?global_aria_skip_link_title?

Portrait: élevage

Une spécialiste en agriculture biodynamique BF, en cours de formation, présente son activité et ses tâches.

Des tâches merveilleusement variées

Manuela Just, spécialiste en agriculture biodynamique BF dans une exploitation Demeter

Manuela Just accompagne un troupeau de bovins
Les tâches dans le domaine de l'agriculture sont très variées, en symbiose avec les animaux, les cultures et la nature. © SDBB I CSFO, photo Dieter Seeger
Manuela Just accompagne un troupeau de bovins

Les tâches dans le domaine de l'agriculture sont très variées, en symbiose avec les animaux, les cultures et la nature. © SDBB I CSFO, photo Dieter Seeger

Biographie express

Année/âge Activité/formation
27 ansMaster en économie politique HEU: Université de Saint-Gall
27 ansBusiness analyst et cheffe de projet: Helvetia, Saint-Gall
29 ansDivers stages et formations dans les domaines de l’environnement, de la protection et des soins aux animaux. Stage à la ferme. Formation de guide et de bergère. Activité de ranger et d'enseignante dans le domaine de la protection de la faune
33 ansDébut de la formation d’agricultrice CFC avec spécialisation en agriculture biologique et de spécialiste en agriculture biodynamique BF: Biodynamische Ausbildung Schweiz, Rheinau ZH

Comment êtes-vous arrivée dans le secteur de l'agriculture?

Tout a commencé avec une formation de guide et un stage au parc zoologique de Goldau en parallèle à mon travail pour une compagnie d'assurance. D'un poste à plein temps, je suis passée à une activité à temps partiel. Ceci m'a permis de développer mon intérêt pour la nature: j'ai travaillé en tant que ranger et réalisé des formations dans les domaines de la chasse et de la pédagogie en lien avec la nature. J'ai fini par résilier mon travail pour me dédier entièrement à mes nouveaux projets. J'ai effectué une formation de bergère, puis une saison d'hiver dans une cabane en montagne. Il était de plus en plus clair pour moi que je voulais effectuer la formation d'agricultrice.

«Pour moi, le plus grand défi, ce sont les heures de présence. Mes semaines de travail à la ferme comptent 55 heures.»

Quelles sont vos tâches?

Je travaille dans une ferme agrotouristique qui cultive et élève des animaux en biodynamie. Le matin à 6 h, je m'occupe des bêtes: je nourris les poules, les chevaux, les vaches, les moutons et les cochons. J'évacue le fumier des étables et trais les vaches. Après le petit-déjeuner, j'affine le fromage, amène le lait à la laiterie. À midi, je distribue du fourrage au bétail. L'après-midi, je sors le compost à l'aide des chevaux. En fin de journée, j'affourage de nouveau les animaux, trais les vaches et nettoie les oeufs. Dans les fermes Demeter, le travail avec les gens n’est pas en reste: nous accueillons régulièrement des classes d'école.

Quelles compétences exige votre poste et quels défis rencontrez-vous?

Le plus important dans ce métier, c'est l'enthousiasme vis-à-vis du travail avec les animaux, les cultures et la nature. Il faut aimer faire quelque chose de ses mains et pouvoir travailler en plein air par tous les temps. La profession demande de faire preuve de curiosité, d'avoir du plaisir à apprendre quelque chose de nouveau et d'être résistant. Pour moi, le plus grand défi, ce sont les heures de présence. Mes semaines de travail à la ferme comptent 55 heures. Cela signifie que je suis présente 11 jours d'affilée à la ferme et qu'ensuite j'ai trois jours de congé. Il ne reste pas beaucoup de temps pour autre chose.

En savoir plus



orientation.ch