Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Coronavirus: les services d'orientation proposent des prestations de conseil en ligne, par téléphone et par e-mail.
Certaines entreprises/organisations ne sont plus joignables. Jusqu'à nouvel ordre, aucune manifestation ne peut avoir lieu.

Philosophie: débouchés

Les titulaires d’un master en philosophie enseignent souvent dans les écoles de maturité gymnasiale et les hautes écoles. Les domaines d’activité suivants leurs sont également ouverts: administration publique, journalisme, édition et recherche.

Domaines d’activité

Il existe très peu de métiers en lien étroit avec les études de philosophie, à part l’enseignement dans des écoles de maturité gymnasiale et des hautes écoles. Toutefois, grâce aux outils méthodologiques acquis, à leurs compétences linguistiques et à leur grande culture générale, les diplômés et les diplômées en philosophie trouvent également des emplois dans de nombreux autres domaines qui n’ont pas grand-chose à voir avec la branche, par exemple dans des maisons d’édition, dans des institutions culturelles ou dans des cabinets de conseil en ressources humaines. De tels postes semblent à première vue très éloignés de la formation du philosophe, mais ils peuvent aussi ouvrir des perspectives pour la carrière de ces professionnels et être, pour eux, un tremplin vers de nouveaux domaines d'activité.

Branches secondaires, qualifications supplémentaires et réseautage

Il est particulièrement recommandé aux étudiants en philosophie de choisir des branches secondaires qui soient plus en rapport avec un métier. Des qualifications supplémentaires, en langue, en informatique ou en économie aident à trouver plus facilement un emploi. Les réseaux professionnels devraient, quant à eux, être développés et entretenus le plus tôt possible, par exemple dans le cadre du travail de diplôme (bachelor ou master) ou du doctorat, par des stages, du bénévolat ou encore des emplois d’étudiant dans le domaine visé.

Recherche et enseignement à l'université

Près d’un tiers des diplômés en philosophie sont engagés par une université après leurs études. Les assistants et assistantes, les collaborateurs et collaboratrices scientifiques et les doctorants et doctorantes se consacrent entièrement à la recherche et à l’enseignement. Les chercheurs analysent et interprètent des écrits, des discours, les évolutions de la société ainsi que des projets de lois. Ils planifient des études scientifiques et les réalisent. Ils écrivent des expertises éthiques, des articles spécialisés et leur thèse de doctorat. Ils organisent en outre des séminaires et des congrès, donnent des cours, assurent des tutorats, corrigent des travaux de séminaire et sont responsables du suivi des étudiants.

Enseignement

Un diplômé en philosophie sur cinq enseigne, après ses études, dans une école de maturité gymnasiale, même si cette matière ne fait pas partie de l’enseignement obligatoire. Pour obtenir un poste fixe, un complément de formation en haute école pédagogique est nécessaire. Comme il y a peu d’heures de cours en philosophie, il est recommandé d’avoir une deuxième branche enseignable. Lorsqu’ils sont professeurs principaux ou directeurs d’établissement, les enseignants peuvent également être amenés à assumer des tâches administratives et de conseil.

Les diplômés en philosophie peuvent également travailler dans le domaine de la formation pour adultes et donner, par exemple, des cours de management en résolution de dilemmes ou des cours de formation continue dans le domaine de l’éthique.

Médias et communication

Les quotidiens, les hebdomadaires ainsi que les revues spécialisées offrent d’autres débouchés aux philosophes. Dans le cadre de cette activité journalistique, ces professionnels détectent et expliquent des tendances et des phénomènes sociaux, politiques et économiques et vulgarisent des questions philosophiques à l’intention du grand public. Les étudiants qui souhaitent se lancer dans ce domaine devraient essayer de s’y insérer progressivement et le plus tôt possible, par exemple en rédigeant des articles pour un journal local. Un bon portfolio avec une grande variété d’articles augmente les chances de décrocher un poste dans une rédaction ou de travailler en tant que journaliste indépendant.

Les diplômés et les diplômées en philosophie peuvent également exercer une activité dans le domaine de la communication, des relations publiques ou de la publicité. Pour travailler dans ces domaines prisés, il est important de nouer des contacts et d’acquérir une expérience professionnelle en exerçant, déjà pendant les études, une activité à titre accessoire ou bénévole.

Administration publique, associations et fondations

D’autres employeurs possibles sont la Confédération, les cantons, les organismes publics ou privés, les associations, les fondations et les syndicats. Avec les commissions d’éthique, un autre domaine d’activité captivant s’est ouvert aux diplômés et aux diplômées en philosophie. Ces professionnels produisent des travaux de recherche et de conceptualisation, examinent la nécessité et la faisabilité de projets politiques et de société (comme la publication d’une œuvre posthume ou d’un manuel de cours), identifient les parties impliqués et analysent l’argumentation. Ils commencent souvent leur carrière en tant que collaborateurs scientifiques et peuvent, par la suite, mener des affaires concrètes et participer aux négociations.

Autres débouchés

En tant que bibliothécaires (scientifiques), les diplômés et les diplômées en philosophie entretiennent, mettent à jour et numérisent les fonds et collections d’une bibliothèque et les rendent accessibles au public. Par ailleurs, ils conseillent les visiteurs et soutiennent des projets de recherche.

Ils peuvent aussi travailler en tant que philosophes indépendants et organiser des manifestations publiques, rédiger des articles et publier des magazines.

Professions, fonctions

La liste ci-dessous présente quelques professions et fonctions souvent exercées par les diplômés de cette filière.



orientation.ch