Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Tourisme

Les étudiants de cette filière apprennent à développer des concepts et des produits touristiques. Ils appliquent les outils de la gestion d’entreprise tout en étudiant le tourisme dans ses interactions avec le contexte social, économique et environnemental.

Spécialité

Tourisme
Tourisme, © Can Stock Photo Inc./sumners

Cette discipline étudie le phénomène complexe qu’est le tourisme. Celui-ci englobe de nombreux secteurs: voyages, transports, hébergement (hôtellerie et parahôtellerie), gastronomie, événementiel ou encore loisirs (culture, sport, musique, bien-être, etc.). Les prestataires impliqués sont nombreux (agences de voyages, hôtels, compagnies aériennes, etc.) et la clientèle diversifiée.
Les études en tourisme fournissent les outils pour concevoir, planifier et développer des concepts et des offres touristiques (séjours, voyages organisés, congrès, etc.). La discipline aborde aussi les interactions entre le tourisme et le contexte social, économique et environnemental. En effet, les activités touristiques ont des impacts sur ces réalités. La mobilité croissante en lien avec le tourisme représente par exemple  un enjeu majeur. Par ailleurs, le secteur du tourisme est fortement influencé par des facteurs comme la pression sur les prix, les mutations structurelles, les changements climatiques et démographiques, la numérisation, l’individualisation de la société et la mondialisation.

Tourisme

Tourisme, © Can Stock Photo Inc./sumners

Études

Dans les hautes écoles spécialisées (HES), l’objectif est d’offrir une formation complète en management touristique et de loisirs. La formation de base introduit les principes de la gestion d’entreprise: finances, comptabilité, marketing, droit, etc. Elle est complétée par des cours sur différents thèmes comme la mobilité, le management de destinations, des questions environnementales ou la politique touristique. Des spécialisations sont proposées, par exemple en tourisme durable, en e-tourisme ou en sport. Une place importante est également accordée aux langues étrangères et à la communication.
Les contacts entre les HES et la branche du tourisme garantissent un lien étroit avec la pratique dans le cadre des modules de spécialisation ainsi que des travaux de semestre et de bachelor. Le cursus comprend également des études de cas effectuées lors d’excursions et de voyages. Dans certaines hautes écoles, des stages obligatoires font aussi partie des études et peuvent parfois se faire à l’étranger.

Dans les hautes écoles universitaires, l’enseignement dispense des connaissances spécialisées et développe des compétences permettant de mener des analyses théoriques et multidisciplinaires. Il propose également des méthodes de recherche quantitatives et qualitatives ainsi que des études sur le terrain.
À l’Université de Lausanne, le master met l’accent sur les sciences humaines et sociales; à l’Université de la Suisse italienne, il porte sur la communication, l’économie et le management, ainsi que sur les relations internationales. En plus de ces deux institutions, les universités de Berne et de Saint-Gall offrent également la possibilité de faire un doctorat sur le thème du tourisme.

N. H., étudiante en tourisme, Hochschule für Technik und Wirtschaft Chur

«Mon travail de bachelor [porte] sur les avantages des médias sociaux pour les hôtels suisses.»

Exigences

Finances, comptabilité et marketing faisant partie de cette filière, les étudiants doivent avoir le goût des chiffres et des statistiques. Cette discipline demande aussi de l’intérêt pour les contacts humains, le sens de la communication et de la flexibilité. Des compétences linguistiques et interculturelles ainsi que le sens des affaires sont également essentiels. Il faut en outre disposer d’une capacité de réflexion et d’action orientée vers les services et pouvoir s’adapter rapidement aux besoins toujours changeants des clients.

Hautes écoles universitaires ou hautes écoles spécialisées

Seules les hautes écoles spécialisées (HES) proposent un bachelor en tourisme, un diplôme qui permet déjà de s’insérer sur le marché du travail. Les HES offrent aussi des masters dans ce domaine. À la HES de Lucerne comme à celle de Coire, il est possible d’étudier en cours d’emploi au niveau du bachelor. Cette option existe également dans la plupart des filières de master.
Dans les hautes écoles universitaires, le tourisme ne s’étudie qu’au niveau du master ou du doctorat.

Le passage d’un type de haute école à l’autre est en principe possible, mais les conditions d’admission dépendent de la formation préalable et du niveau de la formation visée.

