?global_aria_skip_link_title?

Portrait: agronomie

Une ingénieure HES en agronomie, conseillère technique pour des coopératives fruitières, présente son activité et ses tâches.

Des conseils qui concilient économie et durabilité

Jeanne Giesser, ingénieure HES en agronomie dans une grande coopérative fruitière

Une jeune femme inspecte les fruits d'une plantation
Le suivi des cultures et la mise en place de nouvelles variétés fruitières font partie des tâches de l'ingénieure HES en agronomie . © SDBB I CSFO, photo Thierry Porchet
Une jeune femme inspecte les fruits d'une plantation

Le suivi des cultures et la mise en place de nouvelles variétés fruitières font partie des tâches de l'ingénieure HES en agronomie . © SDBB I CSFO, photo Thierry Porchet

Biographie express

Année/âge Activité/formation
19 ansCFC d’horticultrice et diplôme cantonal en horticulture et agriculture dans les secteurs arboriculture fruitière, arboriculture ornementale, culture maraîchère, floriculture, parcs et jardins. Maturité professionnelle: École d’horticulture de Lullier, Jussy GE
22 ansBachelor HES en agronomie: hepia, Genève et Jussy GE
23 ansStage de 6 mois: police phytosanitaire du canton de Vaud, Morges VD
24 ansArboricultrice et pépiniériste
25 ansConseillère technique: Léman Fruits, Perroy VD. Mandat de recherche: station de recherche de Changins et activité d’arboricultrice
27 ansCheffe de cultures sur un domaine arboricole: Étoy VD. Conseillère technique: Léman Fruits
30 ansConseillère technique: Léman Fruits. Responsable du groupe Innovation pour la Suisse romande: Fenaco, secteur protection des plantes, La Côte VD

Quel est le fil rouge de votre parcours?

J’ai toujours été attirée par le travail en extérieur, par l’horticulture et l’agriculture. Pendant ma formation CFC, je me suis découvert une passion pour l’arboriculture fruitière. Elle ne m’a jamais quittée depuis! J’ai entrepris par la suite la formation HES en agronomie avec l’envie d’étendre mes connaissances. Mon bachelor en poche, j’ai occupé divers postes dans la production fruitière, le conseil technique et la recherche.

«L’aspect décisionnel demande de mettre les intérêts du producteur dans la balance, aussi bien en termes d’écologie que d’économie.»

Quelles sont vos tâches?

Le groupement d'arboriculteurs pour lequel je travaille stocke, conditionne et commercialise des fruits. Je conseille les producteurs sur les interventions à effectuer sur les cultures ou les variétés à planter. Pendant les récoltes, je réalise des analyses sur les fruits pour déterminer le stade de récolte optimal. Je collabore aussi avec les services cantonaux, dans le suivi de maladies notamment, ainsi qu’avec les stations de recherche et les autres coopératives. La veille par rapport aux nouveautés et aux développements fait aussi partie de mes tâches. Je vulgarise ces informations et les transmets par différents canaux. Dans mon activité, la période de février à octobre est généralement très chargée; l’hiver est plus calme.

Quelles sont les qualités requises?

Il faut avant tout une excellente capacité d’observation et de synthèse. L’aspect décisionnel demande de mettre les intérêts du producteur dans la balance, aussi bien en termes d’écologie que d’économie. Mon activité requiert aussi la faculté de s’adapter aux événements – météo, présence de ravageurs, etc. – car tout change extrêmement vite. Il est nécessaire également de toujours remettre en question ce qui existe, d’être constamment à la recherche d’une meilleure solution. Cela demande beaucoup d’énergie.

En savoir plus



orientation.ch