Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

A propos du TIPE

Le Test d’intérêts pour les études TIPE est un test d’orientation qui permet aux futurs étudiants d’évaluer leur intérêt pour un domaine d’études. Le TIPE recouvre les offres des hautes écoles universitaires, des hautes écoles spécialisées et des hautes écoles pédagogiques suisses.

Groupe cible

Le TIPE s’adresse en priorité aux élèves du secondaire II et à toute personne souhaitant entamer des études supérieures.

Concept et bases théoriques

Le TIPE a été élaboré par des spécialistes de l’orientation universitaire et de carrière en Suisse. Le test est basé sur les titres des cours proposés dans les différents cursus de bachelor.

Le TIPE est un outil d’autoévaluation qui mesure le niveau d’intérêt de la personne pour différentes filières d’études. Les résultats renvoient également vers des informations spécifiques aux cursus.

Il est recommandé de se renseigner sur les domaines d’études avant de faire le test.

Déroulement et évaluation

Le TIPE est accessible sur orientation.ch. Un code d’accès, qu’il est possible d’envoyer à une adresse électronique, est généré à la première visite. Il permet à l’utilisateur de retrouver ses résultats ultérieurement. Les données sont enregistrées de manière anonyme.

La personne choisit parmi les quelque 120 filières couvertes par le test celles qui l’intéressent. Les titres des cours proposés dans ces filières lui sont ensuite soumis: pour chaque intitulé, la personne indique son niveau d’intérêt.

Le test dure deux à trois minutes par filière. Dans certains cas (sciences, ingénierie, santé, etc.) le système génère des questions supplémentaires centrées sur des matières fondamentales incontournables (p. ex. mathématiques), ce qui allonge le test de deux ou trois minutes.

Les intitulés sont en français, mais parfois aussi en anglais ou en allemand, selon la langue dans laquelle se déroule le cursus ou le cours.

Les niveaux d’intérêt sont associés à un nombre de points:

  • ++ = m’intéresserait beaucoup: 5 points;
  • + = m’intéresserait: 4 points;
  • +- = ne susciterait en moi ni intérêt, ni désintérêt: 3 points;
  • - = ne m’intéresserait guère: 2 points;
  • -- = ne m’intéresserait pas du tout: 1 point.

À la fin du test, le système additionne les points et classe les résultats obtenus selon trois catégories:

  • ne m’intéresse guère: de 10 à 24 points: intérêt plutôt faible;
  • ni intérêt, ni désintérêt: de 25 à 35 points: intérêt moyen;
  • m’intéresse: de 36 à 50 points: intérêt élevé.

Le Test d’intérêts pour les études peut être utilisé plusieurs fois. Les résultats obtenus peuvent être enregistrés ou imprimés et restent accessibles pendant six mois à l’aide du code d’accès.

Interprétation

Si une personne passe deux tests et obtient des résultats très proches appartenant à deux catégories différentes (p. ex. 35 points «intérêt moyen» et 37 points «intérêt élevé»), son niveau d’intérêt pour les deux filières peut être considéré comme équivalent. Elle devrait donc se renseigner plus en détail sur les deux cursus. En revanche, si les scores sont plus éloignés tout en appartenant à la même catégorie (p. ex. 37 points et 49 points), le niveau d’intérêt peut être interprété comme étant différent.

Si un niveau d’intérêt faible ou moyen ressort de tous les tests, cela ne signifie pas forcément qu’aucune filière ne suscite d’intérêt. Ce type de résultat peut être le signe d’une posture critique et d’une tendance à peu utiliser les extrêmes (idem pour quelqu’un qui obtiendrait des niveaux d’intérêt élevés dans tous les domaines).

Lors de l’interprétation des résultats, il faut tenir compte de l’intérêt suscité par les matières fondamentales. Ces branches de base font intégralement partie des cursus, au même titre que les autres enseignements.

Il est toujours possible de demander conseil à un ou une spécialiste de l’orientation, quels que soient les résultats du test.

L’analyse fournit des recommandations pour la suite du processus.

Limites

Le TIPE n’est pas à proprement parler un test. C’est un vérificateur d’intérêts qui ne pose qu’un diagnostic approximatif sur les intérêts pour les différents domaines d’études.

Les intitulés de cours étant présentés dans un jargon technique, les futurs étudiants peuvent avoir de la peine à tout comprendre et donc à évaluer correctement leur degré d’intérêt. Le TIPE ne comprend pas forcément toutes les filières d'études proposées en Suisse.

Cet outil ne se substitue en aucun cas aux stages d’observation, aux recherches personnelles sur les domaines d’étude et à la participation aux journées portes ouvertes des hautes écoles.



orientation.ch