Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
#
Recherche

Collaborateur dans la coopération au développement / Collaboratrice dans la coopération au développement

Ajouté à myOrientation

Catégories
Domaines professionnels
Social, sciences humaines
Niveaux de formation
Autre formation
Swissdoc
0.731.48.0

Mise à jour 30.11.2016

Description

Le collaborateur ou la collaboratrice dans la coopération au développement oeuvrent au profit des populations les plus défavorisées de la planète. Pour ce faire, ils gèrent, coordonnent ou développent des projets d'aide au développement. La coopération internationale a pour objectifs de lutter contre la pauvreté, de maintenir la paix, d'améliorer la justice sociale, de protéger l'environnement et de promouvoir les droits de l'homme, dans le cadre d'organismes privés ou publics.

Leurs principales activités consistent à:

Gestion de projet

  • analyser les besoins et les problèmes;
  • organiser, développer et coordonner des actions;
  • effectuer différentes tâches administratives, financières et logistiques (comptabilité et recherche de financement, contact entre organisations, gestion du personnel, etc.);
  • évaluer les programmes;

Animation

  • promouvoir et coordonner des rencontres au sein de groupes ou communautés (femmes, paysans, collaborateurs) afin de les aider à réaliser en commun leurs projets;

Conseil et partenariat

  • soutenir les organisations locales dans le cadre d'un partenariat en favorisant l'accès à l'information et la formation (vulgarisation agricole, conseil aux PME, formation de collaborateurs locaux, etc.);
  • renforcer les capacités des populations du Sud et de l'Est à prendre en charge leur propre développement.

Environnement de travail

Les collaborateurs dans la coopération au développement partent à l'étranger pour des missions de deux à trois ans. Les possibilités de travail en Suisse sont généralement réservées aux personnes qui ont déjà effectué une mission à l'étranger.

Travaillant dans des pays où les conditions de vie peuvent être très différentes des nôtres, les collaborateurs doivent pouvoir s'adapter à d'autres cultures et d'autres mentalités. Ils travaillent en équipe, et peuvent être appelés à collaborer aussi bien avec un ministre que des villageois, ce qui exige une bonne maîtrise de la communication interculturelle et des langues étrangères.

Formation

Il n'existe pas de formation spécifique menant directement à un emploi dans la coopération au développement. Les formations professionnelles, académiques, postgrades et continues avec expérience, sont d'excellents atouts mais ne constituent en aucun cas une garantie d'engagement.

Conditions générales pour postuler

  • formation achevée, si possible diplôme d'une université ou d'une HES;
  • expérience professionnelle de plusieurs années;
  • connaissances en matière de politique de développement et engagement pour l'amélioration des relations Nord-Sud;
  • très bonnes compétences linguistiques (français, anglais ou espagnol, etc.).

Quelques formations

  • master en études du développement (120 crédits sur 4 semestres) organisé par l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID);
  • master of Advanced Studies HES-SO en direction et stratégie des institutions éducatives, sociales et socio-sanitaires (3 ans en emploi), organisé par la Haute Ecole de travail social (HETS) de Genève en partenariat avec les HES des cantons de Fribourg, de Vaud et du Valais.

Liste des formations en Suisse sur le site Internet du Centre d'information, de conseil et de formation (CINFO).

Perspectives professionnelles

Actuellement, les postes dans la coopération internationale sont très prisés et les places plutôt rares. De nombreuses organisations ont tendance à recruter leurs collaborateurs dans les pays mêmes où sont menés les projets. Pour collaborer avec le personnel local, le personnel étranger doit donc être hautement qualifié au niveau professionnel et sur le plan des compétences sociales. Une autre tendance est de favoriser les candidatures féminines.

En Suisse, quelque 30 organisations engagent du personnel dans la coopération au développement, notamment la Direction du développement et de la coopération (DDC) qui comprend le Corps suisse d'aide en cas de catastrophe et des organismes privés ou religieux (Helvetas, Swisscontact, Intercooperation, Caritas, Terre des hommes, DM-échange et mission, E-Changer, etc.). Les organismes n'engagent pas tous les collaborateurs selon le même statut: les experts sont salariés et les volontaires reçoivent des indemnités plutôt qu'un véritable salaire.

La Direction du développement et de la coopération (DDC), organe de la Confédération, a mis en place un programme de relève qui permet aux jeunes professionnels d'acquérir une expérience pratique à la DDC, dans des organisations non gouvernementales suisses et des organisations internationales. Ce programme de formation, qui recrute une quinzaine de professionnels par an, se déroule en deux temps: 12 à 18 mois en Suisse et 2-3 ans à l'étranger.
Les engagements à l'étranger sont limités dans le temps. Après une ou plusieurs affectations, le retour des collaborateurs en Suisse peut se révéler délicat: recherche d'un nouvel emploi, réorientation professionnelle. Certains organismes proposent leur soutien pour faciliter cette réintégration.

Le CINFO, centre d'information, de conseil et de formation pour les professions de la coopération internationale, propose aux personnes qui souhaitent s'engager dans la coopération, de même qu'aux collaborateurs qui y travaillent déjà, des conseils, séances d'information, publications, bulletin des postes vacants, séminaires, etc.

Perfectionnement

Les collaborateurs dans la coopération au développement sont souvent appelés à suivre des cours de formation continue, étant donné qu'ils sont régulièrement amenés à changer de poste, de pays, de projet ou de langue. Le CINFO organise fréquemment des sessions de formation.

Pour plus de détails, consulter www.orientation.ch/perfectionnement.

Adresses utiles

CINFO Centre d'information, de conseil et de formation
Professions de la coopération internationale
Case postale
Rue Centrale 121
2500 Bienne 7
Tél.: 032 365 80 02
URL: http://www.cinfo.ch

Haute école de travail social (HETS)
Filière travail social
Rue Prévost-Martin 28
Case postale 80
1211 Genève 4
Tél.: 022 388 95 00
URL: http://www.hesge.ch/hets

Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID)
Maison de la paix
Ch. Eugène-Rigot 2
Case postale 136
1211 Genève 21
Tél.: 022 908 57 00
URL: http://www.graduateinstitute.ch
E-mail:

Direction du développement et de la coopération (DDC)
Siège central
Freiburgstrasse 130
3003 Berne
Tél.: 031 322 34 75
URL: http://www.ddc.admin.ch

Autres informations

Qualités requises

  • Aptitude à travailler en équipe
  • Disposition à séjourner à l'étranger
  • Autonomie et débrouillardise
  • Calme et sang-froid
  • Capacité d'analyse

Intérêts

  • Transports, voyages
  • Langues
  • Social, enseignement