?global_aria_skip_link_title?

Portrait: instruction

Une sapeur-pompier permanente, instructrice fédérale dans un service de défense incendie et secours SDIS, présente son activité et ses tâches.

Des compétences utiles à la société

Renata Strauss-Gerardi, instructrice fédérale et sapeur-pompier permanente dans un service de défense incendie et secours SDIS

Renata Strauss-Gerardi.
Renata Strauss-Gerardi. © Renata Strauss-Gerardi
Renata Strauss-Gerardi.

Renata Strauss-Gerardi. © Renata Strauss-Gerardi

Biographie express

Année/âge Activité/formation
19 ansCFC d’employée de commerce. Divers postes de secrétaire à temps partiel
31 ansSecrétaire: Service Défense Incendie et Secours SDIS, Renens VD. Formation de base cantonale sapeur-pompier volontaire: Établissement d'assurance contre l'incendie et les éléments naturels du Canton de Vaud
39 ansDiverses promotions: grades de lieutenant, puis premier-lieutenant, d’officier et de cheffe d’intervention
40 ansDiverses promotions: membre de l’État-major et de quartier-maître, SDIS Malley, Prilly-Renens. Promotion au grade de capitaine. Formation d’instructrice fédérale: École suisse d'instructeurs sapeurs-pompiers ESISP, Couvet NE
41 ansDiverses formations: Formation pour instructeurs sur la protection respiratoire, formation des cadres en conduite d’interventions, formation d’instructrice cantonale pour les phénomènes thermiques
50 ansInstructrice: International Fire Academy IFA, Balsthal SO
51 ansOfficier quartier-maître et sapeur-pompier permanente à l’Association Sécurité Riviera ASR, SDIS Riviera VD

Comment êtes-vous rentrée au service du feu?

J'ai débuté en tant que secrétaire dans une caserne. Puis, je me suis vite sentie en décalage par rapport à mes collègues sapeurs-pompiers. Quand je les voyais revenir d'interventions, je ressentais le besoin de rentrer aussi dans l’action. Certains collègues masculins m’ont beaucoup encouragée. Ce soutien a joué un grand rôle dans ma décision de franchir le pas vers l'instruction. J’ai pu ainsi suivre en caserne les diverses formations destinées aux volontaires. Les aspects techniques liés aux interventions, le port de l’appareil de protection respiratoire, la conduite en urgence ou la prise de décision en tant que cheffe d’intervention ne m’ont jamais effrayée. Au contraire!

«J’ai fait de mon métier une passion et de ma passion un métier.»

Quelles sont vos tâches?

J’ai trois casquettes différentes. Dans ma fonction de quartier-maître permanente, je chapeaute tous les aspects administratifs et financiers du SDIS. J'intègre les volontaires, gère les dossiers du personnel, effectue le paiement des soldes. Après chaque intervention, je vérifie le rapport rédigé par le chef ou la cheffe d'intervention et j'en effectue le suivi administratif. En parallèle à cet engagement à 100%, j’interviens dans mon temps libre comme instructrice fédérale. Je dispense des cours pour la formation des sapeurs-pompiers volontaires au niveau cantonal. Je forme également à l'International Fire Academy dans des domaines spécifiques comme les interventions dans les tunnels routiers ou ferroviaires. Je reste également active sur le terrain en tant que sapeur-pompier ou cheffe d’intervention.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier?

J'ai découvert le service du feu en exerçant mon métier de secrétaire. Aujourd'hui, j'exerce moi-même l'activité de sapeur-pompier. J’ai fait de mon métier une passion et de ma passion un métier. J’aime transmettre mes connaissances aux autres. Peu importe la spécialité que j’enseigne, c’est la finalité qui compte. Je contribue à renforcer les connaissances des sapeurs-pompiers dans leur rôle de protection des personnes et j'en éprouve une grande fierté. J’aime aussi beaucoup passer d’une tâche administrative à l’action sur le terrain. Ces changements de rythme journaliers rendent mon activité très dynamique!

En savoir plus



orientation.ch