Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Travaux de maintenance: En raison des travaux de maintenance sur les serveurs d’orientation.ch, il faut s'attendre à des interruptions le mardi 25 septembre entre 18h00 et 00h00.

Sciences du sport: débouchés

Les principaux débouchés après des études de sport sont l’enseignement, l’entraînement sportif, la promotion de la santé, la rééducation, le journalisme spécialisé, le management du sport, le marketing sportif et la recherche.

Domaines d'activité

Les études en sciences du sport préparent à un large éventail d’activités professionnelles dans des domaines variés.

Enseignement

Pour enseigner l’éducation physique et le sport dans une école secondaire, un gymnase, un collège ou un lycée, une formation complémentaire pédagogique et didactique est nécessaire. Comme les temps complets sont rares, de nombreux enseignants de sport complètent leur formation par une deuxième branche enseignable. Ils peuvent aussi travailler dans plusieurs écoles. A côté de l’enseignement, ils sont chargés de l’organisation et du bon déroulement de camps sportifs ou d’événements sportifs dans le cadre de l’école.

Autres possibilités dans l’enseignement

Avec une spécialisation dans une ou plusieurs disciplines sportives, il est possible d’enseigner celles-ci dans le cadre du sport de loisir ou de bien-être. Les employeurs sont alors, notamment, des clubs sportifs, des hôtels, des offices de tourisme, et même des entreprises (par exemple pour les sports d’aventure). On peut aussi offrir ses services en tant qu’indépendant.
Selon la discipline, l’enseignant de sport spécialisé travaille avec des particuliers ou avec des groupes. Son activité se confond parfois avec celle de l’entraîneur sportif. Ce genre d’enseignement a souvent lieu le soir ou le week-end. Il peut aussi dépendre de la saison (offres de vacances, sports de neige…), et demande donc une grande flexibilité et beaucoup de disponibilité. Les fluctuations du temps d’occupation étant la norme, ce genre d’enseignement est souvent exercé à titre auxiliaire ou saisonnier.

Entraînement sportif

Dans le domaine du sport de compétition, il faut être capable d’assumer des responsabilités d’encadrement et d’animation. L’entraîneur s’occupe de la préparation physique et mentale des athlètes, en vue de l’amélioration de leurs performances et de leur participation à des compétitions. Il exerce son activité essentiellement dans le cadre de fédérations ou d’institutions sportives, ainsi que dans des centres de formation sportive.
Il existe également de nouveaux débouchés en tant qu’entraîneur/coach personnel. Pour ce type d’activité – qui n’est pas encore très répandu en Suisse, contrairement à d’autres pays – il faut faire preuve d’une très grande flexibilité et avoir acquis de larges connaissances sur les formes d’entraînement et la santé (nutrition, gestion du stress, etc.).

Domaine de la santé

La promotion de la santé, la prévention des maladies de civilisation, la rééducation sont également des domaines dans lesquels les spécialistes du sport et du mouvement peuvent trouver des emplois. Dans ce cadre, ils travaillent par exemple dans des centres de réadaptation, dans des cliniques spécialisées, des établissements de fitness, mais aussi dans des entreprises, ou encore auprès de caisses-maladie. Ils élaborent des programmes d’activité physique ou de gestion du stress, développent des types ou moyens d’entraînement appropriés, font des recherches et prodiguent des conseils en matière d’ergonomie, proposent des activités physiques adaptées aux besoins et spécificités de groupes particuliers (aînés, handicapés), etc.

Administration et gestion

Les diplômés en sciences du sport peuvent aussi trouver des emplois dans les administrations publiques, notamment dans les offices ou services des sports. Dans ce cadre, ils assument parfois des tâches de direction, planifient et organisent des manifestations sportives, gèrent la location d’infrastructures sportives, coordonnent la rénovation d’installations existantes, s’occupent de publicité et d’information au public, assurent les contacts avec les autorités, ou encore interviennent en matière d’activités sportives scolaires, pour ne mentionner que quelques-unes des tâches qui leur sont confiées.
Au sein des fédérations et associations sportives, ils peuvent trouver des emplois autres que celui d’entraîneur: tâches de gestion et de direction, planification stratégique, organisation de manifestations, formation et formation continue, gestion de collaborateurs bénévoles, relations publiques, acquisition de sponsors, etc.

Management et marketing sportifs

Les diplômés en sciences du sport qui travaillent dans le domaine du management et du marketing sportif organisent des événements, offrent des conseils en matière de sponsoring, assurent le suivi personnalisé d’un sportif en particulier (planification de carrière, conclusion de contrats publicitaires, conseils financiers, etc.), s’occupent de relations publiques et du contact avec les médias. Ils doivent posséder de bonnes capacités de communication et de contact, mais également des connaissances en matière d’économie d’entreprise. Les centres de fitness et de loisirs, les agences de marketing sportif, les départements de marketing et de sponsoring de grandes entreprises ou encore les prestataires en matière de tourisme sportif sont autant d’employeurs potentiels.

Journalisme spécialisé

Les diplômés en sciences du sport peuvent également travailler en tant que journalistes sportifs pour la presse écrite, la radio ou la télévision. Si l’on se destine à ce genre d’activité, il est recommandé de s’initier tôt et progressivement au journalisme – par exemple en rédigeant divers articles et comptes rendus pour un journal local durant les études, ou en commentant l’une ou l’autre manifestation sportive pour une radio locale.

Recherche et activité scientifique

Dans le domaine de la recherche, les diplômés en sciences du sport travaillent pour les hautes écoles, ou pour l’Office fédéral du sport, par exemple. Ils mènent des recherches dans divers domaines: biologie du sport, apprentissage du mouvement, biomécanique, médecine du sport, psychologie et sociologie du sport, etc.

Professions, fonctions

La liste ci-dessous présente quelques professions et fonctions souvent exercées par les diplômés de cette filière.



orientation.ch