?global_aria_skip_link_title?

Portrait: accueil et sensibilisation en forêt

Un ranger, en charge de différents parcs naturels, présente son activité et ses tâches.

Des compétences multiples au service de la nature

Stefan Steuri, directeur d'une entreprise de rangers

Un homme regarde l'horizon avec des jumelles
Le métier de ranger s'exerce en pleine nature, en contact avec les promeneurs, les communes ou bien encore les bureaux d'aménagement du territoire. © SDBB I CSFO, photo Dieter Seeger
Un homme regarde l'horizon avec des jumelles

Le métier de ranger s'exerce en pleine nature, en contact avec les promeneurs, les communes ou bien encore les bureaux d'aménagement du territoire. © SDBB I CSFO, photo Dieter Seeger

Biographie express

Année/âge Activité/formation
17 ansCFC d’ébéniste
21 ansÉbéniste: Suisse et États-Unis
24 ansChef des ventes: IKEA, Lyssach BE
32 ansCFC de gardien d’animaux, orientation animaux sauvages, puis activité professionnelle: Parc animalier Dählhölzli, Berne
36 ansFormation de chasseur: canton de Berne. Formation de surveillant volontaire de la protection de la nature: canton de Berne
41 ansFormation de ranger en cours d’emploi: Centre forestier de formation, Lyss BE
42 ansRanger: Lombachalp BE et Parc naturel régional Gantrisch BE
45 ansFondation d’une entreprise de rangers: Rangerdienst, Belp BE

Comment en êtes-vous venu à exercer le métier de ranger?

La nature m'a toujours passionné. Après un premier CFC d'ébéniste, j'ai effectué un apprentissage de gardien d'animaux et diverses formations en lien avec la nature. Le contact avec les gens, la nature et les animaux me plaisait beaucoup. L'obtention de mon diplôme de ranger a été l’accomplissement d’un rêve de longue date. Depuis, j'ai fondé ma propre entreprise et propose un service de rangers, notamment aux offices cantonaux en charge de la promotion de la nature.

«Travailler au contact de la nature est gratifiant.»

Quelles sont vos tâches?

Elles sont très variées et dépendent des saisons. En été, je vais à la rencontre des visiteurs des parcs naturels dont je m'occupe. Je transmets mon enthousiasme pour les lieux et contrôle le comportement des promeneurs. J'ai également un rôle éducatif: j'enseigne le respect de la nature et les façons de se conduire en milieu forestier. Au bureau, j'établis des offres, discute avec mes clients, établit des concepts et met sur pied des excursions. Je participe également au développement et à l'entretien des parcs naturels: cela va du balisage des chemins à la réparation d'infrastructures, en passant par l'élimination des déchets. Enfin, je participe aussi au recensement des espèces animales, en collaboration avec les gardes-faune.

Quel avenir voyez-vous pour cette profession?

Le métier de ranger est encore jeune en Suisse et relativement peu connu. Il est très important d'expliquer notre travail, car nous sommes souvent perçus comme de simples gardiens. Je suis persuadé qu'il existe un potentiel pour cette profession et que nous serons de plus en plus nombreux. Travailler au contact de la nature et des gens est gratifiant.

En savoir plus

  • Profession: Ranger, en allemand
  • Formation: diplôme de Ranger


orientation.ch