Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
Recherche

Ingénieur HES en viticulture et oenologie / Ingénieure HES en viticulture et oenologie

Ajouté à myOrientation

Catégories
Domaines professionnels
Alimentation, économie familiale
Niveaux de formation
Formation HES, HEP, EPF ou universitaire
Swissdoc
0.210.7.0

Mise à jour 10.12.2019

Description

L’ingénieur ou l’ingénieure en viticulture et oenologie, également appelés oenologues, disposent des connaissances nécessaires pour créer et gérer une entreprise viticole, une cave ou un commerce de vin. Ils supervisent tout le processus, de l’analyse de l’environnement d’un vignoble et de la culture de la vigne à l’élaboration de boissons fermentées ou non. Ils choisissent les outils de contrôle, effectuent les analyses, interprètent les résultats dans le but d’assurer la durabilité et la qualité des cultures et de la production du vin. Ils accompagnent les produits jusqu’à leur commercialisation.

Leurs principales activités consistent à:

Sols et viticulture

  • maintenir ou améliorer durablement les sols viticoles dans un esprit de durabilité;
  • analyser les sols d’un domaine viticole et comprendre leur évolution;
  • gérer l’enherbement de manière respectueuse de l’environnement et garantir la protection des sols de manière durable;
  • protéger les vignes face aux agents responsables de déprédations de la vigne et du raisin et gérer la protection phytosanitaire du vignoble selon les concepts de production intégrée ou biologique;
  • proposer un encépagement (choix du cépage) et des porte-greffes (plant de vigne résistant sur lequel pousse le rameau) adaptés à un terroir;

Réception de la vendange

  • contrôler la maturité du raisin et son état sanitaire lors de l’encavage;
  • surveiller le foulage, l’égrappage, le sondage, l’égouttage et le pressurage;
  • donner les instructions relatives à la transformation du raisin en moût puis en vin à l’équipe de cavistes et de manutentionnaires;

Elevage des vins

  • surveiller le processus de vinification;
  • repérer les maladies et intervenir;
  • faire des prélèvements d’échantillons de vin, conduire des analyses complètes, les interpréter et prendre les mesures qui s’imposent;
  • analyser les vins tout au long de leur élaboration et de leur maturation pour garantir la qualité de la production;
  • effectuer divers soins généraux: transvaser, recaper, brasser, rétrograder, stabiliser, filtrer, etc.;
  • mettre en bouteilles;
  • créer de nouveaux vins, essayer de nouveaux assemblages;

Gestion

  • gérer les stock, rédiger les notes pour la Régie fédérale des alcools;
  • assumer la responsabilité d’une ou de plusieurs caves;
  • assurer la rentabilité de l’exploitation, tenir la comptabilité;
  • superviser l’entretien et l’utilisation des machines;
  • contrôler régulièrement les installations;

Marketing et information

  • définir une stratégie de vente en lien avec les goûts des consommateurs et mettre en place le marketing relatif;
  • animer des séances de dégustation, décrire les qualités du cru, son corps, son bouquet, sa finesse, sa robe, etc., savoir les comparer;
  • donner aux vendeurs les arguments nécessaires à la promotion des vins;
  • participer à des travaux de vulgarisation sur la connaissance des crus et sur l’art de la dégustation.

Environnement de travail

Les ingénieurs en viticulture et oenologie doivent adapter chaque année leurs interventions à la qualité de la récolte, aux conditions atmosphériques dont elle a bénéficié et à la quantité récoltée. Ils partagent leur temps entre le vignoble, la cave et le laboratoire. Selon les lieux et les moments de l’année viticole, ils sont amenés à collaborer avec des viticulteurs, des cavistes et les propriétaires de coopératives ou de caves viticoles.

Formation

La formation d'ingénieur ou d'ingénieure en viticulture et œnologie s'acquiert dans une haute école spécialisée.

Lieu

  • Changins.

Durant les 2 premiers semestres, une partie de la formation est dispensée à Lullier, en partenariat avec la Haute école du paysage, d'ingénierie et d'architecture (hepia) de Genève.

Durée

  • 3 ans.

Conditions d'admission

  • certificat fédéral de capacité (CFC) du domaine (caviste, viticulteur-trice) et maturité professionnelle;
  • autres CFC et maturité professionnelle, maturité gymnasiale, maturité spécialisée ou certificat de culture générale avec stage d'une année dans une entreprise vitivinicole et examen de pratique professionnelle;
  • autres diplômes: se renseigner auprès de l'école.

Titres obtenus

  • Bachelor of Science HES en viticulture et œnologie;
  • Œnologue, conformément aux résolutions de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV).

Contenu

  • mathématiques, chimie, physique, biologie;
  • sciences du sol;
  • climat;
  • économie, gestion d'entreprise, marketing, droit;
  • techniques de communication;
  • techniques oenologiques;
  • techniques analytiques;
  • technologie de cave;
  • viticulture;
  • techniques culturales;
  • séminaires;
  • stages en entreprises;
  • travail de bachelor.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/ecoles.

Perspectives professionnelles

Les ingénieurs en viticulture et oenologie peuvent assumer des responsabilités dans une exploitation vitivinicole ou dans une entreprise commerciale de vin. Ils sont également actifs dans des collectivités professionnelles, des services et des administrations ainsi que dans des bureaux d'ingénieurs-conseils.

Perfectionnement

Les ingénieurs en viticulture et œnologie peuvent envisager les perfectionnements suivants:

  • cours de perfectionnement organisés par les associations professionnelles;
  • formations continues organisées par l'Ecole du vin de Changins;
  • Master of Science HES in Life Sciences, orientation viticulture et œnologie, 3 semestres à plein temps, Nyon et divers lieux en Suisse (enseignement en anglais);
  • Master of Science International Vintage, 2 ans à plein temps, Angers (France) et divers lieux en Europe;
  • Certificate of Advanced Studies (CAS) en cartographie des sols, 15 mois en emploi, Wädenswil, Zollikofen (français/allemand);
  • etc.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/perfectionnement.

Adresses utiles

Changins
Rte de Duillier 50
CP 1148
1260 Nyon
Tél.: 022 363 40 50
URL: http://www.changins.ch

Union suisse des oenologues
La Vy-Neuve 3c
1287 Laconnex
Tél.: 022 771 01 23
URL: http://www.usoe.ch

Autres informations

Qualités requises

  • Goût et odorat développés
  • Aptitude pour les mathématiques et les sciences
  • Aptitude à diriger et gérer une équipe
  • Capacité d'analyse
  • Esprit d'innovation
  • Esprit méthodique
  • Sens de la communication
  • Sens commercial

Intérêts

  • Alimentation
  • Etude, développement, recherche
  • Nature

orientation.ch