Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Travaux de maintenance: En raison des travaux de maintenance sur les serveurs d’orientation.ch, il faut s'attendre à des interruptions le mardi 25 septembre entre 18h00 et 00h00.

Sciences de l’environnement, ingénierie de l’environnement: débouchés

L’industrie, l’administration et les services publics, les sociétés de services, les bureaux d’ingénieurs, la recherche et l’enseignement offrent aux diplômés en sciences de l’environnement de nombreux emplois.

Domaines d’activité

Les spécialistes du domaine de l’environnement se préoccupent avant tout de l’analyse, de la gestion, de la protection et de l’assainissement du sol, de l’eau et de l’air en tant qu’éléments vitaux de l’écosystème, et cela dans une perspective de développement durable.

Environnement

La formation en sciences de l’environnement ou en sciences et ingénierie de l’environnement est à la fois polyvalente et spécialisée. Elle permet aux diplômés de faire face à des défis dans plusieurs domaines d’activité et leur offre diverses perspectives d’évolution professionnelle. Ainsi, ces spécialistes travaillent par exemple dans les domaines suivants: valorisation et gestion à long terme des ressources naturelles (eau, sol, air, biomasse, roche…), élimination des eaux usées, des gaz et fumées ainsi que des déchets solides, assainissement des sols, des cours d’eau et des nappes phréatiques contaminés, évaluation des risques pour l’environnement et la population, etc. Ils travaillent aussi bien sur le terrain qu’au bureau ou au laboratoire, résolvent des problèmes, appliquent des méthodes à la fois scientifiques et techniques, recourent à des modélisations. A côté de leurs connaissances scientifiques étendues, ils doivent comprendre les enjeux sociaux, économiques et politiques des problématiques environnementales.

Exemples d’activités

Voici quelques exemples d’activités qu’effectuent ces professionnels, dans différents domaines d’intervention:

  • Gestion de l’approvisionnement en eau: gestion et traitement de l’eau, épuration des eaux usées.
  • Protection du sol: analyse des risques, gestion du sol, application des directives sur la protection de l’environnement, mesures d’assainissement.
  • Réseau d’eau: surveillance des canalisations, analyses chimiques ou biologiques, protection des nappes phréatiques, revitalisation de cours d’eau ou de sources.
  • Déchets domestiques et industriels: recherche de procédés de recyclage, gestion et traitement des déchets, assainissement d’anciennes décharges et de sites pollués, planification de nouvelles installations.
  • Aménagement et développement territorial: études d’impact, plans d’aménagement, relevés et mesures, information et conseil.
  • Santé de la population: contrôle de la salubrité de l’air, mesures de protection contre le bruit.
  • Recherche: développement de nouveaux procédés et technologies, développement de matières biodégradables et de produits non polluants.

Secteur privé et administration publique

Les principaux pourvoyeurs d’emplois sont l’économie privée (notamment les bureaux d’ingénieurs), les administrations publiques et l’industrie. Les banques et les assurances proposent également quelques débouchés (analyses d’impact et de risques pour l’environnement, par exemple), de même que la recherche et l’enseignement supérieur. Il est aussi possible de travailler en tant qu’indépendant.
Dans les administrations publiques (au niveau fédéral, cantonal ou communal), les diplômés en sciences de l’environnement ou en sciences et ingénierie de l’environnement travaillent notamment dans les secteurs du conseil, du contrôle et de la surveillance (application des directives sur la protection de l’environnement, respect de la réglementation en matière d’aménagement du territoire, etc.). Mais ils peuvent aussi exercer leur activité dans les stations d’épuration des eaux, les usines d’incinération des déchets, les centrales de traitement de l’eau, etc. Dans ce cadre, ils occuperont souvent des fonctions de direction.
Enfin, pour ces professionnels, il existe également des débouchés dans les associations et les organismes de protection de la nature, ou encore dans la coopération au développement.

Professions, fonctions

La liste ci-dessous présente quelques professions et fonctions souvent exercées par les diplômés de cette filière.



orientation.ch