?global_aria_skip_link_title?

Portrait alimentation: production alimentaire artisanale

Une boulangère-pâtissière, formatrice en entreprise, présente son activité et ses tâches.

Travailler une matière vivante

Léa Gaillet se tient devant son échoppe de pains
© SDBB I CSFO, photo Florence Montellier

Léa Gaillet, boulangère-pâtissière et formatrice en entreprise

Léa Gaillet se tient devant son échoppe de pains

© SDBB I CSFO, photo Florence Montellier

Biographie express

Âge/annéeActivité/formation
16 ansFille au pair, Zurich
19 ansCFC de cuisinière: École professionnelle artisanale et industrielle EPAI, Fribourg
21 ansDivers emplois en tant que boulangère-pâtissière
26 ansBrevet fédéral de cheffe boulangère-pâtissière, aujourd'hui brevet fédéral de cheffe boulangère-pâtissière-confiseuse: Richemont centre de compétences, Pully VD, aujourd’hui Yverdon-les-Bains VD.
26 ansExperte aux examens de CFC de boulanger/ère-pâtissier/ère-confiseur/euse: EPAI, Fribourg
29 ansBoulangère-pâtissière et formatrice en entreprise en institution spécialisée: boulangerie "La Pomme", Marly FR. La boulangerie est rattachée à une institution pour les jeunes avec des besoins particuliers.

Pourquoi avez-vous choisi ce secteur d’activité?

Je suis devenue boulangère-pâtissière par pur hasard! Pendant mon CFC de cuisinière, je confectionnais les pains et les pâtisseries du restaurant qui m'employait. Le pain est une matière vivante: j'aime travailler les pâtes aux textures et odeurs différentes. Pour réaliser mon rêve, participer au concours "Mondial du pain", il me fallait un brevet fédéral de cheffe boulangère-pâtissière. J'ai donc suivi cette formation qui m'a beaucoup apporté:

  • j'ai approfondi mes connaissances techniques et appris de nouvelles astuces, comme stabiliser une pâte à l'aide d'ingrédients naturels;
  • j'ai appris à gérer une équipe et à établir un planning de travail;
  • enfin, le brevet fédéral me permet de travailler en tant que formatrice en entreprise.

«J'adore expérimenter de nouvelles recettes. Demain, je vais confectionner un pain à base de pommes de terre violettes.»

À quoi ressemble une journée-type dans votre boulangerie-pâtisserie?

Une première équipe commence à 4 heures du matin. Elle s'occupe de la cuisson des pains pour la vente du jour, confectionne les croissants, les pains au chocolat et les brioches. Une deuxième équipe arrive à 5h30 et prépare notre assortiment de snacks: sandwichs, croissants au jambon, ramequins, etc. Après la pause de 11 heures, nous pesons déjà les ingrédients pour les pâtes du jour suivant. La journée se termine entre 13h30 et 14h30. Ici, l'objectif est avant tout d'encadrer les jeunes avec des besoins particuliers: je passe beaucoup de temps à expliquer les règles d'hygiène, à vérifier les recettes. Une pâte râtée ne se rattrape pas!

Quels sont les bons côtés de votre métier?

Le métier de boulanger/ère-pâtissier/ière-confiseur/euse est réputé difficile car il faut se lever très tôt et travailler le samedi quand l'entourage est déjà en week-end. Il faut être passionné! Le métier m'apporte beaucoup de satisfaction. Pétrir et façonner des pains ou des viennoiseries, c'est du concret. J'aime aussi expérimenter. À côté de notre assortiment standard, nous proposons régulièrement de nouveaux produits. Demain, je vais par exemple confectionner un pain à base de pommes de terre violettes!

Quelles sont les principales qualités requises?

Il faut être patient et rigoureux. Par exemple pour respecter le temps de levée des pâtes et appliquer les recettes à la lettre. C'est encore plus vrai pour les pâtisseries. En tant que formatrice en entreprise dans une institution spécialisée, il faut être à l'écoute et garder son calme. Pour apprendre à gérer différents troubles du comportement, j'ai réalisé plusieurs cours proposés par l'institution de formation spécialisée qui m'emploie. La rédaction de bilans de compétences fait aussi partie du quotidien. Lors des échanges avec les psychologues pour le suivi des jeunes en formation, il faut savoir écouter et partager ses expériences.

En savoir plus



orientation.ch