?global_aria_skip_link_title?

Portrait: commerce de fleurs et de plantes

Une manager en commerce de détail DF, propriétaire d'un magasin de fleurs, présente son activité et ses tâches.

Un joli bouquet de compétences

Eva Phillips, gérante d'un magasin de fleurs, dans sa propre boutique

Une femme arrange un bouquet dans une boutique de fleurs.
La commercialisation de fleurs et de plantes requiert des aptitudes artistiques et des compétences en gestion d'entreprise. © SDBB I CSFO, photo Dieter Seeger
Une femme arrange un bouquet dans une boutique de fleurs.

La commercialisation de fleurs et de plantes requiert des aptitudes artistiques et des compétences en gestion d'entreprise. © SDBB I CSFO, photo Dieter Seeger

Biographie express

Année/âge Activité/formation
18 ansCFC de fleuriste. Gérante de filiale: Blume 2000, Uster ZH
22 ansBrevet fédéral de spécialiste du commerce de détail. Responsable de l’entrepôt central, des achats et du liage: Blume 3000, Rümlang ZH. Ouverture et direction d’un magasin de fleurs: Aurora, Urdorf ZH
24 ansDiplôme fédéral de manager en commerce de détail. Gérante de filiale: Blume 3000, gare centrale de Zurich. Floral Designer: Evans Flowers and Greenhouse, États-Unis
27 ansPropriétaire d’un magasin de fleurs: Blumen Frisch, Urdorf ZH
38 ansFormation continue: Academy of Flowerdesign, Wangen ZH
41 ansDiverses formations continues: Academy of Flowerdesign, Wangen ZH

Quelles sont vos tâches?

Mes journées sont variées et bien remplies! Je sers les clients à la boutique. J'entretiens le contact avec mes fournisseurs, dans les environs et aux Pays-Bas. Je commande des plantes et des fleurs coupées, contrôle la marchandise livrée. Je peux ensuite préparer et livrer les commandes reçues. À côté de la vente de fleurs, mon entreprise propose diverses prestations complémentaires, comme l’organisation des fêtes de mariages, d’anniversaires et d’autres événements. Mon activité englobe aussi des tâches administratives en lien avec la gestion de ma boutique. Je m’occupe également de mettre à jour le site Internet, de publier des posts sur Facebook et Instagram. Il m'arrive parfois de me rendre à des foires aux fleurs aux Pays-Bas et aux États-Unis.

«Il est important de percevoir les tendances et d’être dans l’air du temps.»

Quelles compétences exige votre poste?

Des compétences en gestion d'entreprise sont indispensables: savoir calculer les coûts des compositions florales, comprendre le fonctionnement de la comptabilité et connaître des techniques de marketing. Il faut aussi être curieux, se tenir au courant des tendances qui fleurissent à l'étranger. Le suivi de formations continues me permet d'étoffer mon bagage de connaissances: nouvelles techniques et tendances dans le domaine floral, utilisation des formes et des couleurs ou encore stylistique de la composition. J'ai aussi développé de nouvelles compétences dans la planification et l’organisation d’événements ainsi que dans la gestion des réseaux sociaux.

Quels défis rencontrez-vous?

Il est important d’être dans l’air du temps et à l'écoute du marché. La clientèle souhaite de plus en plus d’offres globales. Elle rêve en même temps d’une solution taillée sur mesure pour des événements particuliers. Elle est également sensible aux aspects écologiques. Il faut savoir s'adapter et répondre à toutes ces attentes.

En savoir plus



orientation.ch