Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.
Recherche

Collaborateur de la coopération internationale / Collaboratrice de la coopération internationale

Ajouté à myOrientation

Catégories
Domaines professionnels
Social, sciences humaines
Niveaux de formation
Formation HES, HEP, EPF ou universitaire
Swissdoc
0.731.48.0

Mise à jour 30.03.2020

Films (1)

Collaborateur / Collaboratrice de la coopération internationale
Collaborateur / Collaboratrice de la coopération internationale

Collaborateur / Collaboratrice de la coopération internationale


Sondage
Votre avis nous intéresse: aidez-nous à améliorer nos films en répondant à quelques questions. Vers le sondage.


Ce film donne un aperçu de la profession de collaborateur/trice de la coopération internationale et de ses activités au quotidien.

© 2012 - RTS

Collaborateur / Collaboratrice de la coopération internationale

Description

Le collaborateur ou la collaboratrice de la coopération internationale (CI) exercent leurs activités dans le domaine de la coopération au développement et de l'aide humanitaire. Ils gèrent des programmes et des projets dans le but d'améliorer durablement les conditions de vie des populations défavorisées. Ils interviennent également dans des contextes de conflits armés, de crises sociales ou de catastrophes naturelles, afin de protéger les populations vulnérables et de leur apporter une aide d'urgence.

Leurs principales activités consistent à:

Gestion de projet et coordination

  • analyser les situations et les besoins des populations concernées, proposer des stratégies d'intervention et gérer des programmes et projets dans les domaines de la CI (droits humains, protection de l'environnement, santé, aide d'urgence, etc.);
  • participer à la mise en place d'infrastructures (écoles, hôpitaux, etc.) et d'équipements (captage d'eau, approvisionnement énergétique, etc.);
  • contribuer à adapter aux réglementations internationales les cadres juridiques des pays concernés;
  • assurer le transfert de savoir-faire et de méthodologies dans des domaines tels que l'agriculture, la gouvernance ou la compétitivité économique;
  • organiser et coordonner des actions d'aide d'urgence (distribution de vivres, d'eau potable, de semences, de médicaments, etc.) et des programmes visant à restaurer l’autonomie économique des personnes affectées;
  • diriger des équipes de projet et gérer le personnel local (recrutement, supervision, formation, évaluation);
  • rechercher des financements et gérer les finances des programmes en cours;
  • établir et entretenir des contacts avec les partenaires locaux, les autorités, les médias, les représentants d'autres organisations non gouvernementales (ONG), etc.;
  • monitorer des projets, des programmes et des actions et rédiger des rapports d'évaluation;

Conseil et partenariat

  • apporter aux organisations internationales et locales des conseils sur tous sujets en lien avec la CI;
  • instaurer et gérer des partenariats institutionnels;
  • promouvoir et coordonner la coopération au sein de groupes ou de communautés (femmes, familles paysannes, etc.);
  • soutenir les organisations locales dans le cadre de partenariats en favorisant l'accès à l'information et à la formation (vulgarisation agricole, conseil aux PME, formation de personnel local, etc.);
  • représenter une ONG ou la Suisse dans le cadre de conférences, groupes d'experts, forums, etc.

Environnement de travail

Les collaborateurs de la CI en poste à l'étranger peuvent être confrontés à des contextes éprouvants sur les plans physique et psychique. Ils travaillent dans des équipes dont la taille varie d'une situation à l'autre. Possédant un talent pour la communication interculturelle, ils sont amenés à collaborer avec des collègues qui proviennent de différents pays ainsi qu'avec le personnel local. Les collaborateurs recrutés pour des missions humanitaires doivent se préparer à partir sur le terrain dans des délais très courts. Dans les régions en crise, les partenaires et les enfants ne peuvent souvent pas vivre sur place.

Formation

Il n'existe pas de formation spécifique menant directement à un emploi dans la CI. Les personnes actives dans ce domaine sont des spécialistes d’horizons divers qui ont été sélectionnés sur la base de leur expérience professionnelle et qui sont au bénéfice d'une formation de degré tertiaire.

