?global_aria_skip_link_title?

Accueil myOrientation

Me connaître - Etape 1: J'identifie mes intérêts, points forts et attentes professionnelles

Professions et formations - Etape 2: J’explore le monde des professions et des formations

Qualités requises et conditions d'admission - Etape 3: Je compare mes points forts avec les qualités requises et les conditions d'admission des métiers

Stages - Etape 4: J’explore en détail les métiers qui m’intéressent le plus

Projet professionnel - Etape 5: J’évalue mes résultats et me décide pour une profession ou une formation

Apprentissage - école - Etape 6: Recherche d'une place d'apprentissage et / ou inscription à une école

Préparation - Etape 7: Je me prépare à ma formation en entreprise ou en école

Dossier de travail - Tes résultats

Veuillez patienter...

Préparation de votre dossier myOrientation.

Déconnecté

Votre session de travail est expirée. Vous allez être redirigé sur la page d'accueil. Veuillez vous connecter à nouveau pour continuer votre session de travail.

Travaux de maintenance: en raison des travaux de maintenance sur les serveurs d’orientation.ch, il faut s'attendre à des interruptions le mardi 17 mai entre 17h00 et 24h00.

Sciences computationnelles

Les sciences computationnelles ont pour objet la conception de modèles mathématiques et de simulations numériques afin d'analyser et de résoudre des problèmes scientifiques et techniques.

Spécialité

""
Sciences computationnelles © stock.adobe.com/watchara

Les sciences computationnelles sont un domaine interdisciplinaire à l'intersection des mathématiques, de l’informatique, des sciences naturelles et de l’ingénierie. Issues des avancées récentes des mathématiques et de la puissance de calcul croissante des ordinateurs, elles permettent d'étudier des problèmes de plus en plus complexes et de traiter des questions qui étaient jusqu’alors inaccessibles pour les scientifiques. Au cœur de cette approche: les modélisations informatiques et mathématiques et la simulation numérique.

""

Sciences computationnelles © stock.adobe.com/watchara

Aujourd'hui, les simulations numériques sur ordinateur, basées sur des modèles mathématiques et statistiques, jouent en effet un rôle essentiel dans les sciences naturelles et la technologie. Ces simulations produisent d'énormes ensembles de données et il est nécessaire de développer des méthodes pour les analyser et en tirer des conclusions.

Les sciences computationnelles sont utilisées dans de nombreux domaines comme l’imagerie médicale, les nouveaux matériaux, l’industrie électronique ou encore les interfaces homme-machine. Elles permettent aussi bien de prédire la trajectoire d'une tornade ou d'analyser le comportement des marchés financiers que d'améliorer la fluidité du trafic.

Études

Le bachelor en sciences computationnelles vise d’une part à renforcer les bases théoriques en mathématiques, informatique, sciences naturelles et ingénierie. Il permet d’autre part d'acquérir des méthodes mathématiques et numériques, en particulier pour le développement de logiciels et le calcul à haute performance. Le master est centré sur l’approfondissement des connaissances en mathématiques et en informatique, ainsi que sur différents domaines d'application des sciences computationnelles (physique, biologie, robotique, bioinformatique, data science, etc.).

N.S., 3e semestre du master en sciences computationnelles à l’Université de Zurich

«Je m’intéresse particulièrement à la maîtrise et à la combinaison de la physique, des mathématiques et de la programmation.»

Exigences

Réflexion abstraite, pensée logique, persévérance et patience sont des qualités essentielles pour qui veut se lancer dans des études en sciences computationnelles. Il est aussi important d’apprécier l'expérimentation et de s’intéresser à la déduction de principes fondamentaux. De bonnes connaissances en anglais sont également nécessaires.

Thèmes de recherche

Les thèmes de recherche en sciences computationnelles présentent souvent une forte interdisciplinarité. En voici quelques exemples:

  • Étude du comportement de l’hydrogène sur Saturne et Jupiter
  • Development of novel computational strategies to efficiently organize, annotate and visualize mass spectrometric data
  • Digital animal conservation
  • Towards quantitative simulations of high power proton cyclotrons

Admission, inscription et début des études

Des informations sur les conditions d’admission dans les différents types de hautes écoles ainsi que sur les modalités d’inscription et le début des études sont disponibles à la page Admission, inscription.

Filières d'études

Hautes écoles spécialisées

Fachhochschule Graubünden (FHGR)


Hautes écoles universitaires


Filières d'études interdisciplinaires

Champs d'activité

Les spécialistes en sciences computationnelles travaillent le plus souvent dans la recherche, et ceci dans des secteurs très variés: sciences naturelles, ingénierie, sciences sociales, etc. Ils trouvent également des emplois dans différents domaines de l’industrie (numérique, grande production, médical et pharmaceutique), dans les banques ou encore dans les compagnies d’assurance.

  • Mathématiques: débouchés
    Informations sur les perspectives professionnelles, les différentes carrières, le marché du travail et les différentes activités professionnelles

Formation continue

Les hautes écoles offrent différentes possibilités de formation continue. En voici quelques exemples:



orientation.ch