Accueil myOrientation

Me conna�tre - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualit�s requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - �cole - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Pr�paration - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Sciences forensiques, criminologie: débouchés

Les diplômés en sciences forensiques et criminologie travaillent dans les services scientifiques de la police, au sein de l’administration publique et dans l’industrie privée (banques et assurances).

Domaines d’activité

Les criminalistes aident à élucider des crimes en recourant à des méthodes scientifiques et techniques. Les criminologues s’intéressent, quant à eux, aux aspects psychologiques des crimes, aux mobiles, au comportement des délinquants et au crime organisé.

Services scientifiques de la police

Environ 40% des diplômés en criminologie travaillent au sein des services scientifiques de la police. Leur travail est bien loin du spectacle des séries policières. Il est minutieux et exige des recherches exhaustives.

Au bureau, ces professionnels vérifient l’authenticité et la provenance de documents d’identité, de contrats ou d’autres documents. Certaines falsifications se repèrent facilement, d’autres requièrent l’utilisation d’un microscope, d’un scanner ou d’autres outils technologiques.

Sur les lieux du crime, ces professionnels procèdent à des relevés d’empreintes, puis analysent et documentent ces empreintes dans un laboratoire. Ils effectuent des recherches dans des banques de données afin de vérifier s’il existe des modes opératoires similaires et si l’auteur est déjà enregistré. Les analyses ADN jouent un rôle de plus en plus important dans l’élucidation des crimes.

Pour exercer le travail de criminaliste, il faut être une personne intègre et avoir un intérêt prononcé pour les sciences naturelles et la technologie. Il faut aussi posséder un sens aigu de l’observation et être capable d’avoir un raisonnement analytique.

Les criminologues qui travaillent au sein des services de police s’intéressent aux mobiles des crimes. L’examen des modes opératoires et de la personnalité des criminels fait partie de leurs tâches.

Recherche et prévention

Les criminologues s’intéressent notamment aux enjeux psychologiques et sociaux d’un crime ou d’un délit. Cela les amène aussi à travailler dans le domaine de la prévention. Ils analysent la personnalité des criminels et les modes opératoires. Par ailleurs, ils mènent des études sur des sujets tels que l’exécution des peines et des mesures, la criminalité économique, la délinquance juvénile ou la délinquance routière. Ils travaillent dans des instituts de recherche publics et privés, dans l’administration publique, mais aussi pour des banques et des assurances.

Administration et tribunaux

20% des diplômés en sciences forensiques et en criminologie sont employés dans l’administration publique. Dans certains cantons, ils peuvent travailler au tribunal, par exemple en tant que juges d'application des peines ou juges d’instruction. Leur travail consiste alors à interroger des personnes, à analyser les interrogatoires et à coordonner les étapes de la procédure. Dès que l’enquête est terminée, le rapport du juge d’instruction sert de base à la formulation de l’acte d’accusation. Pour exercer cette activité, il faut avoir suivi une formation complémentaire en droit.

Secteur privé

40% des diplômés en sciences forensiques et en criminologie sont employés dans le secteur privé, par exemple dans des banques ou des assurances. En fonction du master qu’ils ont obtenu et de leur spécialisation, ils travaillent également dans des laboratoires spécialisés. L’un de leurs principaux domaines d’activité est la lutte contre la criminalité économique.

Professions, fonctions

La liste ci-dessous présente quelques professions et fonctions souvent exercées par les diplômés de cette filière.



orientation.ch