Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Histoire: débouchés

Après leurs études, les historiens et les historiennes travaillent la plupart du temps dans le domaine de l'enseignement et de la recherche, dans les archives, les musées, les bibliothèques, les médias, les maisons d'édition ou l'administration publique.

Domaines d’activité

Pendant leurs études, les historiens et les historiennes ont appris à faire des recherches de façon autonome, à interpréter différentes sources et à décrire de manière claire des faits complexes. Grâce à ces capacités, beaucoup de domaines d'activité leur sont ouverts. Des connaissances linguistiques et économiques sont des atouts certains pour la recherche d'emploi.

Les contacts avec le monde professionnel devraient être établis tôt - par exemple à l'occasion du travail de master ou du doctorat, ou par des stages, du bénévolat ainsi que des petits boulots dans le domaine visé. L’entrée dans la vie active se fait souvent par des postes à temps partiel.

Recherche

Un sixième des historiens et des historiennes restent à l'université après leurs études. En tant qu'assistant-e-s, ils ou elles font des recherches, analysent et documentent les sources et rédigent une thèse de doctorat. Ils divisent leur temps entre travaux de recherche, suivi et évaluation des travaux et organisation de séminaires et colloques.

Enseignement

Un sixième également des diplômés et des diplômées trouvent un poste à l’école obligatoire, au gymnase, ou dans une école professionnelle. Ils ou elles transmettent les bases de l'histoire, définissent les contenus des cours et corrigent les examens. Les enseignant-e-s qui deviennent doyens et doyennes ou directeurs et directrices assument des tâches supplémentaires dans le domaine de la gestion et de l’administratif. Pour obtenir un poste fixe, il est recommandé d’avoir étudié une autre branche enseignable. Il faut également suivre une formation complémentaire dans une haute école pédagogique.

Archives, bibliothèques, musées

Les archives, les bibliothèques et les musées offrent un domaine d'activité scientifique. Dans les bibliothèques, les historiens et les historiennes s'occupent des stocks existants, les actualisent, les numérisent et les rendent accessibles au public. Ils ou elles conseillent les visiteurs et soutiennent des projets de recherche. Dans les musées, ils élaborent des concepts d'exposition, produisent des prospectus et de la documentation de presse, organisent des visites guidées, des conférences de presse et des manifestations publiques. Dans ces domaines, des formations complémentaires sont souvent requises.

Journalisme

La recherche documentaire, une spécialité des historiens et des historiennes, fait également partie du quotidien des journalistes. Pour un reportage ou un article de presse, différentes sources doivent être collectées, analysées et résumées. À l’instar de l’histoire, le journalisme demande de garder une vue d'ensemble sur des positions controversées et ne pas se laisser influencer par l'une ou l'autre partie.

Les personnes qui souhaitent se lancer dans ce domaine devraient essayer de s’y insérer progressivement et le plus tôt possible, par exemple en rédigeant des articles pour un journal local. Un bon portfolio avec une grande variété d’articles augmente les chances de décrocher un poste dans une rédaction ou de travailler en tant que journaliste indépendant-e.

Communication et relations publiques

Les historiens sont également recherchés dans le domaine de la communication, des relations publiques et de la publicité, par exemple par des entreprises et des organisations publiques (syndicats, partis, œuvres de bienfaisance, etc.) qui souhaitent faire connaître à un large public leurs produits, leurs prestations de service ou leurs opinions.

Édition

Dans le monde de l'édition, les historiens et les historiennes peuvent utiliser leurs connaissances spécifiques et leurs compétences linguistiques. Les personnes actives dans ce domaine jugent et adaptent des manuscrits ou accompagnent un projet de livre de l'idée à la publication. Elles sont également responsables du bon fonctionnement de la maison d'édition, et donc de la planification, de la direction et de la commercialisation des publications.

Carrière internationale

Avec un diplôme d'histoire en poche, celui ou celle qui souhaite faire carrière dans une organisation internationale ou un corps diplomatique a toutes ses chances. Bien entendu, pour ce type de carrière très convoité, il faut accumuler des expériences confirmant son attrait et sa motivation - par exemple effectuer une année d'études dans une université étrangère ou faire un stage dans une organisation internationale.

Autres débouchés

D'autres employeurs possibles sont la Confédération, les cantons, les organisations publiques et privées, les associations et les syndicats. Les historiens et les historiennes effectuent des travaux de recherche et de conceptualisation, planifient des campagnes et des consultations, préparent des projets de loi, identifient les groupes d'intérêts et analysent des arguments. Ils ou elles débutent souvent leur carrière en tant que collaborateurs-trices scientifiques et prennent davantage de responsabilités par la suite.

Comme toutes les études en sciences humaines et sociales, l'histoire confère des compétences générales qui mènent la plupart du temps à des domaines d'activité bien éloignés de la branche étudiée. Quelques diplômés travaillent ainsi dans des banques ou des assurances, dans des services sociaux ou dans l'industrie.

Professions, fonctions



orientation.ch