevées provoquées par les fours, le travail du métal et l'emploi d'acides nécessitent le port de nombreuses protections (gants, lunettes, casque, masque respiratoire, chaussures spéciales).

Formation

Il n'existe pas de formation réglementée de fondeur ou de fondeuse d'art. Cependant, ces professionnels ont généralement suivi au préalable un apprentissage de mouleur-se de fonderie ou de technologue de fonderie.

Perspectives professionnelles

Il est très difficile pour un fondeur ou une fondeuse d'art de vivre uniquement de son métier. En Suisse romande, ils complètent souvent leurs carnets de commandes par le coulage de produits industriels, de monuments funéraires en bronze, la copie de sculptures déposées dans des musées ou la restauration de pièces pour collectionneurs (leviers, moteurs, plaques commémoratives, etc.).

Perfectionnement

Les fondeurs d'art peuvent envisager les perfectionnements suivants:

  • cours de dessin, de modelage, de stylistique dans différentes écoles d'art;
  • spécialisation dans la réalisation de cloches;
  • formation continue dans les domaines de la fonderie et de la métallurgie.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/perfectionnement.

Adresses utiles

Autres informations

Qualités requises

  • Habileté manuelle
  • Bonne représentation spatiale
  • Sens esthétique
  • Résistance aux variations de température
  • Résistance physique
  • Précision et minutie

Intérêts

  • Art, création artistique, littérature
  • Métal