?global_aria_skip_link_title?

Médecine humaine: débouchés

Les études en médecine humaine mènent à des activités professionnelles clairement définies. Les différentes spécialisations donnent accès à des domaines variés.

Domaines d’activité

Les diplômés commencent généralement leur carrière professionnelle en tant que médecins-assistants dans un hôpital.

Formation postgrade et spécialisation

La formation postgrade permet aux diplômés et diplômées d'accroître leurs compétences et de se spécialiser dans un domaine spécifique. La plupart des médecins travaillent ainsi pendant 5 à 6 ans comme médecins-assistants dans les hôpitaux. Cela leur permet notamment d'acquérir les connaissances et les techniques propres à leur domaine de spécialisation. Au terme de leur formation postgrade, les diplômés et diplômées en médecine obtiennent l'un des 45 titres de spécialiste FMH (Fédération des médecins suisses). Parmi les plus courants, on mentionnera les titres de spécialiste en médecine interne générale, en pédiatrie, en chirurgie, ou encore en psychiatrie et psychothérapie.

Hôpital

Après leur assistanat, beaucoup de médecins travaillent dans les hôpitaux et les cliniques comme médecins hospitaliers. Ces postes offrent aux médecins une activité médicale régulière et la possibilité d'un travail à temps partiel ou d'un partage du travail.

Cabinet médical

Environ 50% des membres FMH travaillent dans des cabinets privés ou de groupe. Certains médecins (surtout ceux des disciplines opératoires) sont également responsables du suivi de leurs patients durant leur hospitalisation. Des postes existent également dans des centres médicaux réunissant médecins généralistes, spécialistes et thérapeutes.

Autres débouchés

  • Le marketing, la distribution de médicaments dans l'industrie chimique et pharmaceutique et la représentation médicale sont d'autres débouchés possibles.
  • Les médecins qui s'intéressent aux questions juridiques ou de droit du travail peuvent trouver des débouchés dans la médecine légale ou la médecine du travail, où ils exercent comme experts pour les assurances et les caisses-maladie.
  • Les médecins attirés par la communication peuvent prodiguer des conseils de santé par téléphone, dans un centre d'appel médical. Ils ont aussi la possibilité de travailler dans le journalisme médical, ou encore dans des centres d'information et de documentation médicales.
  • Pour ceux qui veulent combiner la médecine et l'informatique, le domaine de l'informatique et de la statistique médicale est pourvoyeur d'emplois.
  • Les médecins qui s'intéressent aux analyses économiques peuvent, quant à eux, trouver un poste dans l'administration publique, au sein d'une caisse-maladie, ou dans la direction d'un hôpital.
  • Après leurs études, quelques médecins poursuivent une activité dans la recherche au sein des universités, des cliniques ou de l'industrie pharmaceutique. Ces recherches sont souvent combinées avec des activités d'enseignement.
  • Les organisations internationales et les organisations humanitaires telles que le CICR représentent d'autres débouchés possibles pour les diplômés et diplômées en médecine.


orientation.ch