?global_aria_skip_link_title?

Portrait hôtellerie-restauration: cuisine

Un chef de cuisine DF, travaillant dans un grand restaurant, présente son activité et ses tâches.

La passion de la cuisine

""
© SDBB I CSFO, photo Dominique Meienberg

Florian Bettschen, chef de cuisine DF au Casino de Berne

""

© SDBB I CSFO, photo Dominique Meienberg

Biographie express

Âge/annéeActivité/formation
19 ansCFC de cuisinier: Sporthotel, Adelboden BE
22 ansChef de partie entremétier: Hotel Fachschule, Thoune BE
23 ansFormateur en entreprise. Brevet fédéral de chef cuisinier: Hotel & Gastro formation, Weggis LU
27 ansDiplôme fédéral de chef de cuisine
29 ansMembre de la direction: Congress Hotel Seepark, Thoune BE
34 ansChef de cuisine DF: Direction de la cuisine, secteur culture-culinaire-évènementiel, Casino de Berne BE

Comment avez-vous choisi votre métier?

Dans ma famille, la cuisine est une véritable passion. J'ai commencé à cuisiner enfant, avec ma grand-mère. Au moment de choisir une profession, c’est tout naturellement que je me suis lancé dans un apprentissage de cuisinier. J’ai ensuite continué à me former: école hôtelière de Thoune, brevet fédéral et enfin diplôme fédéral. Ces perfectionnements m’ont permis d’obtenir de plus grandes responsabilités.

«Nous réalisons un plat comme un orchestre joue un morceau de musique, dans une harmonie parfaite!»

Pouvez-vous décrire votre activité?

Je dirige la cuisine du Casino de Berne qui a été réouvert après une longue phase de rénovation.  Je conçois l’offre gastronomique, organise le travail de mes collègues et cultive une ambiance de travail conviviale. Je suis les tendances en matière de restauration et j’offre à mes clients une expérience culinaire de grande qualité.

Quels sont les défis de votre profession?

Mon métier est assez stressant. Il faut toujours donner le meilleur de soi-même. Dans mon équipe, je n’hésite pas à mettre la main à la pâte: c’est important que tout le monde participe pour créer un sentiment de solidarité. Au sein de ma brigade de cuisine, il faut que nous puissions avoir confiance les uns en les autres. Nous réalisons un plat comme un orchestre joue un morceau de musique, dans une harmonie parfaite!

En savoir plus



orientation.ch