Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Mobilité pendant les études

Les hautes écoles proposent des programmes d’échange internationaux d’un à deux semestres. Il est aussi possible d’effectuer un stage ou de travailler en tant qu’assistant ou assistante de langue à l'étranger.

Deux types de séjour

La plupart des étudiants choisissent d’organiser un séjour à l’étranger dans le cadre des programmes de mobilité des hautes écoles. Celles-ci proposent des programmes d’échanges estudiantins et ont signé des accords bilatéraux avec des universités partenaires à l’étranger. Ces accords et programmes permettent de faciliter les procédures d’échange car les étudiants restent immatriculés dans leur haute école. En règle générale, le séjour consiste en un ou deux semestres dans une haute école étrangère. Le site swissuniversities.ch fournit des informations sur les offres de séjour et les adresses des bureaux de mobilité des différentes hautes écoles.

Certains étudiants préfèrent organiser par eux-mêmes un séjour d'études à l'étranger. Ils se lancent dans ce type de séjour lorsqu’ils souhaitent effectuer leur échange dans un établissement non-partenaire de leur école. Ce type de séjour coûte souvent plus cher et demande davantage d’organisation qu’un échange réalisé dans le cadre d’un programme. Les règlements d'entrée et de séjour du pays visé doivent être respectés, de même que les conditions d'admission de la haute école hôte. Pour que les crédits effectués à l’étranger soient reconnus en Suisse, il faut impliquer sa haute école suisse (bureau de mobilité, faculté ou département) dans l’élaboration de son projet.

Echange en Europe

Le programme d'échange le plus connu est ERASMUS+, qui encourage la mobilité des étudiants en Europe. Depuis l’adoption de l’initiative contre l’immigration de masse en 2014, la Suisse ne participe plus à ERASMUS+ en tant que pays membre du programme, mais en tant que pays partenaire. Les études dans d’autres pays européens restent toutefois possibles pour les étudiants suisses grâce au programme de mobilité de remplacement Swiss-European Mobility Programme (SEMP). Ses principes et ses procédures sont basés sur ERASMUS+. Un accord bilatéral entre la haute école suisse et la haute école partenaire est nécessaire. Pour plus d'informations, voir movetia.ch.

Pour participer à un programme d’échange, il faut idéalement avoir validé deux semestres dans la discipline que l’on prévoit d’étudier à l’étranger. Il est possible d’effectuer un échange d’un à deux semestres par cycle d’études (Bachelor, Master, Doctorat). Les étudiants reçoivent une aide financière et les cours qu’ils ont suivis à l’étranger sont validés sur la base du système européen de transfert de crédits (European Credit Transfer System ECTS).

Des informations plus détaillées sur le programme SEMP et sur les conditions de participation sont disponibles sur le site movetia.ch. Il convient également de s’adresser au service de mobilité de sa haute école en Suisse, qui remet les formulaires d’inscription.

Echange hors d’Europe

Les hautes écoles suisses ont également des programmes d’échange et des accords bilatéraux avec des hautes écoles partenaires en dehors de l’Europe, par exemple aux Etats-Unis ou en Australie. Pour se lancer dans un séjour hors d’Europe, il faut idéalement avoir réussi au moins sa première année d’études. Si la haute école étrangère n’est pas partenaire de l’institution suisse, de plus importantes démarches administratives sont à prévoir. Les services en charge de la mobilité des hautes écoles fournissent davantage d'informations.

Stages et assistanat de langue à l’étranger

En plus des échanges durant les études, il existe des programmes de stage ou d’assistanat de langue à l’étranger.

Stage à l’étranger

Un stage à l’étranger permet d’acquérir de l’expérience professionnelle, de nouer des contacts et de faciliter l’entrée dans la vie active. L’expérience internationale et l’apprentissage d’une autre langue constituent d’autres atouts pour la vie professionnelle.

Le Swiss-European Mobility Programme (SEMP) offre aux étudiants et aux diplômés la possibilité d'effectuer un stage à l’étranger d’une durée maximale de 12 mois par cycle d'études (Bachelor, Master, Doctorat). Ce type de stage a lieu en entreprise ou dans un autre milieu professionnel approprié. Il est possible jusqu'à un an après l'obtention du diplôme mais doit être organisé avant la fin des études. Il est conseillé de contacter le bureau de mobilité de sa haute école en temps utile.

Le Département fédéral des affaires étrangères propose deux types de stages:

  • des expériences professionnelles dans des consulats généraux et ambassades suisses touchant à divers domaines diplomatiques. Voir www.dfae.admin.ch;
  • des expériences professionnelles dans des entreprises de treize pays. Celles-ci sont possibles en raison d’accords de la Suisse avec ces Etats.  Les autorisations de travail sont octroyées pour une durée de 18 mois au maximum. Le DFAE fournit des informations à ce sujet et sur les séjours à l’étranger: www.dfae.admin.ch.

Des institutions spécialisées organisent des stages dans les disciplines suivantes:

  • Sciences économiques et sociales
    L’AIESEC (Association internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales) propose des stages dans des entreprises internationales et des missions bénévoles (dans le cadre de projets sociaux) tout autour du globe: aiesec.ch.
  • Sciences naturelles et techniques
    L’IAESTE (International Association for the Exchange of Students for Technical Experience) fournit des places de stage à des étudiants suisses dans des domaines techniques dans plus de 80 pays: iaeste.ch.
  • Droit
    L’ELSA, l’Association européenne des étudiants en droit, propose aux jeunes juristes des postes à l’étranger ou des activités permettant le développement de soft skills ou de compétences telles que l’organisation de projets: elsa.org.
  • Médecine
    Les futurs médecins peuvent obtenir des informations sur les stages à l’étranger auprès de l’IFMSA (International Federation of Medical Students’ Associations): ifmsa.org.

Assistanat de langue

Les programmes d’assistanat de langue offrent la possibilité aux étudiants et jeunes diplômés suisses d’effectuer un assistanat dans une haute école universitaire ou une école d’un autre pays  afin d’y enseigner leur langue maternelle. Les étudiants reçoivent généralement une rémunération. Pour davantage d’informations sur les programmes d’assistanat, voir le portail movetia.ch, agence nationale en charge de la promotion des échanges et de la mobilité.



orientation.ch