Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Cursus complet à l’étranger

Suivre un cursus entier à l’étranger est indiqué pour les personnes qui souhaitent par la suite travailler dans le pays en question ou entreprendre une carrière internationale. Avant de partir, il faut clarifier les questions de reconnaissance de diplômes.

Avantages et inconvénients

Effectuer l’intégralité de ses études dans une haute école étrangère est en général recommandé lorsque la personne prévoit de rester dans le pays en question et d’y travailler.

Cela peut également être un avantage pour ceux qui souhaitent se tourner vers une carrière internationale, par exemple dans la diplomatie ou les organisations internationales. Dans ces domaines, le fait d’avoir de l’expérience à l’étranger est valorisé. Les titres étrangers y sont par conséquent reconnus.

Certaines filières d’études, comme l’océanographie ou l’aéronautique et l’aérospatiale, ne sont pas proposées en Suisse. Pour effectuer des études dans ces domaines, il est donc nécessaire de s'installer à l’étranger.

A l’inverse, pour exercer une profession réglementée, qui se réfère à des conditions-cadres spécifiques à la Suisse, par exemple dans les domaines de la médecine, de la pédagogie, de la technique, du droit et du travail social, un diplôme suisse est nécessaire. Dans ces domaines, il est ainsi déconseillé de suivre l’intégralité de ses études à l’étranger. Pour plus d'informations, voir le site www.autorisations.admin.ch et la page Reconnaissance des diplômes étrangers en Suisse.

Admission

Pour suivre des études à l’étranger, il faut que le certificat de maturité soit reconnu dans le pays visé. En règle générale, les certificats de maturité fédérale sont reconnus à l’étranger, ce qui ne signifie toutefois pas une admission sans conditions. Pour des informations détaillées à ce sujet, le plus simple est de se renseigner directement auprès des hautes écoles ou des ambassades du pays cible: www.dfae.admin.ch.

Reconnaissance des diplômes

Les personnes qui souhaitent travailler en Suisse après avoir suivi leurs études à l’étranger devraient au préalable clarifier avec soin la question de la reconnaissance du diplôme envisagé. Le centre Swiss ENIC (European Network of Information Centres in the European Region)  de swissuniversities renseigne sur toutes les questions liées à la reconnaissance des diplômes et renvoie vers les autorités compétentes en Suisse. Voir swissuniversities.ch.

Le site daad.de, service allemand d’échange académique, propose une vue d’ensemble des hautes écoles et des systèmes d’études à l’étranger (site en allemand ou anglais).



orientation.ch