Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Travaux de maintenance: En raison des travaux de maintenance sur les serveurs d’orientation.ch, il faut s'attendre à des interruptions le mardi 24 novembre à partir de 17h00 jusqu’à 24h00.

Sciences de la communication et des médias, journalisme: débouchés

Les diplômés et les diplômées en sciences de la communication, des médias et du journalisme trouvent des perspectives d'emploi dans les domaines de la communication, du journalisme, des relations publiques et de la recherche.

Domaines d’activité

Les diplômés et les diplômées en sciences de la communication et des médias ou en journalisme assument des tâches et des fonctions axées sur la communication: communication et échange d'informations au sein d'une entreprise ou d'une organisation, communication avec un large public, communication avec la clientèle, etc.

Comme la filière des sciences de la communication et des médias devient de plus en plus populaire, les diplômés et les diplômées sont confrontés à une rude concurrence, même si de nombreuses possibilités d'emploi s'offrent à eux – ils et elles peuvent par exemple mener des projets de recherche pour des instituts d'études de marché, travailler pour le service de recherche d'une radio ou de la télévision, soutenir les activités de communication d'une chancellerie d'Etat, développer un concept de relations publiques pour une entreprise, etc.

Les études dans le domaine de la communication et des médias ne sont pas une formation professionnelle à proprement parler. Les débouchés évoqués ci-dessous s'adressent aussi aux diplômés et les diplômées en sciences humaines et sociales. Pour les spécialistes des sciences de la communication et des médias, il est donc important d'acquérir des qualifications supplémentaires et de l'expérience déjà durant les études (choix des branches, stages, travail pendant les vacances ou en parallèle avec les études). Cela permet également de nouer des contacts et de se créer un réseau.

Enseignement et recherche

De nombreux diplômés et diplômées travaillent comme assistant-e-s ou collaborateurs scientifiques dans les universités, surtout durant la première phase de leur carrière professionnelle. Ils et elles donnent des cours d'introduction, s'occupent du soutien aux étudiants, collaborent aux tâches de la bibliothèque, participent à des projets de recherche ou rédigent un doctorat. Quelques possibilités d'emploi dans la formation et l'enseignement existent aussi en dehors des universités: par exemple dans la formation des journalistes ou la formation d'adultes.

Journalisme

Environ 20% des spécialistes de la communication et des médias ou du journalisme se consacrent au journalisme proprement dit ou à des activités journalistiques. Il existe de plus en plus d'activités pour eux dans les nouveaux médias, dans les relations publiques et dans la communication au sein des entreprises.

Les personnes qui souhaitent se lancer dans ce domaine devraient essayer de s’y insérer progressivement et le plus tôt possible, par exemple en rédigeant des articles pour un journal local. Un bon portfolio avec une grande variété d’articles augmente les chances de décrocher un poste dans une rédaction ou de travailler en tant que journaliste indépendant-e.

Nouveaux médias

En collaboration avec les spécialistes d'autres domaines (informaticiens, graphistes, etc.) les diplômés et les diplômées en science de la communication et des médias ou en journalisme peuvent également s'occuper de la planification de pages web, de portails électroniques et de systèmes d'information avec les logiciels et le matériel nécessaires. Le domaine des nouveaux médias leur offre donc d'autres possibilités d'emploi.

Communication, relations publiques, marketing

Les relations publiques et la communication institutionnelle constituent des débouchés importants pour les spécialistes de la communication. Certains d'entre eux trouvent un emploi dans la communication interne et les relations publiques d'entreprises privées et publiques. Il s'agit d'un marché en plein essor. Les employeurs potentiels, dans ce domaine, sont les administrations fédérale et cantonales, des banques, des assurances, des entreprises industrielles. Les diplômés et les diplômées sont chargés de profiler le produit, les services et l'image de l'entreprise (on parle de Corporate Identity). Ils et elles s'occupent des relations publiques, de l'étude du marché, du marketing, du sponsoring, mais aussi de l'amélioration de l'information et de la communication internes. Dans les petites et moyennes entreprises, ces tâches sont confiées à des agences de relations publiques et de communication.



orientation.ch