?global_aria_skip_link_title?

Linguistique appliquée, traduction, interprétation

La linguistique appliquée a pour objet l'usage de la langue dans différents contextes. Ce domaine recouvre la traduction, l'interprétation ainsi que l’intégration linguistique.

Spécialité

""
Linguistique appliquée

La linguistique appliquée est une science interdisciplinaire qui a trait à l'usage et à la pratique des langues dans des situations concrètes du quotidien: interactions sociales, contexte professionnel ou de formation, médias, etc. En Suisse, la linguistique appliquée se décline surtout dans le domaine de la traduction et de l'interprétation.

""

Linguistique appliquée

Les traducteurs et traductrices transposent des textes de tous types d'une langue étrangère vers leur langue maternelle. Il peut s'agir d'ouvrages spécialisés, de rapports d’activité, de textes juridiques ou encore de modes d’emploi. De leur côté, les interprètes traduisent des messages par oral d’une langue dans une autre, de manière simultanée ou consécutive. Enfin, l’interprétation en langue des signes consiste à traduire des messages de manière simultanée afin d'assurer la communication entre des personnes sourdes ou malentendantes et des personnes entendantes.

La linguistique appliquée peut également être utilisée dans le domaine de l’intégration linguistique. Dans ce contexte, la linguistique et la didactique des langues sont mises à profit pour soutenir des adultes dans l’acquisition d’une nouvelle langue.

Études

Traduction, interprétation

Deux hautes écoles proposent des formations en traduction et interprétation: l'Université de Genève (UNIGE) et la Haute école spécialisée zurichoise (ZFH).

Le cursus de bachelor en communication multilingue est centré sur la communication orale et écrite au-delà des barrières linguistiques et culturelles. Les étudiantes et étudiants travaillent dans trois langues: leur langue maternelle (appelée langue active) et deux langues secondes (ou passives). À l'UNIGE, une des langues secondes peut être la langue des signes et le cursus inclut un semestre d’échange dans une haute école universitaire en Suisse ou à l’étranger. À la ZFH, une des langues secondes est obligatoirement l'anglais. Les étudiantes et étudiants peuvent par ailleurs choisir entre trois options: Mündliche Kommunikation & Sprachmittlung, Multimodale Kommunikation & Translation, Fachkommunikation & Informationsdesign.

Pour travailler dans le domaine de l’interprétation ou de la traduction, il faut poursuivre les études avec un master dans l'un des deux domaines.

Interprétation en langue des signes

Ce cursus permet d’acquérir des connaissances en linguistique appliquée, en traductologie ainsi qu’en sociologie et en interculturalité. Il comprend également le développement de compétences en langue des signes alémanique, en allemand standard et en suisse allemand.

Intégration linguistique

Le programme d’études en intégration linguistique s'articule autour de cinq axes: linguistique, didactique, contextes (politique linguistique, économie, migration, etc.), travail scientifique et pratique professionnelle.

N.S., en 3e semestre du master en traduction spécialisée à l’Université de Genève.

«J’apprécie la grande variété de ces études, la diversité des textes et des domaines que nous abordons, ainsi que la possibilité de suivre des cours de droit et d’économie.»

Exigences

Pour réussir des études en linguistique appliquée, il est bien entendu important d'avoir de l'intérêt pour les langues et les cultures, mais il faut aussi aimer se familiariser en permanence avec de nouveaux sujets. Une grande flexibilité est également nécessaire pour pouvoir aborder sans cesse des situations nouvelles. Savoir rester en arrière-plan sans donner son propre avis fait de même partie des qualités à posséder.

Exigences supplémentaires

Les cursus de bachelor en linguistique appliquée ne sont accessibles que sur examen d’admission.

Haute école spécialisée ou haute école universitaire

Pour plus d'informations sur les différences et les similitudes entre les hautes écoles spcécialisées et universitaires, consulter la page suivante: Comparaison des hautes écoles.

Thèmes de recherche

Voici quelques exemples de sujets de recherche en linguistique appliquée, traduction et interprétation:

  • L’interprétation dans les zones de conflit au Moyen-Orient: étude qualitative sur le rôle de l’interprète des Nations Unies
  • Émergence des politiques de traduction à l’échelon local en Suisse entre 1848 et 1918: les cas de Bienne, Berne et Genève
  • Barrierefreie Kommunikation zwischen Menschen mit Hörbehinderung und Fachpersonen aus dem Gesundheitswesen
  • Automatische Gebärdenspracherkennung auf Satzebene

Admission, inscription et début des études

Des informations sur les conditions d’admission dans les différents types de hautes écoles ainsi que sur les modalités d’inscription et le début des études sont disponibles à la page Admission, inscription.

Offres d'études

Hautes écoles spécialisées

Interkantonale Hochschule für Heilpädagogik Zürich (HfH)


Hautes écoles universitaires


Offres d'études interdisciplinaires

Université de Genève (UNIGE)

Champs d'activité

Les traducteurs et traductrices travaillent dans des administrations publiques, des agences de traduction, des grandes entreprises ou des organisations internationales. Les interprètes travaillent plutôt à leur compte et sur mandats.

Orane Laeri, traduction automatique neuronale TAN

«La traduction automatique neuronale s’impose presque partout: à nous d’en faire notre alliée.»

Voir Parcours professionnels: sciences du langage, linguistique, linguistique informatique

Formation continue

Les hautes écoles proposent différentes possibilités de formation continue. En voici quelques exemples:



orientation.ch