?global_aria_skip_link_title?

Sciences et technologie biomédicales, sciences de la vie, biotechnologie, technique médicale, neurosciences: débouchés

Les spécialistes en sciences et technologie biomédicales, en sciences du vivant et en neurosciences se trouvent à l'interface entre la médecine, la biologie et la technique. Ils travaillent principalement dans le secteur scientifique et la santé, ainsi que dans l'industrie pharmaceutique et les technologies médicales.

Domaines d'activité

Les sciences et technologie biomédicales, les sciences de la vie, les biotechnologies, les techniques médicales et les neurosciences se concentrent principalement sur les la matière vivante et la nature. Ces disciplines se différencient des nanosciences qui se concentrent sur la conception et la fabrication d’objets et de matériaux infiniment petits. Elles se distinguent également des sciences naturelles interdisciplinaires qui regroupent les sciences de base que sont la chimie, la physique, la biologie, ainsi que l’informatique et les mathématiques. Au carrefour entre les sciences de la vie, la médecine et la technique, les diplômé-e-s trouvent des débouchés en particulier dans la recherche et le développement.

Quiconque souhaite se tourner vers la recherche fondamentale ou développer de nouveaux procédés et produits doit poursuivre ses études après le master (doctorat ou post-doctorat). Les diplômé-e-s qui comptent entrer directement dans la vie professionnelle doivent faire preuve d'esprit d'initiative pour choisir leurs spécialisations et leurs stages de manière ciblée, durant une longue phase d'orientation.

Recherche fondamentale

Les hôpitaux universitaires et les instituts de recherche multidisciplinaires sont les principaux centres de recherche fondamentale en sciences de la vie. Les doctorant-e-s assument également des tâches d'enseignement dans les hautes écoles, par exemple lors de séminaires d'introduction.

Recherche appliquée et industrie

Les départements de recherche et développement des entreprises industrielles se concentrent sur la recherche appliquée. Les nouvelles connaissances et les nouveaux produits font l'objet d'activités de documentation et de dépôt de brevets. Les diplômés peuvent aussi assumer des responsabilités dans la gestion de produits, le marketing ou l'assurance qualité.

Industrie et économie privée

Selon leur domaine de spécialisation, les diplômé-e-s peuvent se tourner vers l'industrie du bâtiment et les entreprises actives dans les techniques de sondage et de mesure ou vers des sociétés informatiques spécialisées dans les données environnementales. Ils ou elles participent au développement ou au contrôle de produits et de services dans leur domaine de spécialisation.

Enseignement

Les diplômé-e-s qui ont étudié la chimie, la biologie, les mathématiques ou la physique peuvent se tourner vers l'enseignement de ces branches au niveau secondaire II (maturité). Des activités de médiation sont également possibles dans le domaine de la formation d'adultes ou dans les musées.

Secteur privé des services et autres domaines d’activité

Le secteur privé des services (conseil aux entreprises), l'administration publique ou les associations et sociétés spécialisées offrent également des possibilités d'emploi. Les diplômé-e-s remplissent des fonctions dans le conseil, la gestion de projets et de connaissances ou encore la communication spécialisée.



orientation.ch