Conditions générales pour postuler

Les conditions d’admission varient en fonction de l’organisation et du type d’affectation. En règle générale, les candidats et candidates doivent satisfaire aux conditions suivantes:

  • master d’une haute école ou autre formation de niveau tertiaire (école supérieure, brevet ou diplôme fédéral);
  • expérience professionnelle de plusieurs années (variable selon le poste);
  • connaissances attestées et/ou engagement dans le domaine de la coopération internationale;
  • maîtrise des langues notamment l’anglais, le français et l’espagnol (d’autres langues peuvent constituer un atout selon le lieu d’affectation);
  • aptitudes personnelles (bonne santé, grande résistance psychique, flexibilité, etc.)

Remarque: pour plus d'informations sur les possibilités de formation en Suisse, consulter le site de cinfo ou www.orientation.ch/formation.

Les personnes souhaitant entamer une carrière dans la CI doivent souvent compléter leur formation universitaire par des stages, par exemple dans une ONG ou dans une organisation internationale. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) propose également des places de stages académiques pour jeunes diplômés et diplômées.

Certaines organisations internationales, multilatérales ou non gouvernementales proposent des postes et programmes de relève qui s’adressent aux personnes ayant déjà deux ou trois ans d’expérience dans la CI ou dans un domaine qui s’y rapporte. Pour la plupart des postes junior, la limite d’âge se situe entre 30 et 35 ans.

Pour recruter ses futurs chargés de programme, le DFAE a mis en place deux procédures d’admission différentes dont les exigences en termes d’âge et de profil diffèrent. L'une concerne des personnes âgées de 30 ans au plus. La seconde s'adresse à des candidats et candidates dès 31 ans, à l'intérieur comme à l'extérieur de DFAE.

Perspectives professionnelles

Le personnel de la CI travaille pour des organisations gouvernementales, multilatérales ou internationales, des ONG, des institutions caritatives parfois liées à une tradition religieuse ou des entreprises et fondations publiques ou privées, en Suisse ou à l'étranger. La Direction du développement et de la coopération (DDC), un organe du DFAE, est le plus grand employeur suisse dans le domaine de la CI.

Les collaborateurs de la CI exercent des tâches qui varient en fonction de leurs compétences spécifiques. Ils peuvent exercer leur activité dans les secteurs de la santé, de l’éducation, du droit, de la communication, de l’économie, de l’agriculture, de la logistique, de l’administration, des finances, etc.

Les places de travail dans la CI sont limitées et un grand nombre de personnes s'y intéressent. Les contrats de travail pour les postes à l'étranger sont généralement de durée déterminée (de quelques mois à deux ou trois ans). Les postes au siège d'une organisation en Suisse sont plutôt à durée indéterminée. Certaines fonctions en Suisse, telles que responsable de programmes, sont réservées aux personnes ayant déjà effectué une mission à l'étranger.

Perfectionnement

Les collaborateurs de la coopération internationale peuvent envisager les perfectionnements suivants:

  • cours organisés par cinfo, par les organisations actives dans la CI et par les hautes écoles sur des sujets propres au domaine;
  • formations postgrades proposées par les hautes écoles en Suisse et à l'étranger dans les domaines de la coopération au développement, de l’aide humanitaire, de la santé, de l’environnement, de la gestion, etc.

Pour plus de détails, consulter le site de cinfo ou www.orientation.ch/perfectionnement.

Adresses utiles

cinfo - Centre d'information, de conseil et de formation
Professions de la coopération internationale
Rue Centrale 115
Case postale
2503 Biel/Bienne
Tél.: 032 365 80 02
URL: http://www.cinfo.ch

Département fédéral des affaires étrangères (DFAE)
Direction des ressources
Marketing du personnel et Concours
Freiburgstrasse 130
3003 Berne
Tél.: 058 465 11 59
URL: http://www.eda.admin.ch/carriere

Autres informations

Qualités requises

  • Capacité d'analyse
  • Calme et sang-froid
  • Disposition à séjourner à l'étranger
  • Aptitude à diriger et gérer une équipe
  • Équilibre affectif et psychique
  • Aptitude à négocier
  • Facilité de contact
  • Tolérance et respect d'autrui

Intérêts

  • Social, enseignement
  • Transports, voyages
  • Langues

orientation.ch