?global_aria_skip_link_title?

Médecine dentaire

La médecine dentaire cherche à identifier, à prévenir et à traiter les maladies et les anomalies des dents, de la cavité buccale et de la mâchoire.

Spécialité

Examen d'une dentition sur une tête artificielle
Médecine dentaire

Le champ d'intervention de la médecine dentaire est vaste. Cela va de la pose d’un simple plombage à celle d’un implant, d’une couronne ou d’un bridge, jusqu'à des opérations chirurgicales complexes. L'objectif des différents traitements est de maintenir les fonctions de mastication et d’élocution tout en tenant compte des aspects esthétiques. Pour mener à bien ces interventions, les médecins-dentistes ont à disposition des méthodes diverses ainsi que différents matériaux, dont ils doivent connaître l'effet sur le corps humain.

Examen d'une dentition sur une tête artificielle

Médecine dentaire

Du point de vue purement anatomique, la médecine dentaire se concentre sur une partie réduite du corps humain. Mais comme l’appareil masticateur est inséré dans les systèmes fonctionnels de la zone tête-cou-épaules, les médecins-dentistes doivent avoir de larges connaissances en médecine. La formation clinique leur permet de se spécialiser dans différents domaines qui se recoupent partiellement:

  • dentisterie conservatrice: restauration des dents malades
  • prosthodontie: remplacement des dents
  • orthodontie: correction des mauvaises postures des mâchoires et des dents
  • parodontologie: traitement des gingivites et des affections des tissus de soutien de la dent
  • endodontie: traitement des racines dentaires
  • chirurgie orale
  • pédodontie: soins dentaires des enfants
  • gérodontologie: santé bucco-dentaire des personnes âgées

Études

La formation en médecine dentaire est proposée dans les hautes écoles universitaires. Elle dure 5 ans, soit 3 ans de bachelor et 2 ans de master. Les deux premières années, le programme est le même que celui des études en médecine humaine et vise à l'acquisition des connaissances de base en médecine et en sciences naturelles. La spécialisation en médecine dentaire et clinique débute en troisième année.

Le plus souvent, les cours pratiques sont dispensés en petits groupes. Les étudiantes et étudiants exercent d'abord leurs compétences manuelles sur des modèles cliniques, c'est-à-dire des têtes artificielles. Puis, quand ils sont suffisamment avancés dans leur formation, ils mettent en pratique leurs connaissances et leur savoir-faire technique sur des personnes. Ils doivent alors travailler avec précision, de manière autonome et en veillant aux aspects esthétiques.

Pour la partie théorique, le cursus comprend l’acquisition de connaissances approfondies dans l’ensemble des branches de la médecine dentaire ainsi que d'un savoir de base dans les disciplines médicales apparentées comme la médecine interne, la pharmacologie, la dermatologie ou la chirurgie générale.

Examen fédéral

L’examen fédéral suit l’obtention du master et vise à garantir que les futurs médecins-dentistes ont acquis les compétences nécessaires à l’exercice de la profession. La réussite de cet examen permet d’obtenir le diplôme fédéral qui donne à son tour accès à la formation postgrade.

D.H., en 6e semestre de médecine dentaire à l’université de Bâle

«Les cours pratiques peuvent représenter un défi plus ou moins grand en fonction de la facilité de chacun pour les activités manuelles et les travaux de précision.»

Exigences

Les études en médecine dentaire ainsi que l'exercice de la profession exigent de s’intéresser aux problématiques médicales et de disposer de solides connaissances en mathématiques et en sciences naturelles. Habileté manuelle, capacité de concentration et précision sont également indispensables. Il faut aussi aimer travailler avec l’humain. La charge psychique est moins importante qu'en médecine humaine puisque les dentistes sont rarement confrontés à des maladies graves et à la mort. Cependant, ils sont en contact physique étroit avec les patients et doivent gérer la crainte de la douleur, ce qui peut être pesant. De plus, les dentistes travaillent souvent dans des positions peu confortables.

Les personnes intéressées peuvent évaluer leurs aptitudes manuelles à l'aide de l'outil d’autoévaluation en ligne sazamed.ch (en allemand).

Exigences supplémentaires

Le nombre de candidats et candidates aux études en médecine dentaire étant plus élevé que le nombre de places disponibles, de nombreuses hautes écoles organisent un test d’aptitudes sélectif avant le début des études. Pour plus d’informations, voir la page Restrictions d'accès.

Doctorat

Pour obtenir le titre de docteur en médecine dentaire, il faut, après le master, effectuer au moins un an de recherche et rédiger une thèse. Le doctorat ne constitue pas un prérequis à l’exercice de la profession, mais il est indispensable pour faire carrière dans la recherche et l’enseignement.

Thèmes de recherche

Exemples de sujets de recherche en médecine dentaire:

  • Oral dysbiosis and inflammation in Parkinson's disease
  • Mundhygiene im Alter
  • Behandlung schwieriger und/oder ängstlicher Patienten
  • Novel hybrid-glass-based material for infiltration of early caries lesions

Admission, inscription et début des études

Des informations sur les conditions d’admission dans les différents types de hautes écoles ainsi que sur les modalités d’inscription et le début des études sont disponibles à la page Admission, inscription.

Champs d'activité

La grande majorité des titulaires d'un diplôme en médecine dentaire travaillent en cabinet privé. Les autres sont engagés dans une clinique dentaire ou dans un cabinet rattaché à un service social ou scolaire ou à un hôpital.

Formation continue

À la fin de leurs études (après l'examen fédéral), les diplômés et diplômées doivent encore suivre une formation postgrade qui leur permet d’atteindre un niveau de pratique suffisant avant d’ouvrir un cabinet dentaire. Ils ont le choix entre deux types de titres:

  • les titres fédéraux de spécialiste en chirurgie orale, en orthodontie, en parodontologie ou en médecine dentaire reconstructive;
  • les certificats de droit privé délivrés par la Société suisse des médecins-dentistes (SSO) en médecine dentaire générale, en endodontie, en implantologie orale, en médecine dentaire pédiatrique et en médecine dentaire préventive et restauratrice.

Ces formations durent entre 3 et 4 ans. Pour plus d'informations, consulter le site du Bureau de la formation postgrade de la SSO: bzw-sso.ch.

Formation tout au long de la carrière

Une fois installés dans la pratique, les médecins-dentistes ont l'obligation de continuer à se former tout au long de leur vie professionnelle (loi sur les professions médicales). Exemples de formations continues proposées par les hautes écoles:



orientation.ch