?global_aria_skip_link_title?

Droit

Le droit porte sur l'ensemble des règles qui régissent la vie en société. Ces lois doivent être constamment révisées et renouvelées afin de répondre à l’évolution sociale et aux développements techniques.

Spécialité

""
© Cavan / Adobe Stock

Les lois et les règlements nous permettent d’organiser notre cadre de vie, de prévenir les conflits et de résoudre les différends. Ils sont indispensables à une coexistence pacifique des individus et au bon fonctionnement des structures étatiques. Les juristes étudient l'origine des lois, les interprètent de manière objective et garantissent leur application.

""

© Cavan / Adobe Stock

Le droit est traditionnellement divisé en deux branches:

  • le droit privé règle les relations juridiques entre les individus et comprend par exemple le droit de la famille, le droit des successions ou encore le droit commercial;
  • le droit public traite des rapports entre les citoyens et l'État. Il recouvre entre autres le droit fiscal, le droit administratif ou encore le droit pénal.

Les lois ne sont pas fixées une fois pour toutes. L'évolution de la société et des techniques nécessite de les réinterpréter régulièrement et d'en élaborer de nouvelles. Par exemple, la protection des données à l'ère du big data, le droit du travail dans le contexte de la numérisation ou la médecine reproductive soulèvent actuellement de nouvelles questions juridiques.

Études

La formation en droit est dispensée par toutes les hautes écoles universitaires (HEU) de Suisse alémanique et romande. Les hautes écoles spécialisées (HES) proposent des cursus en droit des affaires ainsi qu'en droit et en droit appliqué.

Les études permettent d'acquérir des connaissances fondamentales en droit privé et public ainsi qu'en méthodologie juridique. Cette dernière comprend par exemple les techniques de recherche, la terminologie et la rédaction spécifiques au domaine juridique ainsi que tous les outils qui permettent de travailler avec des textes de loi et de les interpréter. Le cursus est complété par des modules obligatoires ou à option qui varient en fonction de l'institution de formation. Il peut s'agir par exemple de l'histoire du droit, du droit économique ou encore du droit international et européen.

La formation prend la forme de cours magistraux, d'exercices et de travail personnel. Les exercices permettent de résoudre des cas et d'appliquer les connaissances acquises pendant les cours. Dans certaines hautes écoles universitaires, il est possible d'acquérir davantage d'expérience pratique en participant à des Moot Courts (procès fictifs) ou à des Law Clinics (travaux juridiques effectués par des étudiants pour un bénéficiaire réel).

Les personnes souhaitant se former ultérieurement pour devenir avocat ou avocate ou rédiger une thèse de doctorat doivent obtenir un master en droit d'une haute école universitaire. Certaines HES collaborent avec des HEU afin que leurs étudiantes et étudiants puissent accéder à un master universitaire grâce à des programmes passerelles.

N.G., en 6e semestre du bachelor en droit, Université de St Gall.

«Les études permettent d'avoir une vision en profondeur de la société et de son fonctionnement.»

Exigences

Les études de droit requièrent de l'intérêt pour les questions politiques, sociales, économiques et historiques. Il est nécessaire de faire preuve de logique, de se soucier du détail, d'aimer apprendre par cœur ainsi que de savoir s'exprimer de manière précise et argumenter avec aisance, à l'oral comme à l'écrit. Il ne faut pas avoir peur de lire beaucoup de dossiers et de nombreux textes spécialisés remplis de notes de bas de page et d'expressions en latin.

Haute école spécialisée ou haute école universitaire

Dans les hautes écoles universitaires, le cursus en droit est monodisciplinaire. Au niveau du master, il est éventuellement possible de choisir une spécialisation, par exemple en droit économique, en droit international et européen, en droit pénal, ou en droit et criminologie. Les hautes écoles spécialisées proposent des formations en droit, en droit des affaires et en droit appliqué et mettent davantage l'accent sur le lien avec la pratique.

Pour plus d'informations sur les différences et similitudes entre les deux types d'institutions, consulter la page Comparaison des hautes écoles.

Thèmes de recherche

Voici quelques exemples de sujets de recherche:

  • Qui répond du risque lié à un système d’intelligence artificielle ?
  • La négociation des conventions de divorce et l’(in)égalité de genre en Suisse
  • Le droit face à la désobéissance civile
  • The Future of Work in a Post-Liberal Era
  • Justiciability of the Energy Strategy 2050

Admission, inscription et début des études

Des informations sur les conditions d’admission dans les différents types de hautes écoles ainsi que sur les modalités d’inscription et le début des études sont disponibles à la page Admission, inscription.

Offres d'études

Hautes écoles spécialisées

Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO)

Zürcher Hochschule für Angewandte Wissenschaften ZHAW

Haute école spécialisée Kalaidos


Hautes écoles universitaires


Filières d'études interdisciplinaires

Champs d'activité

Les diplômés et diplômées en droit sont au bénéfice d'une formation très spécifique et travaillent le plus souvent dans des études d'avocats, des cabinets de notaires et des tribunaux. Le secteur privé ou l'administration publique offrent aussi des possibilités d'emploi.

Formation continue

Brevet d'avocat

Pour pouvoir devenir avocat ou avocate, les titulaires d'un master universitaire en droit doivent effectuer un stage d’un à deux ans auprès d’un tribunal ou d’une administration ou dans une étude d’avocats. Le stage est suivi d'un examen final. Pour plus d'informations, consulter le site de la Fédération suisse des avocats (FSA): www.sav-fsa.ch.

Brevet de notaire

La formation de notaire est réglée au niveau cantonal et varie d’un canton à l’autre. En Suisse romande, cette formation est accessible aux titulaires d’un master en droit et s’acquiert par le biais d’un stage, suivi d’examens. Selon les cantons, la durée de la formation est de un à quatre ans.

Autres formations continues

Il existe également d'autres possibilités de formation continue offertes par les hautes écoles. En voici quelques exemples:



orientation.ch