Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Histoire de l'art: débouchés

Les diplômés en histoire de l'art travaillent dans les musées, les institutions culturelles, la protection du patrimoine, l'entretien des monuments, les écoles de maturité gymnasiale, les bibliothèques et pour l'administration publique.

Domaines d’activité

Les écoles secondaires, les hautes écoles, les bibliothèques, l'administration publique et le domaine de la communication et des médias offrent des débouchés aux diplômés en histoire de l'art.

Culture

La plupart des historiens de l'art souhaitent trouver, à la fin de leurs études, un emploi dans l'industrie de l'art ou dans la culture. Les emplois fixes sont cependant rares. Plus les contacts avec des employeurs potentiels ont été soignés pendant les études, par exemple dans le cadre du travail de diplôme ou du doctorat, par du bénévolat ou de petits boulots dans des institutions culturelles, plus grandes sont les chances de trouver un emploi après les études. L'entrée dans la vie active se fait généralement par des stages ou des emplois à temps partiel.

Recherche et enseignement à l'université

Environ un diplômé sur huit reste à l'université après ses études. Travaillant comme assistants, collaborateurs scientifiques ou chargés de cours, ces diplômés développent des projets de recherche, écrivent leur doctorat ainsi que des articles spécialisés, organisent des symposiums, sont chargés de cours, corrigent des travaux de semestre et encadrent les étudiants.

Enseignement

Dix pour cent des diplômés sont engagés dans une école de maturité gymnasiale ou de culture générale après leurs études. Ils ou elles y enseignent l'histoire de l'art, de l'Antiquité aux temps modernes. Ils transmettent à leurs élèves les bases de l'interprétation de l'art, forment leur sensibilité aux formes et aux couleurs, ainsi que la capacité de transcrire en mots ce qu'ils ont perçu. Ils définissent les contenus des cours, corrigent les dissertations et évaluent les travaux de semestre. Titularisés, ils ont la possibilité d'assumer des tâches administratives ou de conseil. Celui ou celle qui souhaite obtenir un poste fixe d'enseignant doit, à côté de l'histoire de l'art, avoir terminé ses études dans une autre branche enseignable et passer un diplôme d'enseignement secondaire.

Entretien des monuments et protection du patrimoine

Les personnes au service de l'entretien des monuments et de la protection du patrimoine sont responsables de la recherche scientifique ainsi que de l'inventaire, de l'estimation et de la documentation des biens culturels. Les historiens de l'art effectuent des expertises et conseillent les propriétaires de monuments, les architectes et les restaurateurs. Ils ou elles évaluent des demandes de subvention, négocient des mises sous protection, répondent aux demandes scientifiques et publient du matériel d'information. Les historiens de l'art qui s'occupent de l'entretien des monuments font un travail public : ils doivent être ouverts et savoir être convaincants, afin de bien faire comprendre les contenus et les enjeux scientifiques.

Archives, bibliothèques, musées

En tant que bibliothécaires ou archivistes, les historiens de l'art soignent et actualisent les stocks existants et les rendent accessibles au public. Ils cherchent les raretés, conseillent les utilisateurs et soutiennent des projets de recherche. Dans les musées, ils ou elles élaborent des concepts d'exposition, produisent des prospectus et de la documentation de presse, et organisent des visites guidées, des conférences de presse ainsi que des manifestations publiques. Ils peuvent se spécialiser dans la conservation ou la restauration d'œuvres d'art.
Pour obtenir un emploi fixe dans une bibliothèque ou un musée, une formation complémentaire est souvent requise.

Journalisme, édition, communication

Les historiens de l'art sont des experts qui connaissent les développements de l'art, de l'esthétique et de l'architecture, qui savent évaluer les créations culturelles contemporaines et qui, dans le cadre d'un travail comme journaliste indépendant ou comme critique d'art, savent parler de ces sujets de manière passionnante. L'historien de l'art qui se destine à une activité journalistique devrait commencer progressivement et le plus tôt possible, par exemple en rédigeant des articles sur le musée local ou sur l'une ou l'autre exposition. C'est en pouvant présenter une série d'articles et de critiques divers que l'on maximisera ses chances d'obtenir, au terme de ses études, un poste fixe de rédacteur ou de travailler en tant que journaliste indépendant.
Des possibilités d'emploi existent également dans l'édition, la communication, les relations publiques et la publicité. On relèvera l'importance de nouer des contacts et de faire des expériences professionnelles dans ces domaines pendant les études déjà.

Administration publique, associations et fondations

Les diplômés peuvent aussi trouver un emploi à l'Office fédéral de la culture, dans les départements cantonaux ou auprès de fondations et d'associations privées. Dans ce cadre, ils ou elles évaluent des demandes de subvention, soutiennent des projets artistiques novateurs, font le lien entre des artistes et des exposants et organisent des concours pour de jeunes artistes.

Autres débouchés

Comme toutes les études en sciences humaines et sociales, l'histoire de l'art confère des capacités et savoir-faire généraux qui mènent la plupart du temps à des domaines d'activité bien éloignés de l'art. Le sens développé de l'historien et de l'historienne de l'art pour les formes, les matériaux et la technique, leur rapidité de compréhension des textes ainsi que leur perception des nouveautés et des développements peuvent être utiles dans des domaines d'activité très variés, qui n'ont pas forcément de lien direct avec la culture.

Professions, fonctions



orientation.ch