?global_aria_skip_link_title?

Portrait: services centraux

Du terrain au bureau: un garde-frontière BF, futur économiste d'entreprise HES, présente ses activités et ses tâches.

La douane, le champ des possibles

Fabian Venzin, spécialiste en controlling, économiste d'entreprise HES en formation

Fabian Venzin dans son bureau
Fabian Venzin. © BAZG/OFDF/UDSC
Fabian Venzin dans son bureau

Fabian Venzin. © BAZG/OFDF/UDSC

Biographie express

Âge/annéeActivité/formation
20 ansMaturité gymnasiale
21 ansService militaire, grade d'officier
22 ansFormation de garde-frontière. Formation théorique: cours-blocs au Campus BAZG, Liestal BL. Formation pratique: interventions mobiles, région de Schaffhausen SH
24 ansBrevet fédéral de garde-frontière, aujourd'hui nouvelle formation: brevet fédéral de spécialiste en douane et sécurité des frontières. Stage linguistique et activité de renfort FRONTEX, postes-frontières du Tessin. Instructeur en natation de sauvetage: Société suisse de sauvetage, Sursee LU
28 ansDébut du bachelor en économie d'entreprise HES: FHGR, Coire. Activité de garde-frontière à temps partiel
29 ansStage: Département controlling et gestion intégrée des risques, Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières OFDF. Études à temps partiel
30 ansSpécialiste en controlling: Département controlling et gestion intégrée des risques. Études à temps partiel OFDF

Pourquoi avez-vous changé d'activité?

Après environ huit ans d'activité en tant que garde-frontière, il était temps pour moi de changer quelque chose. J'ai décidé de faire des études supérieures pour mener à bien ce tournant professionnel. Attiré par les chiffres, j'ai commencé une formation HES d'économiste d'entreprise en cours d'emploi. Quand l'opportunité d'un stage au service controlling de l'OFDF s'est présentée, je l'ai saisie! Mener de front les études, la vie privée, l'activité de garde-frontière et le stage: ce n'était pas toujours facile. Mais cet investissement a débouché sur un emploi fixe de collaborateur au département controlling de l'OFDF.

«Mon expérience de garde-frontière est un plus: je peux établir un lien direct entre les chiffres et le terrain. Mon expérience apporte aussi de la valeur ajoutée dans les projets.»

Quelles sont vos nouvelles tâches?

Je planifie et coordonne avec mes collègues les différentes étapes pour l'établissement du budget de l'OFDF. Je prépare la documentation en vue des discussions avec les instances supérieures: rapports de controlling ou autres analyses. Chaque jour, j'actualise des rapports de données, contrôle les crédits et effectue des analyses financières. Je réponds également à des demandes internes ou externes, émanant par exemple du Département fédéral des finances. Durant la période de clôture des comptes, je suis très occupé avec des tâches spécifiques telles que la gestion des réserves. Mon expérience de garde-frontière est un plus: je peux établir un lien direct entre les chiffres et le terrain. Mon expérience apporte aussi de la valeur ajoutée dans les projets.

Quelles compétences exige votre poste?

Le poste requiert une grande affinité pour les chiffres. Il faut aimer manier un nombre important d’informations et être capable de travailler avec différents systèmes informatiques. La fonction demande aussi des aptitudes à coordonner et à travailler de manière autonome. Les connaissances en comptabilité et controlling sont également essentielles pour comprendre les liens entre toutes les données. Mes études en économie d’entreprise consolident mes acquis dans ces domaines. Elles sont prises en charge par mon employeur et m'apportent beaucoup dans mon activité.

En savoir plus



orientation.ch