Passerelle pour les diplômés et diplômées des écoles supérieures

Dans le domaine du tourisme, les écoles spécialisées (ES) proposent des formations orientées vers la pratique comme alternative aux études dans les hautes écoles. Certaines hautes écoles spécialisées offrent aux diplômés et diplômées des écoles supérieures de tourisme la possibilité d’effectuer des études de bachelor raccourcies: www.hslu.ch, www.kalaidos-fh.ch.

Thèmes de recherche

La recherche en tourisme peut porter sur des questions environnementales, des scénarios d’avenir ou encore des études de cas très concrètes. Exemples de thèmes traités dans les hautes écoles:

  • Destination digitalement intégrée
  • Meteo travel flows: analyse des influences des facteurs météorologiques sur les plans de voyage d'une destination
  • Marketing seniors
  • Measuring overtourism
  • Digitalisation de l’économie touristique
  • Les communes comme entreprises touristiques

Admission, inscription et début des études

Des informations sur les conditions d’admission dans les différents types de hautes écoles ainsi que sur les modalités d’inscription et le début des études sont disponibles à la page Admission, inscription.

Filières d'études

Hautes écoles spécialisées

Fachhochschule Ostschweiz (FHO)

Hochschule für Technik und Wirtschaft Chur

Fachhochschule Südschweiz (SUPSI)

Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO)

HES-SO Valais-Wallis > Haute école de gestion

Hautes écoles universitaires

Université de Lausanne (UNIL)

Champs d'activité

Les possibilités d’emploi pour les diplômés et diplômées en tourisme sont variées et se répartissent dans les deux domaines d’activité de la branche:

  • L’incoming (tourisme récepteur et interne), qui consiste à proposer des produits touristiques en Suisse pour des visiteurs ou voyageurs domiciliés en Suisse ou venant de l’étranger. Parmi les employeurs, on trouve des associations et des entreprises de transport (par exemple de remontées mécaniques), des agences incoming, des organisateurs de congrès et de foires, des prestataires de loisirs, d’activités culturelles et de bien-être, des offices du tourisme et des établissements du domaine de l’hôtellerie et de la gastronomie.
  • L’outgoing (tourisme émetteur), qui fournit des prestations à des clients domiciliés en Suisse et planifiant un voyage de loisirs ou d’affaires à l’étranger. Les employeurs potentiels sont des tour-opérateurs (organisateurs de voyages à forfait), des revendeurs (agences de voyage), des entreprises de transport internationales (p. ex. des compagnies aériennes) et des chaînes d’hôtels.

Les professionnels occupent des postes de direction dans ces différents domaines. Ils peuvent être chef-fe de projet marketing, manager de produit, chargé-e de la promotion d’une ville ou d’une région, responsable des ventes ou de la gestion des destinations touristiques, event manager ou coordinateur-trice de projet.

Les bureaux de conseil, les associations, les services administratifs et le secteur de la recherche font aussi partie des lieux où les diplômés et diplômées de niveau master peuvent travailler. Ils assument alors plutôt des tâches conceptuelles, stratégiques et de conduite.

Entrée dans le monde du travail

Le tourisme est une branche en pleine croissance avec des perspectives d’embauche internationales. Toutefois, le marché du travail dans ce secteur dépend très fortement de la conjoncture et les conditions d’engagement ne sont pas toujours très bonnes en termes de salaire, d’horaire de travail et de niveau d’exigences des tâches. En outre, comparativement à d’autres filières HES, l’insertion sur le marché de l’emploi est plutôt difficile. Les diplômés et diplômées de niveau bachelor doivent ainsi souvent accepter des postes pour lesquels ils sont surqualifiés, du moins au début de leur carrière.

  • Manager en tourisme HES
    Informations sur les activités, la formation et les perspectives professionnelles des managers en tourisme

Formation continue

Après des études en tourisme, il est possible d’entrer directement dans la vie active. Toutefois, vu l’étendue du champ professionnel, l’évolution rapide dans le domaine du tourisme et les exigences en hausse constante sur le marché du travail, une formation continue est indispensable tout au long de la vie, par le biais de cours ou d’études post-grade. Une qualification supplémentaire est pertinente surtout après avoir acquis une certaine expérience.
Exemples de formation continue:



orientation.ch