Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Travaux de maintenance: En raison des travaux de maintenance sur les serveurs d’orientation.ch, il faut s'attendre à des interruptions le mardi 25 septembre entre 18h00 et 00h00.

Philosophie: débouchés

Les diplômés en philosophie enseignent souvent dans les écoles de maturité gymnasiale et les hautes écoles. Ils travaillent aussi dans les domaines d'activité suivants: administration publique, journalisme, édition et recherche.

Domaines d’activité

Peu de métiers correspondent directement aux études de philosophie. Beaucoup de diplômés se retrouvent donc dans l'enseignement. Toutefois grâce aux outils méthodologiques acquis et à une grande culture générale, ces diplômés trouvent également des emplois dans les médias, la communication et l'administration.

Branches secondaires, qualifications supplémentaires et réseautage

Très peu d'annonces avec le texte " Cherchons un-e philosophe " paraissent dans les journaux. Il n'est donc pas facile de trouver, après les études, un emploi qui ait un rapport direct avec celles-ci. L'entrée dans la vie active se fait souvent par des détours et des emplois à temps partiel.
On recommande donc aux étudiants en philosophie de choisir des branches secondaires plus en rapport avec un métier. Des qualifications supplémentaires, telles que des connaissances linguistiques, informatiques ou en économie, sont un plus pour la vie professionnelle. Les réseaux professionnels devraient, quant à eux, être développés et entretenus le plus tôt possible, par exemple dans le cadre du travail de diplôme ou du doctorat, par des stages, du bénévolat ou encore des petits boulots.

Recherche et enseignement à l'université

Près d'un tiers des diplômés sont engagés par une université après leurs études. Les assistants, les collaborateurs scientifiques et les doctorants se consacrent entièrement à la recherche et à l'enseignement. Les diplômés en philosophie analysent et interprètent des écrits, des discours, les évolutions de la société ainsi que des projets de lois. Ils projettent des études scientifiques et les exécutent. Ils écrivent des expertises éthiques, des articles spécialisés ainsi que, parfois, une thèse de doctorat. Ils ou elles organisent aussi des séminaires et des congrès, donnent des cours, corrigent des travaux de séminaire et sont responsables du suivi des étudiants.

Enseignement

Un diplômé sur cinq enseigne, après ses études, dans une école de maturité gymnasiale - même si la philosophie n'y est pas une branche obligatoire (sauf dans quelques cantons). Celui ou celle qui souhaite obtenir un poste fixe et être titularisé-e doit avoir terminé ses études dans une deuxième branche enseignable et passer un diplôme d'enseignement secondaire. Comme il y a peu d'heures de cours en philosophie, il est en général indispensable, pour gagner sa vie, d'avoir une deuxième branche enseignable. Les enseignants assument également des tâches administratives et de conseil.

Journalisme, édition, communication

Les quotidiens, les hebdomadaires ainsi que les revues spécialisées offrent d'autres débouchés aux philosophes. Dans cette activité journalistique, ces professionnels détectent des tendances, suivent des débats de société, observent la politique, l'économie et la science, traitent de thèmes spécifiques, présentent des arguments, expliquent, commentent et vulgarisent des questions philosophiques à l'intention du grand public. L'activité journalistique devrait commencer progressivement et le plus tôt possible, par exemple en rédigeant des articles pour une revue associative ou un journal local. Celui ou celle qui peut présenter une série d'articles et de comptes rendus divers aura, à la fin de ses études, de meilleures chances de travailler comme journaliste indépendant ou d'obtenir un engagement dans une rédaction.
Les diplômés en philosophie peuvent également avoir une activité dans le domaine de la communication, des relations publiques ou de la publicité. Il est important de nouer des contacts et d'acquérir une expérience professionnelle dans ces domaines pendant les études déjà.

Administration publique, associations et fondations

D'autres employeurs possibles sont la Confédération, les cantons, les organisations publiques ou privées, les associations, les fondations et les syndicats. Avec les commissions d'éthique, un autre domaine d'activité captivant s'ouvre aux diplômés en philosophie. Ces professionnels produisent des travaux de recherche et de conceptualisation, examinent la faisabilité de projets politiques et de société, identifient les partis, analysent l'argumentation. Ils commencent souvent leur carrière en tant que collaborateurs scientifiques et peuvent, par la suite, mener des affaires concrètes et participer aux négociations.

Autres débouchés

Comme d'autres branches d'études, la philosophie confère des capacités et savoir-faire généraux. Les personnes qui ont une pensée claire, de la répartie et une grande culture générale sont très demandées dans le monde professionnel. Beaucoup de diplômés travaillent cependant dans des domaines qui n'ont pas grand-chose à voir avec la philosophie - dans une maison d'édition, dans une institution culturelle ou dans le conseil d'entreprise, par exemple. De tels postes semblent à première vue très éloignés de la formation du philosophe, mais ils peuvent aussi ouvrir des perspectives pour la carrière de ces professionnels et être, pour eux, un tremplin vers de nouveaux domaines d'activité.

Professions, fonctions

La liste ci-dessous présente quelques professions et fonctions souvent exercées par les diplômés de cette filière.



orientation.ch