Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Géographie: débouchés

Les géographes occupent des postes dans de nombreux secteurs d'activité tels que l’aménagement du territoire, l’étude de l’environnement, le développement régional, la météorologie et climatologie, la cartographie et la recherche.

Domaines d’activité

Les géographes se trouvent à la croisée de plusieurs disciplines. On leur confie souvent des tâches qui relèvent aussi bien des sciences naturelles, des sciences sociales que des sciences humaines. L’éventail de connaissances et de compétences acquises par les géographes, dans des domaines tels que la mesure et l’analyse de phénomènes naturels, le traitement informatique de données, la représentation sur plan ou la modélisation d’aspects les plus divers de la surface terrestre, peut être mis à profit dans d’innombrables professions. Parmi les domaines d’activités des géographes, on trouve la recherche, l’aménagement du territoire, l’étude de l’environnement, le développement régional, les services météorologiques et climatologiques, la cartographie, l’infographie et les systèmes d’information géographique, le développement d’outils géo-informatiques, la statistique, l’enseignement, le conseil en entreprise, l’aide au développement, le tourisme ou le journalisme. Plusieurs géographes travaillent aussi dans des banques, des compagnies d’assurance et des entreprises œuvrant dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.

Profil professionnel polyvalent

Les diplômés en géographie, comme d’autres universitaires qui ont une formation pluridisciplinaire, n’ont pas de profil professionnel bien défini. Pendant leurs études, ils opèrent certes un choix entre la géographie physique (qui étudie le milieu naturel: sols, massifs montagneux, plans d’eau, végétation, climat…) et la géographie humaine (qui étudie les relations entre l’homme, son habitat et son environnement), mais ils demeurent des généralistes de l’étude du territoire. Aussi leur est-il vivement conseillé d’acquérir très tôt dans leurs études une expérience pratique, en participant à des projets de recherche en Suisse ou à l’étranger.

Cartographie et infographie

Les systèmes d’information géographique permettent d’organiser et de présenter des données géographiques et de produire des plans et des cartes par ordinateur. On va par exemple y recourir pour établir un inventaire de la surface et de la situation des prairies sèches sur un territoire donné, ou pour établir des plans de zones digitaux. Le traitement informatique des données géographiques est également utilisé dans les domaines suivants: planification urbaine, économie forestière, aménagement du paysage, exploitation des nappes phréatiques et évacuation des eaux, notamment.

Statistique, modélisation et simulation

Toute étude géographique commence par des relevés et un traitement de données. Par exemple, pour pouvoir déterminer le taux de pollution de l’environnement, on mesure les particules polluantes dans l’air et dans le sol. Ces mesures sont introduites dans un registre statistique et on peut alors établir d’éventuels liens entre différentes formes de pollution.
Grâce à la modélisation et à la simulation, on peut décrire et planifier le développement d’une région. On peut aussi visualiser les modifications du paysage et voir par exemple quels effets aura le réchauffement climatique sur la région alpine; La modélisation par ordinateur peut simuler l’aspect futur du territoire et prévoir l’étendue des glaciers dans cent ans, la formation de nouveaux lacs et l’effondrement de parois rocheuses.

Aménagement du territoire et développement régional

On fait souvent appel à des géographes comme consultants pour le relevé de données structurelles, pour l’élaboration de projets, pour la réalisation de modélisations ou de simulations. Ils procèdent à des analyses détaillées, qu’on appelle études d’impact sur l’environnement. Les géographes font alors un travail de géographie économique et calculent les conséquences d’une option choisie. Si on veut construire par exemple un barrage, il faut évaluer les conséquences qu’aura le bassin de rétention sur l’environnement. L’augmentation de la surface du bassin de rétention, de même que les variations saisonnières du débit de l’eau n’ont pas seulement des répercussions locales sur le paysage ou la faune et la flore aquatiques, mais peuvent entraîner de sensibles conséquences bien au-delà du périmètre de construction de l’ouvrage.

Recherche climatologique et services météorologiques

Dans ce domaine, les géographes étudient l’atmosphère terrestre et les conditions dans lesquelles se forment les différents courants atmosphériques et les basses et hautes pressions. Pour cela, ils doivent considérer les interactions entre diverses entités physiques, comme l’atmosphère, le soleil, les océans et les continents. Le but de leurs recherches est d’expliquer et de prévoir les phénomènes météorologiques. Pour procéder aux relevés de données météorologiques, on utilise les appareils les plus divers, des thermomètres et pluviomètres au sol jusqu’aux satellites météorologiques, en passant par les sondes atmosphériques et les spectromètres fixés à des avions ou à des ballons. On peut par exemple mesurer ainsi la concentration et le déplacement de particules nocives dans l’air. Ces informations sont utiles pour la protection de l’environnement et la recherche climatologique. Les professionnels analysent la situation météorologique à l’aide de cartes, de statistiques, de mesures et d’observations spécifiques. En interprétant ces données, ils peuvent établir des cartes pour les prévisions météorologiques.

Enseignement et débouchés dans la direction de projet

Environ 20% des diplômés en géographie travaillent dans l’enseignement. De par leur formation pluridisciplinaire et la situation de leur discipline à l’intersection des sciences de la nature, des sciences sociales et des sciences humaines, ils possèdent aussi des compétences de base pour la direction de projet.
Des domaines d’activité prometteurs s’ouvrent à eux dans la planification de sites et la mise en œuvre de projets économiques. Ils ont pour mission de créer des concepts et d’effectuer des analyses de sites. Ils conseillent également les entreprises en matière de législation, d’aide au financement et de marge d’action. Ils prennent en charge les procédures d’autorisation et collaborent aux tâches de relations publiques.

Professions, fonctions

La liste ci-dessous présente quelques professions et fonctions souvent exercées par les diplômés de cette filière.



orientation.ch