?global_aria_skip_link_title?

Police, service pénitentiaire

Le secteur est au service des personnes et de la collectivité: il assure la sécurité publique, veille au respect de la loi, enquête sur les délits et prend en charge les personnes détenues.

Aperçu du secteur

Deux policiers parlent à des parents dans la cour d'une école.
© SDBB I CSFO, photo Viola Barberis

La police et le service pénitentiaire couvrent un large champ d'activités avec de nombreuses possibilités de spécialisation.

Deux policiers parlent à des parents dans la cour d'une école.

© SDBB I CSFO, photo Viola Barberis

Domaines d'activité: du test d'alcoolémie à la prise en charge des personnes en détention

Les personnes actives dans les domaines de la police et du service pénitentiaire interviennent dans les domaines suivants:

  • Sécurité
  • Circulation
  • Criminalité
  • Privation des libertés

En chiffres: plus de 420'000 infractions enregistrées par la police

L'infographie de 2020 communique des chiffres concernant le nombre d'infractions au Code pénal, la part des infractions ayant une composante numérique, le nombre de mineurs placés et d'adultes incarcérés, le nombre de cambriolages quotidiens.
Infographie Criminalité et droit pénal. © BFS/OFS/UST/FSO
L'infographie de 2020 communique des chiffres concernant le nombre d'infractions au Code pénal, la part des infractions ayant une composante numérique, le nombre de mineurs placés et d'adultes incarcérés, le nombre de cambriolages quotidiens.

Infographie Criminalité et droit pénal. © BFS/OFS/UST/FSO

Marché du travail

Le marché de l'emploi de la sécurité publique est également exposé à la conjoncture.

Compétences: habileté dans les rapports humains

Les policiers et policières ne sont plus de simples "gardien-ne-s de la paix", mais des prestataires de services dotés de nombreuses compétences. Ces professionnel-le-s disposent d'aptitudes à communiquer et à travailler en équipe et de compétences interculturelles. Ils et elles savent faire preuve de prudence et d'empathie, de persévérance, de résistance au stress et de flexibilité, etc.

Emploi: des places de formation vacantes

Les corps de police cantonaux doivent organiser la relève. Des stands d'information et des réunions d'information font la promotion de la polyvalence des métiers de la police et des possibilités d'évolution dans le secteur. Du fait de l'absence de manifestations d'information pendant la pandémie, des places de formation restent encore vacantes.

Marco Blaser, commandant du centre de recrutement de la police cantonale bernoise

«Je ne connais aucun autre métier qui offre autant de possibilités de développement.»

Voir la page Marché du travail: Police, service pénitentiaire

Portraits

Des personnes actives dans le domaine de la police et du service pénitentiaire expliquent en quoi consiste leur travail et évoquent leur parcours.

Philipp Bösiger, inspecteur scientifique, chef de groupe suppléant dans une police cantonale

«Je passe environ 40% de mon temps à l'extérieur. Je me rends sur les lieux d'agressions, d'homicides ou d'infractions, à la recherche d'indices utiles à l'enquête.»

Voir la page Portrait: police judiciaire
Claudia Grande, collaboratrice au département de la gestion des menaces du Canton de Berne

«Je traite des situations très diverses: affaires de violence domestique, attaques ciblant les autorités, etc.»

Voir la page Portrait: sécurité publique
Max Stäger, agent de détention BF dans un grand établissement pénitentiaire

«Plusieurs cultures sont représentées dans le monde carcéral: il est donc important d'apprécier le contact avec des personnes de différents pays.»

Voir la page Portrait: service pénitentiaire

Se former et se perfectionner

En Suisse, il existe des formations de différents niveaux permettant de s'insérer et d'évoluer professionnellement dans ce secteur. Chaque voie de formation a ses conditions d'admission particulières.

Voies de formation: tournées sur l'expérience pratique et unifiées

Il n'existe actuellement pas de formation professionnelle initiale CFC ou AFP dans le secteur de la police et du service pénitentiaire. Pour la formation de Policier BF / Policière BF, il faut poser sa candidature auprès d'un corps de police cantonal ou municipal ou auprès de la Police des transports CFF. La première condition préalable est en général un certificat fédéral de capacité CFC ou une maturité. La formation dure deux ans, à temps plein. La formation théorique a lieu dans l'un des centres de formation régionaux, la formation pratique au sein du corps de police.

Pour le domaine du service pénitentiaire, l'entrée se fait par un emploi dans une prison. De plus, il faut avoir achevé une formation professionnelle initiale CFC ou être titulaire d'une maturité pour entamer la formation d'Agent de détention BF / Agente de détention BF. La formation dure deux ans et s'effectue en cours d'emploi sous forme de cours blocs au Centre suisse de compétence en matière d'exécution des sanctions pénales CSCSP.

Vues d'ensemble des possibilités

  • Schéma [PDF, 112 KB]: vue d'ensemble des principales formations sous la forme d’un schéma récapitulatif sur une page, hors CFC et AFP
  • Liste des formations [PDF, 164 KB]: liste des formations et des perfectionnements possibles, classés par niveau de formation, CFC et AFP inclus
  • Recherche: description des professions et des fonctions


orientation.ch