?global_aria_skip_link_title?

Portrait: ingénierie forestière

Un ingénieur forestier HES, spécialiste en gestion des dangers naturels, présente son activité et ses tâches.

Dangers naturels sous contrôle d'expert

Kevin Zambaz, ingénieur forestier HES dans un bureau d’études

Un homme contrôle une passerelle en montagne
L'ingénieur forestier partage son temps entre le suivi administratif de projets et l'appréciation de différents éléments sur le terrain.© SDBB I CSFO, photo Thierry Porchet
Un homme contrôle une passerelle en montagne

L'ingénieur forestier partage son temps entre le suivi administratif de projets et l'appréciation de différents éléments sur le terrain.© SDBB I CSFO, photo Thierry Porchet

Biographie express

Année/âge Activité/formation
18 ansMaturité gymnasiale
19 ansService militaire
23 ansCFC de forestier-bûcheron. Forestier-bûcheron: Service forestier de la Bourgeoisie d’Orsières VS. Saisonnier: divers triages forestiers VS
28 ansBachelor HES en sciences forestières avec spécialisation en Forêts de montagne et dangers naturels et Forêt et filières du bois: HAFL, Zollikofen BE. Stage d’éligibilité: Service des forêts, des cours d’eau et du paysage du canton du Valais, Sion VS
28 ansIngénieur forestier dans un bureau d’études: Patrick Épiney Ingénieurs, Vissoie VS
31 ansChef expert aux examens pour le CFC de forestier/ère-bûcheron/ne

Quelles sont vos tâches?

Je travaille dans un bureau d’études spécialisé en ingénierie environnementale et en aménagement en montagne. La planification de la réfection d’infrastructures forestières et de la gestion des dangers naturels fait partie de mes tâches principales. Je produis des plans d'intervention pour les crues et des plans d'alarme, j’établis aussi des cartes de danger d'avalanches. Je réalise également les études nécessaires à la construction d’ouvrages paravalanches. La coordination des diverses procédures forestières entre les autorités compétentes et les mandants relève également de mon cahier des charges.

«C’est une fierté pour moi lorsque je vois concrètement sur le terrain l’aboutissement d’un projet qui m’a occupé plusieurs semaines au bureau!»

Quelles sont les qualités requises pour votre poste?

Ma fonction demande d'être flexible, autonome, engagé et responsable. Elle requiert aussi de bonnes compétences relationnelles et de coordination. Je collabore avec des ingénieurs et des personnes d’autres domaines tels que l'agriculture ou la mobilité. Leurs attentes et leurs sensibilités divergent parfois fortement! Il est nécessaire de savoir s’affirmer lorsqu’on dirige des travaux. Des désaccords avec les entreprises mandatées pour la réalisation peuvent survenir. Enfin, il est essentiel d’avoir une bonne vue d’ensemble de la situation. Savoir envisager différentes solutions et résoudre les problèmes au pied levé sont aussi des qualités importantes dans cette activité. C’est une fierté pour moi lorsque je vois concrètement sur le terrain l’aboutissement d’un projet qui m’a occupé plusieurs semaines au bureau!

Quels sont les évolutions et les défis dans votre domaine?

La technologie évolue vite: nos outils de modélisation d’un terrain par exemple gagnent en précision. Ils offrent une vue d’ensemble parfois meilleure que celle que nous pouvons apprécier sur les lieux. Nous assistons aujourd’hui également à une réelle prise de conscience relative aux questions relatives au climat ou à la sauvegarde des espèces. Le défi est de répondre aux attentes grandissantes de la population en la matière.

En savoir plus



orientation.ch